Publié le 18 mars 2021

ÉNERGIE

Pour la première fois, un pétrolier est attaqué aux États-Unis pour greenwashing

Le pétrolier américain Chevron a-t-il exagéré voir menti sur ses investissements en matière d’énergies renouvelables et ses engagements de réduction d’émissions de CO2 ? C’est à cette question que devra répondre l’autorité de la concurrence. Celle-ci a été saisie par trois ONG qui accuse l’entreprise d’avoir trompé les consommateurs.

Transport gaz petrole LNG Chevron Chevron
Navire transportant du gaz naturel liquéfié de Chevron
@Chevron

Chevron est accusé d'avoir exagéré ses initiatives environnementales par trois ONG, qui ont déposé une plainte devant l'autorité américaine de la concurrence, la FTC. Elles ont utilisé pour la première fois contre un groupe pétrolier une procédure destinée à lutter contre le "greenwashing". Earthworks, Global Witness et Greenpeace USA reprochent à Chevron d'avoir surestimé ses investissements dans les énergies renouvelables et son engagement à réduire la pollution et ainsi d'avoir induit en erreur les consommateurs.

C'est la première fois, selon les ONG, qu'une requête est déposée contre une société produisant des hydrocarbures en se fondant sur les "Guides verts" développés par la FTC pour déterminer ce qui relève d'informations trompeuses en matière d'environnement.

Des millions pour des campagnes de pub

Chevron, qui a encore présenté début mars de nouveaux objectifs en termes de réduction d'émissions de carbone, "n'a consacré entre 2010 et 2018 que 0,2 % de ses dépenses d'investissement à des sources d'énergie à bas carbone", soit en moyenne 26 millions par an sur les 13 milliards dédiés aux investissements, affirment notamment les ONG. La société a en revanche "dépensé des millions en campagnes de publicité et de marketing pour convaincre les consommateurs avec des affirmations fallacieuses sur l'impact environnemental de leurs produits", ajoutent-elles dans un communiqué.

Ces accusations sont "sans fondement", a rétorqué l'entreprise dans un message transmis à l'AFP. L'entreprise affirme être "engagée dans des conversations honnêtes sur la transition énergétique". "Nous prenons des mesures pour réduire l'intensité carbone de nos opérations et de nos actifs, augmenter l'utilisation des énergies renouvelables et d'outils de compensations carbone dans ses activités et investir dans les technologies à bas carbone pour développer des solutions pouvant être commercialisées", ajoute-t-elle.

Ludovic Dupin avec AFP


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies fossiles

L’extraction des énergies fossiles se fait à un coût environnemental de plus en plus élevé. Si leur épuisement est encore lointain, les modèles économiques qui ont fait la fortune des grandes compagnies pétrolières sont aujourd’hui bousculés.

Universite de Cambridge KirstenDrew via unsplash

L’Université de Cambridge ne veut plus être financée par les énergies fossiles

Sous pression de ses étudiants et de ses professeurs, la prestigieuse université de Cambridge au Royaume-Uni envisage de couper les liens avec les entreprises des énergies fossiles. Un vote initié par l’un des comités de direction de l’établissement aura lieu à l’automne pour savoir si la recherche...

Marchison Falls Ouganda EACOP Tilenga CCO

Nouvelle condamnation pour Eacop et Tilenga, les mégaprojets controversés de TotalEnergies en Afrique

Les mégaprojets d’extraction de pétrole (Tilenga) et d'oléoduc immense (Eacop) portés par TotalEnergies en Ouganda et Tanzanie, suscitaient déjà l’ire de la société civile et de certains investisseurs. C’est maintenant au tour du Parlement européen de les condamner pour leurs conséquences sur les...

Station essence istock JBorruel

Avec la crise énergétique, les subventions aux combustibles fossiles ont presque doublé en 2021

Les subventions aux combustibles fossiles, néfastes pour la planète, ont presque doublé en 2021 et devraient encore progresser fortement en 2022. Cela s'explique par la hausse des prix de l'énergie, exacerbée depuis février dernier par la guerre en Ukraine. En réponse, de nombreux gouvernements ont...

Totalenergies iStock HJBC

Accusé de livrer du carburant aux avions russes, TotalEnergies cède une participation dans un champ gazier russe

Le Monde affirme que TotalEnergies coexploite en Russie un gisement dont le produit, transformé en kérosène, est utilisé par les appareils de l'armée russe engagée en Ukraine. Le géant pétrolier français a été acculée à "faire la lumière" sur ce sujet par le ministre délégué aux Transports, Clément...