Publié le 20 juin 2014

ÉNERGIE

Énergies renouvelables : une aubaine pour le tourisme allemand

L’expansion en milieu rural des nouvelles énergies permet de valoriser des territoires jusque-là délaissés par les touristes. Le concept est si porteur qu’il fait l’objet en Allemagne d’un guide touristique entièrement dédié aux énergies renouvelables.

Manifestation anti nucleaire Gorleben Allemagne
Manifestation anti-nucléaire à Gorleben, en Allemagne.
© Johannes Eisele / AFP

La tête à l’envers. C’est ainsi que Cécile Lecomte, militante française anti-nucléaire vivant en Allemagne, préfère voir le monde. Ancienne championne d’escalade, elle a mis ses dons au service de la lutte contre l’atome en grimpant dans les arbres – pour s’y laisser tomber, son corps formant un gigantesque X. Son terrain de prédilection : la commune de Gorleben, en Basse-Saxe, témoin depuis de très nombreuses années de luttes intenses entre militants anti-nucléaires et forces de l’ordre.

A priori donc, un endroit à fuir pour passer ses vacances. Sauf que... "C’est précisément en raison des affrontements autour de la question nucléaire qu’il y a eu une prise de conscience pour les nouvelles énergies parmi les habitants de cette région", explique Jürgen Schulz, chef de la préfecture de Lüchow-Dannenberg, qui couvre la commune de Gorleben et, surtout, qui fonctionne à 100 % aux énergies renouvelables. Et le préfet entend que cela se sache : il veut changer l’image de sa région, indissociablement liée en Allemagne aux forces de l’ordre délogeant manu militari les militants attachés aux arbres. Pour ce faire, une combinaison pour le moins étonnante a vu le jour : celle du tourisme et des énergies renouvelables.

Allier écologie, économie et loisirs

En adoptant cette démarche, la préfecture de Lüchow-Dannenberg espère rejoindre ces communes qui voient non seulement le nombre de touristes augmenter grâce aux énergies renouvelables, mais aussi leurs activités économiques, les trois facettes étant intimement liées. Si la ville allemande de Fribourg est un exemple très connu, celui de la petite commune autrichienne de Güssing en est presque le modèle.

En 1989, Güssing, située à la frontière hongroise, était surtout réputée pour ses importants problèmes structurels – et son fort taux de chômage. Dans le milieu des années 90, la commune développa un concept énergétique basé sur la biomasse locale (le bois), afin de réduire sa facture énergétique. La démarche fut si fructueuse que, depuis 2005, Güssing produit plus d’énergie qu’elle n’en consomme, avec des conséquences qui laissent rêveur : désert touristique jusque dans les années 90, la petite ville accueille dorénavant 15 000 touristes par an ; 60 entreprises s’y sont installées ; 1 500 emplois ont été créés et les recettes fiscales ont été multipliées par cinq.

L’émergence d’un touriste énergétique

Afin de satisfaire aux mieux les visiteurs toujours plus nombreux venus des quatre coins de la planète visiter Güssing, des circuits touristiques ont été spécialement créés. L’expansion des énergies renouvelables en milieu rural a en effet entraîné dans son sillon l’émergence d’un nouveau type de touriste : à la fois ouvert aux nouvelles technologies et sensible aux enjeux écologiques.  

Mais pas seulement : "Au début, les visites se concentraient uniquement sur les sites technologiques, indique-t-on à l’office du tourisme de Güssing. Mais ces dernières années, nous assistons à une demande pour des offres touristiques différentes, en plus des visites techniques. Ce sont des personnes qui veulent également profiter d’une nature intacte, volontiers en famille, voire d’une gastronomie régionale." Le célèbre éditeur de guide touristique Baedeker a saisi la balle au bond, et vient de rééditer son guide sur les énergies renouvelables en Allemagne qui combine visites techniques et programmes de détente. La première édition a été épuisée en un temps record !  

Claire Stam, correspondante en Allemagne
© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies renouvelables

Le développement des énergies renouvelables est chaotique un peu partout dans le monde mais les habitudes de production énergétique changent et la promotion des technologies vertes se développent. Photovoltaïque (énergie solaire), éolien, agrocarburants ou encore biodéchets, les possibilités sont nombreuses.

Gemo trignac autoconsommation ombriere panneaux solaires gemo

Les entreprises françaises de plus en plus nombreuses à se brancher sur les énergies renouvelables

Deux tendances se dégagent nettement sur le marché des énergies renouvelables : l’autoconsommation individuelle et les PPA (Power Purchase Agreement), des contrats d’approvisionnement de gré à gré entre le client et le fournisseur d’énergie. Les deux dispositifs sont de plus en plus plébiscités par...

Champ de choux CC0

En Alsace, le jus de choucroute est transformé en énergie verte et les déchets ménagers servent à fabriquer des M&M’s

La région Grand Est multiplie les initiatives pour la production d'énergies renouvelables afin d'être à énergie positive à l'horizon 2050. Novethic s'est rendu dans deux sites alsaciens, gérés par Suez, où les déchets sont transformés en énergie. Au sud de Strasbourg, le jus de choucroute est...

Reseau electrique RTE Stephane Herbert

RTE se dit prêt au boom des renouvelables, et ce, sans faire flamber les prix pour le consommateur

Le gestionnaire du réseau électrique français RTE se veut rassurant face au boom des énergies renouvelables. S’il prévoit de doubler ses investissements annuels dans les quinze années à venir, il assure toutefois que les coûts pour le consommateur final seront maîtrisés.

Eoliennes en mer terres rares pixabay

Les énergies renouvelables sont peu dépendantes des terres rares

Un nouveau rapport de l’Ademe fait le point sur l'utilisation des terres rares dans les énergies renouvelables et leurs solutions de stockage. Selon l’agence, il n’y a pas de risque d’approvisionnement. En revanche, l'utilisation de métaux rares comme le cobalt ou le lithium est plus problématique.