Publié le 10 octobre 2016

ÉNERGIE

Liter of light: un puits de lumière pour les plus démunis

Apporter de la lumière aux populations qui en sont privées, c’est l’objectif de Liter of light. Une gageure quand l’on sait qu’1,3 milliard de personnes dans le monde n’ont pas accès à l’électricité et plus de 2 milliards y ont accès mais de manière discontinue. Pour répondre à ce défi, l’ONG a donc développé un ingénieux système de luminaires autonomes fabriqués à partir de bouteilles en plastique recyclé, de LED et de panneaux solaires. Entretien avec Olivier Lasbouygues, le président de l’ONG en France. Du 10 au 14 octobre, Novethic s'associe à l'opération 'la France des solutions', porteur d'un journalisme qui donne envie d'agir.

Liter of light éclairage bouteille bangalore Crédit Liter of light
450 000 luminaires Liter of Light ont été installés par l'ONG depuis 2011.
Crédit: Liter of light

Novethic. Comment est né Liter of Light ?

Olivier Lasbouygues. C’est une innovation Sud-Sud,c'est à dire née dans le Sud pour les pays du Sud. L’idée d’insérer une bouteille d’eau dans le toit des maisons a émergé en 2002. La bouteille fonctionne comme un puits de lumière et permet d’apporter de l’éclairage pendant la journée. En 2011, le système a été amélioré pour répondre au mieux aux besoins des communautés.

Après le passage du typhon Yolanda, aux Philippines, il fallait pouvoir construire des systèmes électriques très rapidement. C’est alors que nous avons amélioré Liter of Light. Dans la même bouteille, nous avons intégré une Led, des composants électroniques, un tube et un panneau solaire, le tout pour 10 dollars environ. Cela permet d’éclairer une pièce de 15 m2 à la nuit tombée, et évite l’utilisation de kérosène. Les enfants peuvent ainsi faire leurs devoirs et les parents s’occuper de la maison... Et puis, afin de résoudre les problèmes d’insécurité et de criminalité dans les rues, nous avons également transposé le système aux lampadaires.  

 

Novethic. Quelle est l’ambition de l’ONG ?

Olivier Lasbouygues. Notre objectif est que chacun puisse s’approprier le système et avoir accès à l’éclairage. C’est pourquoi le produit est très simple à reproduire, pas très cher et accessible à tous en open source. Nous souhaitions également offrir une solution qui soit respectueuse de l’environnement, c’est le cas grâce à l’énergie solaire. Et puis, l’idée était de porter un message autour de l’utilisation raisonnée de la lumière.

L’autre volonté de l’ONG était de permettre l’émergence de micro-entreprises au niveau local afin que le système puisse être étendu et qu’il génère un revenu. Aujourd’hui, nous estimons que 200 personnes à travers le monde arrivent à en vivre et à développer une économie locale. Au total, 450 000 systèmes ont été installés ainsi que quelques milliers de lampadaires.  

 

Une innovation Sud-Sud  

 

Novethic. Sur quel modèle économique vous appuyez-vous ?

Olivier Lasbouygues. En Asie par exemple, un particulier va économiser 5 dollars par mois grâce au système de la bouteille simple, utilisée en journée. En deux mois, la famille va pouvoir acheter les matériaux nécessaires pour fabriquer le système complexe utilisé le soir. Et avec les économies ainsi engendrées, elle pourra faire réparer le produit. Pour ce qui est des lampadaires, les systèmes sont proposés aux magasins. Pour s’assurer que ceux-ci feront bien les opérations de réparation et de maintenance, nous avons installé sur les lampadaires des chargeurs de portable que le magasin vend comme un service. Il a donc tout intérêt à ce que le système fonctionne. Nous sommes également en train de réfléchir à l’installation de purificateurs d’eau qui fonctionneraient à certains moments creux de la journée, et que le propriétaire du magasin pourrait aussi facturer au consommateur.  

 

Novethic. Quel est votre rôle ?

Olivier Lasbouygues. Dans les pays en développement, nous intervenons principalement au début pour donner des conseils et aider à l’installation du système. Ensuite nous nous appuyons sur des partenaires locaux, généralement des personnes motivées, capables de réparer les systèmes en cas de besoin. Dans la plupart des pays, l’ONG offre le dispositif gratuitement, mais en Colombie, par exemple, l’association est devenue une entreprise qui commercialise le système.

Dans les pays développés, comme en France, où nous n’avons pas besoin de ce système d’éclairage, nous travaillons à donner de la visibilité à l’ONG pour que notre solution se propage partout et que nous recevions des soutiens, publics ou privés. Nous allons aussi mener des ateliers pédagogiques avec des élèves et des entreprises pour les sensibiliser à la question de l’accès à l’énergie. Nous essayons d’agir sur les mentalités et de changer le regard sur les pays du Sud.  

