Publié le 01 décembre 2020

ÉNERGIE

Électricité : les énergies renouvelables plus importantes que le charbon dès 2025

Selon l’Agence Internationale de l’Énergie (AIE), les renouvelables ont connu une croissance exceptionnelle en 2020, à peine freinée par la crise du Covid-19. Des aides publiques ont soutenu cette croissance. À ce rythme, solaire, éolien et hydraulique seront la première source d’électricité devant le charbon avant 2025, à condition d’un soutien constant des pouvoirs publics.

Installation solaire de Total au Chili Total
Installation photovoltaïque de Total au Chili.
@Total

En 2020, tandis que les énergies fossiles étaient mises à mal par la crise économique liée au Covid-19, les énergies renouvelables ont représenté 90 % des nouvelles capacités de production d’électricité. Malgré le gel de quelques projets, c’est près de 200 GW de nouvelles capacités qui ont été installées, soit l’équivalent de plus de trois fois le parc nucléaire français.

Un dynamisme qui laisse envisager une suprématie imminente des énergies renouvelables en matière de production d’électricité passant même devant le charbon, a estimé l'Agence Internationale de l'Énergie (AIE) à l’occasion de la publication de son rapport Renouvelables 2020. Ce sont la Chine et les États-Unis qui ont particulièrement tirs cette croissance alors que le secteur y bénéficiait de nombreuses aides.

Un tiers de la demande mondiale

"En 2025, les renouvelables devraient devenir la principale source de production électrique dans le monde, mettant un terme à cinq décennies de course en tête pour le charbon", explique Fatih Birol, directeur exécutif de l'AIE. Ces sources répondront alors à environ un tiers de la demande mondiale d’électricité. Les capacités éoliennes et photovoltaïques devraient à cette allure dépasser celles du gaz dès 2023 puis du charbon en 2024, estime l'Agence, qui conseille de nombreux pays sur leur politique énergétique.

Cela implique un scénario où le déploiement des renouvelables va encore s'accélérer en 2021, pour atteindre une croissance inégalée depuis 2015. Ainsi l’année prochaine, les experts attendent une hausse de 10 % des capacités, en particulier dans l'Union européenne et en Inde. Mais pour y parvenir, l’AIE appelle les gouvernements à soutenir cet élan et se dit préoccupée par la fin des mesures de soutien sur certains marchés clés comme la Chine. "Les renouvelables peuvent résister à la crise du Covid mais pas aux incertitudes politiques", prévient Fatih Birol.

Ludovic Dupin avec AFP


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies renouvelables

Le développement des énergies renouvelables est chaotique un peu partout dans le monde mais les habitudes de production énergétique changent et la promotion des technologies vertes se développent. Photovoltaïque (énergie solaire), éolien, agrocarburants ou encore biodéchets, les possibilités sont nombreuses.

IStock 948327168

Énergie solaire : de nouvelles mesures pour le photovoltaïque, mais les projets citoyens menacés

Le gouvernement a simplifié l'installation de panneaux photovoltaïques sur bâtiments pour les projets allant jusqu'à 500 kilowatts (environ 5 000 m2 de surface). Une mesure très attendue par la filière, qui doit également permettre de limiter l'artificialisation des sols. Mais dans le même temps, il...

IStock 927960860

Éolien : le casse-tête du recyclage des pales

Alors que les premiers parcs français arrivent en fin de vie, des centaines d'éoliennes vont devoir être prises en charge ces prochaines années. Or aujourd'hui, les pales ne sont quasiment jamais recyclées en raison de leur composition. Mais une innovation pourrait changer la donne. Siemens-Gamesa a...

Windmills gdb56acbce 1280

Comment le gouvernement entend rendre les éoliennes acceptables

En matière d'énergie renouvelable, la France est en retard par rapport à ses objectifs. En cause : les nombreux recours qui allongent la mise en place des projets éoliens. Début octobre, le gouvernement a annoncé dix mesures pour encourager leur acceptabilité. Il compte notamment s'appuyer sur la...

IStock @ALFSnaiper Mercedes-Benz  Stadium (Atlanta)

L'alliance européenne des batteries électriques se fera avec Mercedes... mais sans Renault

Mercedes-Benz a annoncé fin septembre rejoindre la coalition menée par la société Automotive Cells Company (ACC) pour faire émerger un "Airbus des batteries" électriques afin de garantir une indépendance de l'Europe et concurrencer les fabricants asiatiques. Renault a choisi de ne pas rejoindre...