Publié le 22 septembre 2019

ÉNERGIE

[Bonne nouvelle] Strasbourg va produire de l’hydrogène propre à partir de biomasse dès 2021

Alors que les taxis à hydrogène se font de plus en plus visibles dans les rues de Paris, une unité de production d'hydrogène vert va voir le jour à Strasbourg d'ici 2021. Le procédé, unique au monde, consiste à fabriquer ce gaz à partir de biomasse, sans émettre de CO2. 650 kilogrammes pourraient être produits chaque jour et pourraient faire rouler une trentaine de bus.

Biomasse pixabay
L'objectif est d'arriver à cinq euros le kilo d'hydrogène produit à partir de biomasse en 2021.
@CC0

C’est un procédé unique au monde qu’ont mis au point deux entreprises françaises, Haffner Energy, une PME basée dans la Marne, et Réseaux-Gaz de Strasbourg (R-GDS). Il s’agit de fabriquer de l’hydrogène vert à partir de biomasse, sans émettre de CO2. Une trentaine de bus strasbourgeois pourraient ainsi rouler chaque jour à partir de 2021.

Si l’hydrogène permet déjà d’alimenter des taxis à Paris, et même des bus depuis le mois de septembre, en ne laissant échapper que de l’eau, celui-ci reste produit à partir d’énergies fossiles, ce qui plombe son bilan carbone. Avec Hynoca, le gaz sera produit grâce à la thermolyse (chauffage à 400 degrés) de déchets forestiers et agricoles, une technique moins coûteuse que l’électrolyse de l’eau et des énergies renouvelables.

650 kilogrammes d’hydrogène par jour

"Notre objectif, c'est cinq euros le kilogramme d'hydrogène en 2021 pour descendre à trois euros le kilogramme en 2025. Nous serons alors compétitifs avec les énergies fossiles hors taxes", explique Philippe Haffner, président et cofondateur de Haffner Energy. Un démonstrateur industriel va être installé dans la banlieue de la capitale alsacienne, sur le site de R-GDS, et devrait produire 650 kilos d’hydrogène par jour. De quoi faire rouler l’équivalent de 1 500 véhicules par an (parcourant en moyenne 15 000 kilomètres).

Un prototype installé à Vitry-le-François et cofinancé par l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) assure déjà une production de 120 kilogrammes par jour. L'enjeu est désormais de valider le procédé à l’échelle industrielle. En cas de sous-exploitation, l'installation, qui a nécessité sept millions d’euros d’investissement, pourra produire de l'hypergaz injectable dans les réseaux de chaleur.

Concepcion Alvarez, @conce1


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies renouvelables

Le développement des énergies renouvelables est chaotique un peu partout dans le monde mais les habitudes de production énergétique changent et la promotion des technologies vertes se développent. Photovoltaïque (énergie solaire), éolien, agrocarburants ou encore biodéchets, les possibilités sont nombreuses.

Windmills gdb56acbce 1280

Comment le gouvernement entend rendre les éoliennes acceptables

En matière d'énergie renouvelable, la France est en retard par rapport à ses objectifs. En cause : les nombreux recours qui allongent la mise en place des projets éoliens. Début octobre, le gouvernement a annoncé dix mesures pour encourager leur acceptabilité. Il compte notamment s'appuyer sur la...

IStock @ALFSnaiper Mercedes-Benz  Stadium (Atlanta)

L'alliance européenne des batteries électriques se fera avec Mercedes... mais sans Renault

Mercedes-Benz a annoncé fin septembre rejoindre la coalition menée par la société Automotive Cells Company (ACC) pour faire émerger un "Airbus des batteries" électriques afin de garantir une indépendance de l'Europe et concurrencer les fabricants asiatiques. Renault a choisi de ne pas rejoindre...

Olien RawFilm on Unsplash

Seulement 2 % des dépenses des plans de relance sont dédiées aux énergies propres, selon l’Agence internationale de l'énergie

La mobilisation des États contre la pandémie de Covid-19 est sans précédent. Mais les milliards déboursés n'ont pas servi la transition énergétique. Un nouveau rapport de l'Agence internationale de l'énergie établie que seulement 2 % des dépenses des plans de relances mondiaux ont financé les...

bateau Chalki autonomie énergie @Films42 Pixabay

[Bonne nouvelle] Énergies renouvelables : l’île grecque de Chalki s’associe à Citroën et Vinci pour devenir autonome

L'île grecque de Chalki entend être autonome en énergie. Pour y parvenir, un accord a été signé avec des entreprises françaises comme Citroën et Vinci Énergie pour développer sur le territoire les renouvelables et les infrastructures à faible consommation, tout en déployant des outils innovants...