 

Article initialement publié le 2 décembre 2015

 

 

Propos recueillis par Concepcion Alvarez
© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

COP21 : l’aide du Nord, une question de "vie ou de mort" pour les pays du Sud

En tapant du poing sur la table dès l’ouverture des dernières négociations préparatoires avant la conférence de Paris, les pays en développement ont profondément modifié la donne dans le jeu complexe de la diplomatie climatique. Ils ont rappelé qu’ils font déjà face aux dévastations...

Entreprises : comment s’adapter au changement climatique grâce au big data

Les études scientifiques qui analysent le changement climatique constituent une mine d'informations très précieuse pour des entreprises qui voudraient éviter certains risques ou trouver de nouvelles opportunités de croissance. Encore faut-il des experts pour transformer ce big data brut en...

COP 21 : les citoyens du monde favorables à un accord climatique juridiquement contraignant pour tous les pays

Alors que les délégations des États négocient actuellement à Bonn le futur accord mondial sur le climat, une enquête d’opinion réalisée à l’échelle planétaire par la CCNUCC (Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques) montre qu'après une journée de sensibilisation...

Economie circulaire : comment Interface révolutionne son modèle industriel

Pionnière du développement durable, l’entreprise de moquette Interface travaille depuis 20 ans à la fabrication de produits faiblement consommateurs de CO2. Une gageure dans un secteur où la matière première principale reste le pétrole. Mais la société a plus d’un tour dans son sac. Et une...

Climat : la France et les Philippines lancent l’appel de Manille

Ce jeudi 26 février, les présidents français et philippin ont appelé à un accord “ambitieux, équitable et universel” sur le climat lors de la conférence de Paris en décembre prochain. Les deux chefs d’État ont aussi annoncé une alliance entre leurs pays, visant à élargir la coopération...

100 % d'électricité renouvelable : un atout pour l'économie locale

Des centaines de projets fleurissent aux quatre coins de l’Hexagone pour fabriquer de l’énergie à partir de sources renouvelables avec des effets positifs sur l’environnement, mais aussi sur le développement économique et social des communes. C’est ce que démontre Greenpeace, qui a étudié...

COP21 : La Chine, l’Inde et les pays en développement réclament une véritable "justice climatique"

Dans son discours inaugurant la 21ème Conférence onusienne du climat, le président de la République, François Hollande, appelle à un accord ambitieux placé sous le signe de la justice climatique. Un appel entendu. La Chine, l’Inde, les pays émergents et en développement s’unissent pour...

ÉNERGIE

Energies renouvelables

Le développement des énergies renouvelables est chaotique un peu partout dans le monde mais les habitudes de production énergétique changent et la promotion des technologies vertes se développent. Photovoltaïque (énergie solaire), éolien, agrocarburants ou encore biodéchets, les possibilités sont nombreuses.

Olien RawFilm on Unsplash

Seulement 2 % des dépenses des plans de relance sont dédiées aux énergies propres, selon l’Agence internationale de l'énergie

La mobilisation des États contre la pandémie de Covid-19 est sans précédent. Mais les milliards déboursés n'ont pas servi la transition énergétique. Un nouveau rapport de l'Agence internationale de l'énergie établie que seulement 2 % des dépenses des plans de relances mondiaux ont financé les...

bateau Chalki autonomie énergie @Films42 Pixabay

[Bonne nouvelle] Énergies renouvelables : l’île grecque de Chalki s’associe à Citroën et Vinci pour devenir autonome

L'île grecque de Chalki entend être autonome en énergie. Pour y parvenir, un accord a été signé avec des entreprises françaises comme Citroën et Vinci Énergie pour développer sur le territoire les renouvelables et les infrastructures à faible consommation, tout en déployant des outils innovants...

Usine biogaz Fonroche

Fonroche, premier producteur français de gaz vert, entre dans le giron de Total

Le géant pétrolier Total vient de faire une très belle prise dans le paysage énergétique tricolore. Il s’empare de Fonroche, le leader du biogaz, ce gaz naturel d’origine non fossile. Cette acquisition s’inscrit dans la stratégie du géant français qui vise la neutralité carbone en 2050.

Ombriere photovoltaique centrale disneyland paris disney

Disneyland Paris installe sur son parking l’une des plus grandes centrales solaires d’Europe

L'énergie solaire est désormais la moins chère à fabriquer, selon l'Agence internationale de l'énergie. Et de plus en plus d'entreprises se lancent dans les renouvelables. Disneyland Paris est ainsi en train de construire l'une des plus grandes ombrières photovoltaïques d'Europe. Elle va voir le...