Publié le 28 février 2019

ÉNERGIE

Total met fin à sa campagne d'exploration pétrolière au large de la Guyane... et à l’histoire des forages en France

Le directeur général de Total Exploration et Production Guyane Française (TEPGF) a annoncé la fin "des opérations de forage" exploratoires débutées mi-décembre au large de la Guyane, faute de résultat. La France n’exploitera pas de pétrole dans la région, et cela marque sans doute le dernier forage pétrolier sur le territoire.

Opération pétrolière de Total au Gabon.
@Total

"Nous n'avons pas trouvé d'hydrocarbures en effectuant ce forage et nous avons arrêté les opérations en début de semaine. Nous sommes très déçus par ce résultat", a déclaré à l'AFP Olivier Wattez, le directeur général de TEPGF.

L'arrêté du préfet de Guyane du 22 octobre dernier autorisant l'ouverture de travaux miniers ne permet pas de procéder à d'autres explorations offshores d'ici juin au sein du permis faute de résultat probant. "Nous avions un arrêté préfectoral pour réaliser cinq forages mais le premier forage devait être concluant pour pouvoir ensuite en réaliser un second, un troisième, un quatrième puis un cinquième afin de confirmer la découverte", a expliqué Olivier Wattez.

Si le premier forage avait été concluant "on aurait continué d'autres forages de dimensionnement de découverte sur le même permis pour lequel nous aurions déposé une demande de concession. Il aurait alors fallu étendre nos droits miniers et passer d'un permis d'exploration à une concession d'exploitation", a-t-il précisé.

Prolongation à titre exceptionnel

Total n'a donc plus la moindre fenêtre de tir en matière de forage offshore au large de la Guyane : "notre permis d'exploration s'éteint le 1er juin. Demander une extension de ce permis ou un autre permis d'exploration n'est plus possible depuis la loi Hulot de décembre 2017. Pour pouvoir prétendre à une concession, il aurait fallu faire une découverte", explique Total.

Olivier Wattez ajoute même : "Je pense même qu'il s'agissait du dernier puits d'exploration en France. Si la loi Hulot du 30 décembre 2017 prévoit un arrêt progressif de la recherche et de l'exploitation des hydrocarbures, Total avait bénéficié, trois mois et demi avant cette loi, d'un arrêté, en date du 14 septembre 2017, par lequel le ministre de la Transition écologique et solidaire (Nicolas Hulot) et le ministre de l'Économie et des finances avaient prolongé à titre exceptionnel jusqu'au 1er juin 2019 son permis exclusif de recherche de mines hydrocarbures "Guyane maritime ".

Auparavant, cinq forages avaient déjà eu lieu dans la partie sud-est des eaux guyanaises et tous se sont révélés infructueux. Les conditions d’exploitation ont été jugées non rentables par les industriels. Pourtant des études géologiques imaginaient jusqu’à un milliard de barils dans la zone, nombre qui était conforté par les riches ressources voisines au Suriname et au Brésil.

Ludovic Dupin avec AFP


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies fossiles

L’extraction des énergies fossiles se fait à un coût environnemental de plus en plus élevé. Si leur épuisement est encore lointain, les modèles économiques qui ont fait la fortune des grandes compagnies pétrolières sont aujourd’hui bousculés.

Plateforme petrole woodside

Les majors pétrolières ont approuvé 50 milliards de dollars de projets incompatibles avec l’Accord de Paris

Pour respecter les objectifs climatiques, la demande de combustibles fossiles devra inexorablement diminuer. Pourtant, les principales majors pétrolières et gazières continuent de parier contre l'Accord de Paris. Selon une nouvelle étude publiée le 6 septembre par Carbon Tracker, celles-ci ont...

Mine de charbon près de la grande barrière de corail : AIG, l’un des derniers assureurs en course, est mis sous pression

Les ONG australiennes mettent la pression sur l’assureur américain AIG afin qu’il refuse de soutenir le complexe minier dans le Queensland porté par l’entreprise indienne Adani. Les activistes ont organisé fin août des manifestations dans les bureaux australiens de l’assureur. Une quinzaine de...

Csm sables bitumineux greenpeace Jiri Rezac 21d38dd365

[Science] Utiliser les sables bitumineux pour produire de l’hydrogène propre

Des scientifiques canadiens ont mis au point une technique pour extraire à grande échelle et à bas coût de l'hydrogène à partir de sables bitumeux et des champs pétrolifères, affirme la société canadienne qui développe ce processus. Aujourd’hui, l’hydrogène est principalement produit via...

La foret amazonienne en Guyane grande source de biodiversite française. iStock

Les arbres, le nouvel argument responsable des pétroliers

Eni, Shell, Total… Plusieurs compagnies pétrolières veulent se lancer dans la plantation d’arbres, pour stocker du carbone et compenser leurs émissions. Elles sont de plus en plus poussées par certains investisseurs à communiquer sur leurs actions pour réduire leur impact sur le réchauffement...