Publié le 24 octobre 2019

ÉNERGIE

Quatre centrales au charbon sur cinq dans l’Union européenne ne sont pas rentables

Les centrales à charbon n'ont plus d'avenir en Europe. C'est en somme ce qu'affirme l'ONG Carbon Tracker dans un nouveau rapport. En cause, la compétitivité des énergies renouvelables et les normes sur la qualité de l'air. Les pertes sont considérables. 1,9 milliard d'euros pour l'Allemagne, dont le mix énergétique est encore très charbonné, 178 millions pour EDF et 975 millions pour RWE soit 6 % de sa capitalisation boursière. 

Centrale a charbon rwe
RWE est l'énergéticien le plus polluant d'Europe.
CC0

Investisseurs et politiques, ne misez plus sur le charbon, ce n’est pas rentable. Dans un nouveau rapport, l’ONG britannique Carbon Tracker affirme que quatre centrales électriques au charbon sur cinq dans l’Union européenne ne sont pas rentables.  

"Les producteurs de charbon de l'UE ne peuvent pas rivaliser avec les énergies renouvelables et le gaz, qui sont de moins en moins chers, et la situation ne fera qu'empirer. Les décideurs et les investisseurs devraient se préparer à éliminer le charbon d'ici 2030 au plus tard", affirme Matt Gray, responsable de l’énergie et des services publics chez Carbon Tracker.

Dans l’ensemble de l’UE, 79 % des centrales fonctionnent à pertes et ces dernières sont considérables. Les services publics européens pourraient ainsi perdre 6,6 milliards d’euros. L’Allemagne avec ses centrales de lignites et de houille s’expose à une perte de 1,9 milliard d’euros en 2019. Pour EDF, la facture s’élève à 178 millions, pour Veolia ce sera 62 millions et Engie 40 millions. L’entreprise allemande RWE est celle qui subit les pertes les plus importantes avec 975 millions d’euros soit 6 % de sa capitalisation boursière. Pour rappel, l'énergéticien est le plus émetteur de CO2 en Europe et vient d'annoncer viser la neutralité carbone d'ici 2040.

Un risque financier pour les actionnaires 

Si la France a déjà annoncé la fermeture de ses quatre dernières centrales à charbon d’ici 2022, l’Allemagne a prévu d’en sortir seulement d’ici 2038. Surtout, ces centrales ne seront pas seulement minées par la compétitivité des énergies renouvelables et du gaz. Selon le rapport appelé Apocalypse now, "les services publics devront installer des technologies coûteuses dans la majorité des centrales à charbon afin de respecter les normes de qualité de l’air de l’Union européenne à partir de 2021", entraînant une augmentation des coûts.

Face à ce constat, si les gouvernements continuaient à subventionner ou autoriser des projets charbonniers non rentables, ils pourraient subir une action en justice intentée par les actionnaires. Comme le rapportent les auteurs, ce cas a déjà eu lieu en Pologne où le tribunal a bloqué la construction d’une centrale au motif qu’elle représentait un risque financier injustifiable pour les actionnaires. 

Pour aider les pays à dépendants du charbon à renoncer aux énergies fossiles, Ursula von der Leyen, récemment élue à la tête de la Commission européenne, a annoncé en août dernier vouloir lancer un fonds de transition énergétique spéciale

Marina Fabre, @fabre_marina


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies fossiles

L’extraction des énergies fossiles se fait à un coût environnemental de plus en plus élevé. Si leur épuisement est encore lointain, les modèles économiques qui ont fait la fortune des grandes compagnies pétrolières sont aujourd’hui bousculés.

Arctic LNG2 Total projet gazier arctique Novatek RU

La France ne soutient pas le projet gazier TotalEnergies en Arctique

C'est une victoire en demi-teinte. La France a finalement décidé de ne pas soutenir le projet gazier de TotalEnergies en Arctique, de même qu'aucune banque française. Mais l'énergéticien vient d'annoncer avoir quand même bouclé son tour de table. Le projet est situé dans une région déjà largement...

IStock kruwt centrale charbon RWE allemagne

L'Allemagne va sortir du charbon d'ici 2030

L'Allemagne accélère sa transition. Le pays, premier émetteur de CO2 en Europe, très dépendant du charbon, va sortir, "dans l'idéal" de ce combustible fossile d'ici 2030. C'est ce qu'a annoncé la nouvelle coalition gouvernementale mercredi 24 novembre. Une mesure arrachée par les Verts, ce qui...

IStock @lyash01 Forage pétrolier Arctique

Pétrole et gaz en Arctique : à chacun sa définition des frontières pour autoriser les forages

Il n'existe pas de définition officielle des contours de l'Arctique. Si bien que la majorité des banques et des acteurs de la finance ont adopté un périmètre restreint de la région, là où les associations environnementales et du Conseil de l'Arctique donnent une aire bien plus vaste. L'enjeu est de...

IStock vichie81 Wawasaki (Japon) baril de pétrole

Réchauffement climatique : l'humanité doit se passer de 60% du pétrole et du gaz et de 90 % du charbon

Pour atteindre l'objectif climatique porté par l'Accord de Paris, l'humanité doit décroître sa production de pétrole et de gaz de 3 % par an d'ici 2050. Cela signifie qu'il est nécessaire de laisser sous terre plus de la moitié de ces réserves de pétrole et 90 % des réserves de charbon, indique une...