Publié le 28 février 2019

ÉNERGIE

Total met fin à sa campagne d'exploration pétrolière au large de la Guyane... et à l’histoire des forages en France

Le directeur général de Total Exploration et Production Guyane Française (TEPGF) a annoncé la fin "des opérations de forage" exploratoires débutées mi-décembre au large de la Guyane, faute de résultat. La France n’exploitera pas de pétrole dans la région, et cela marque sans doute le dernier forage pétrolier sur le territoire.

Opération pétrolière de Total au Gabon.
@Total

"Nous n'avons pas trouvé d'hydrocarbures en effectuant ce forage et nous avons arrêté les opérations en début de semaine. Nous sommes très déçus par ce résultat", a déclaré à l'AFP Olivier Wattez, le directeur général de TEPGF.

L'arrêté du préfet de Guyane du 22 octobre dernier autorisant l'ouverture de travaux miniers ne permet pas de procéder à d'autres explorations offshores d'ici juin au sein du permis faute de résultat probant. "Nous avions un arrêté préfectoral pour réaliser cinq forages mais le premier forage devait être concluant pour pouvoir ensuite en réaliser un second, un troisième, un quatrième puis un cinquième afin de confirmer la découverte", a expliqué Olivier Wattez.

Si le premier forage avait été concluant "on aurait continué d'autres forages de dimensionnement de découverte sur le même permis pour lequel nous aurions déposé une demande de concession. Il aurait alors fallu étendre nos droits miniers et passer d'un permis d'exploration à une concession d'exploitation", a-t-il précisé.

Prolongation à titre exceptionnel

Total n'a donc plus la moindre fenêtre de tir en matière de forage offshore au large de la Guyane : "notre permis d'exploration s'éteint le 1er juin. Demander une extension de ce permis ou un autre permis d'exploration n'est plus possible depuis la loi Hulot de décembre 2017. Pour pouvoir prétendre à une concession, il aurait fallu faire une découverte", explique Total.

Olivier Wattez ajoute même : "Je pense même qu'il s'agissait du dernier puits d'exploration en France. Si la loi Hulot du 30 décembre 2017 prévoit un arrêt progressif de la recherche et de l'exploitation des hydrocarbures, Total avait bénéficié, trois mois et demi avant cette loi, d'un arrêté, en date du 14 septembre 2017, par lequel le ministre de la Transition écologique et solidaire (Nicolas Hulot) et le ministre de l'Économie et des finances avaient prolongé à titre exceptionnel jusqu'au 1er juin 2019 son permis exclusif de recherche de mines hydrocarbures "Guyane maritime ".

Auparavant, cinq forages avaient déjà eu lieu dans la partie sud-est des eaux guyanaises et tous se sont révélés infructueux. Les conditions d’exploitation ont été jugées non rentables par les industriels. Pourtant des études géologiques imaginaient jusqu’à un milliard de barils dans la zone, nombre qui était conforté par les riches ressources voisines au Suriname et au Brésil.

Ludovic Dupin avec AFP


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies fossiles

L’extraction des énergies fossiles se fait à un coût environnemental de plus en plus élevé. Si leur épuisement est encore lointain, les modèles économiques qui ont fait la fortune des grandes compagnies pétrolières sont aujourd’hui bousculés.

Prix Nobel NobelFoundation

Les prix Nobel ne seront plus financés par le pétrole

La Fondation Nobel qui gère un portefeuille de 500 millions d’euros a décidé de verdir un peu son portefeuille. Alors qu’elle s’était déjà désengagée du charbon, celle-ci retire ses billes du pétrole et du gaz. Il s’agit d’agir "avec sagesse" sur les marchés et que les lauréats sachent d’où vient...

bruxelles tce @Friendsofearth

L'Europe est embourbée dans le Traité sur la charte de l’énergie, un frein à la transition énergétique

Le Traité sur la Charte de l'énergie (TCE), signé à la sortie de la guerre froide, est une épine dans le pied de Bruxelles. Le texte, qui permet à des investisseurs de l'énergie, y compris dans les secteurs les plus polluants, d'attaquer un État pour sa politique climatique, doit être modernisé....

Foule rejette keystone LNG Pipeline Petrole Canada Coast to Coast

Le projet controversé d'oléoduc Keystone XL, rejeté par Joe Biden, est abandonné par ses promoteurs

C’est un immense pipeline de plusieurs milliers de kilomètres, capable de transporter 800 000 barils de pétrole par jour entre l’ouest canadien et côtes étasuniennes du Golfe du Mexique. Après de nombreuses péripéties et un violent rejet d’associations écologiste, le Keystone XL a été annulé par son...

Oilfield @generatorpowerproducts Pixabay pétrole

L'Europe menacée de manquer de pétrole face au "déclin irréversible" de la production

Un rapport du think tank The Shift Project publié le 26 mai annonce un "déclin irréversible " de la production en pétrole des 16 pays fournisseurs de l'Union européenne, estimé à environ 12 % en 2030 par rapport au record de 2019. La découverte de nouveaux champs d'or noir ne permettra pas de...