Publié le 10 mai 2018

ÉNERGIE

La France distinguée (ironiquement) pour ses soutiens aux énergies fossiles

Les noms des gagnants aux Fossil Fuel Awards viennent d'être révélés. Le Portugal, la Pologne et l'Espagne ont été "récompensés" pour leurs soutiens massifs aux énergies fossiles. La France qui échappe au podium s'est tout de même vue décerner un badge du déshonneur notamment pour l'allègement fiscal dont bénéficient les transporteurs pour l'achat de diesel. Une mesure à 1 milliard d'euros.

La France exonère de taxes une partie de l'achat de carburant diesel des transporteurs routiers.
@Flickr

C’est un prix d’un genre un peu particulier qui a été décerné à la France par l’ONG Climate Action Network (CAN) Europe. Un badge du déshonneur lui a été remis pour ses soutiens aux énergies fossiles. Paris accorde en effet des allègements fiscaux au diesel pour les poids lourds alors que le transport de marchandises est responsable de 22 % des émissions de transport dans l’Hexagone, et constitue une importante source de pollution de l'air néfaste pour la santé.

Cette réduction d'impôt existe depuis 1999 et s’applique aux entreprises de transport de marchandises. Son coût dépassera le milliard d'euros d'ici 2018. Dans le même temps, selon l’ONG, 54 % des investissements dans les transports publics et 73 % des dépenses globales ont bénéficié au transport routier en 2016. Ce traitement préférentiel constitue ainsi un frein au développement du transport ferroviaire.

Le Portugal sur la première marche du podium

L’Italie, la Norvège, la Bulgarie et l’Autriche ont également reçu un badge de déshonneur. Par ailleurs, le CAN Europe a décerné la médaille d’or au Portugal, d’argent à la Pologne et de bronze à l’Espagne. Le Portugal hérite de la première marche du podium pour avoir autorisé des forages en eau profonde au large d’une aire protégée. La Pologne décroche l’argent pour son soutien financier persistant aux centrales à charbon. Et l’Espagne doit sa troisième place à ses subventions au charbon, notamment dans les îles Baléares, entravant la production d’énergie solaire.

Enfin, l’Union européenne décroche un "prix spécial" de la part du CAN Europe pour son soutien aux gazoducs. L’ONG a calculé qu’"entre 2014 et 2016, l’UE a consacré en moyenne 4 milliards d’euros aux énergies fossiles, qui ont en grande partie bénéficié aux gazoducs transadriatique ou transanatolien (d'Azerbaïdjan via la Turquie)".

Concepcion Alvarez, @conce1 


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

10 millions de dollars par minute : le montant des subventions aux énergies fossiles dans le monde

Le chiffre donne le tournis. Chaque année dans le monde, 5 300 milliards de dollars sont dépensés par les Etats pour soutenir les énergies fossiles, selon les estimations du Fonds monétaire international (FMI). Et pourtant, il s’agit d’une aberration économique. Car supprimer ces...

La Banque mondiale stoppe le financement de la production de gaz et de pétrole

[Mis à jour à 18:55 le 12 décembre] A l’occasion du One Planet Summit, la Banque mondiale a annoncé une série de mesures pour accompagner la lutte contre le changement climatique. La plus emblématique est celle de l’arrêt du financement de la production de gaz et de pétrole.

Le Maroc, le pays qui a (presque) supprimé les subventions aux produits pétroliers

Le Royaume qui accueille la 22ème conférence des Nations Unies sur le climat du 7 au 18 novembre à Marrakech a éliminé en deux ans toutes les subventions aux énergies fossiles dans les transports et l’électricité. Mais il lui reste à s’attaquer à la bonbonne de gaz butane, utilisée par...

Ces pays qui ont réduit leurs subventions aux énergies fossiles

Une trentaine de pays à travers le monde ont pris des mesures de réduction des subventions aux énergies fossiles. Des subventions qui atteignent, selon les différentes estimations, jusqu’à 5 300 milliards de dollars par an si l’on prend en compte les impacts négatifs des énergies fossiles...

ÉNERGIE

Energies fossiles

L’extraction des énergies fossiles se fait à un coût environnemental de plus en plus élevé. Si leur épuisement est encore lointain, les modèles économiques qui ont fait la fortune des grandes compagnies pétrolières sont aujourd’hui bousculés.

Manifestations Siemens Adani JulianStratenschulte DPA AFP

Le PDG de Siemens confirme "à regret" sa participation à la mine de charbon d’Adani en Australie

Au moment où l’Australie est en feu, Siemens a signé un contrat pour équiper l’une des plus grandes mines de charbon dans le pays, celle de Carmichael développé par l’indien Adani. Mis sous pression par la jeunesse écologiste allemande pour quitter le projet, le PDG Joe Kaeser assure qu’il n’a...

Fracturation hydraulique gaz de schiste pixabay

Gaz de schiste : craignant des séismes, l'Angleterre fait marche arrière sur la fracturation hydraulique

Contrairement aux États-Unis, où l'industrie du schiste a connu un boom spectaculaire, en Angleterre, les projets ont vite tourné court. Après plusieurs secousses sismiques et un rapport officiel faisant le lien entre risques de séismes et fracturation hydraulique, le gouvernement britannique a fait...

Baril de petrole annavaczi

[À l’origine] Le pétrole se mesure en baril… comme le whisky

Le système métrique a depuis bien longtemps conquis le monde des échanges commerciaux, y compris dans les pays anglo-saxons. Pourtant le monde continue à parler de la consommation, des réserves et de la cotation du pétrole en termes de baril. Un volume de 42 gallons qui remonte à l’époque où le...

Centrale a charbon a Halle en Allemagne JensSchueter Getty AFP

Le jour n’est pas si loin où les assureurs refuseront de couvrir les mines et centrales à charbon

Il y a encore presque un millier de centrales à charbon prêtes à être construites dans le monde. Mais ces projets ont de plus en plus du mal à trouver des assureurs. Presque tous les acteurs européens et désormais des acteurs américains et australiens refusent de couvrir des centrales et des mines....