Publié le 01 février 2017

ÉNERGIE

Pipeline Dakota Access : une banque allemande dans la tourmente

Le financement du projet d’oléoduc Dakota Access par la banque publique allemande BayernLB fait polémique. L’institution bancaire fait partie des 17 banques impliquées dans ce projet, avec l’allocation d’un crédit de 120 millions de dollars. Une action est prévue demain devant le siège de la banque, à Munich.

En Californie, des manifestants demandent à la banque Wells Fargo de se retirer du projet de pipeline Dakota Access.
Robyn Beck / AFP

Depuis le début de la semaine, une coalition d’organisations non-gouvernementales (ONG) se mobilise. Elle réclame le retrait de la banque allemande BayernLB du financement de l’oléoduc Dakota Access.

Une protestation devant le siège de la banque, à Munich, est prévue demain. La mobilisation rencontre un large écho en Allemagne : la BayernLB est une banque publique qui appartient au Land de Bavière. 

La BayernLB, ou Bayerische Landesbank, est un établissement de droit public basé à Munich, la capitale régionale de la Bavière. Elle affiche 232 milliards d’euros d'actifs, ce qui en fait le septième plus grand groupe financier d’Allemagne.

BayernLB est la propriété du Land de Bavière (94%), via la société BayernLB Holding AG. Les 6% restants appartiennent à la Sparkassenverband Bayern, le réseau régional des caisses d’épargne.

 

Vieille bataille  

 

La contestation n’est pas nouvelle. La participation de la BayernLB au financement de l’oléoduc Dakota Access était déjà hautement controversée en Allemagne cet hiver. Les représentants sioux avaient alors demandé à rencontrer les 17 banques impliquées. Huit avaient accepté ; pas la BayernLB. À ses détracteurs, la banque déclarait alors qu’elle ne finançait pas de projets qui contrevenaient aux standards sociaux et environnementaux fixés par la Banque mondiale.

La polémique était ensuite retombée après la victoire (provisoire) des Sioux en décembre dernier. Mais la relance par le nouveau président Trump du chantier a réactivé à son tour la mobilisation de la société civile en Allemagne.

La BayernLB n’est pas la seule banque allemande impliquée dans le financement du chantier Dakota Access : selon l’organisation américaine Food & Water Watch, on retrouve la Deutsche Bank, avec 275 millions de dollars, et la Commerzbank, avec 20 millions. Mais la BayernLB est la seule banque publique. Sollicitée par Novethic, celle-ci n’a pas souhaité réagir.  

Claire Stam, correspondante à Francfort
© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

Oléoduc Dakota Access : victoire provisoire des Sioux

Le gouvernement américain a décidé de modifier le tracé du pipeline Dakota Access. Un soulagement pour les Sioux, qui craignaient une pollution de leur principale source d’eau, le lac Oahe. Mais rien n’est définitif : Donald Trump est favorable au chantier. Le futur président des USA...

Projets d'oléoducs : Trump passe en force

Le nouveau président américain a signé deux décrets pour relancer les chantiers-clés des oléoducs Keystone XL et Dakota Access, stoppés par Barack Obama. Le déblocage de ces dossiers constitue un revers considérable pour les défenseurs de l'environnement aux États-Unis. Des actions de...

Donald Trump forme un gouvernement climatosceptique

Cette semaine, plusieurs noms de la future administration Trump ont été dévoilés. Parmi eux, des climatosceptiques notoires et des représentants du lobby pétrolier. De quoi alimenter les craintes concernant les politiques climatiques et énergétiques du futur gouvernement, qui prendra ses...

Climat : Crédit agricole et Société générale arrêtent de financer le charbon

À une semaine de la tenue du Climate Finance Day à Casablanca, et de l’ouverture de la COP22 à Marrakech dans la foulée, les deux grandes banques françaises annoncent la fin de leurs financements à tout nouveau projet ou extension de centrale à charbon. Crédit agricole et Société générale...

Le Tchèque EPH, nouvel épouvantail du charbon

La solution est parfois pire que le mal. Alors que le Suédois Vattenfall a décidé de céder ses actifs charbonniers au Tchèque EPH, les élus et associations écologistes dénoncent un fiasco. Ils appellent à fermer les mines et les centrales plutôt qu’à les céder à une entreprise très...

ÉNERGIE

Energies fossiles

L’extraction des énergies fossiles se fait à un coût environnemental de plus en plus élevé. Si leur épuisement est encore lointain, les modèles économiques qui ont fait la fortune des grandes compagnies pétrolières sont aujourd’hui bousculés.

Manifestation contre forages petroliers ile de france seine et marne EBG

Nouveaux forages pétroliers en Île-de-France : Paris craint pour son alimentation en eau potable

Au sud de Paris, l'entreprise française Bridgeoil souhaite porter de deux à dix le nombre de puits pétroliers à exploiter. Mais la mairie de Paris, la régie Eau de Paris et les villes avoisinantes font part de leur opposition. Elles pointent du doigt les risques liés à l'approvisionnement en eau...

Capture debat Trump biden 22 octobre CaptureTV

Élection US : Joe Biden promet l’arrêt de l’industrie pétrolière une fois élu, un coup de poker à haut risque

Être candidat à la présidence du premier pays producteur de pétrole de la planète et promettre d’y mettre fin à moyen terme. Telle est la proposition de Joe Biden pour s’emparer de la Maison blanche, en engageant un discours de transition énergétique laissant espérer un vrai monde d’après. Un...

Plateforme Petroliere Murphy Maiasie TechnipFMC

Garanties à l’export : le gouvernement annonce l’arrêt du soutien public pour les projets de pétrole et de gaz

À partir de 2025, la France n’apportera plus aucune garantie publique pour les projets pétroliers portés à l’étranger par des entreprises tricolores. Ce sera 2035 pour le gaz. Pour Bruno Le Maire, c’est une avancée majeure pour faire du pays la première grande économie décarbonée. En revanche, les...

Mine machine vide pixabay

[Bonne nouvelle] La Pologne fermera ses dernières mines de charbon en 2049

La Pologne fait un pas de plus vers la neutralité carbone. Seul état membre de l'Union européenne à ne pas avoir endossé cet objectif, Varsovie multiplie les signaux positifs. Face aux pertes colossales subies par l'industrie du charbon, le gouvernement a annoncé la fin des mines de charbon pour...