Publié le 13 décembre 2017

ÉNERGIE

ExxonMobil va évaluer l’impact des réglementations climatiques sur son business… et c’est une véritable révolution

ExxonMobil va commencer à évaluer l'impact financier des politiques environnementales sur son activité, une victoire pour les défenseurs de l'environnement engagés dans un bras de fer depuis plusieurs mois avec le géant pétrolier.


ExxonMobil

Après avoir consulté différentes parties, "le conseil d'administration a décidé d'améliorer la qualité des informations publiées (en lien avec le climat) et va les rendre publiques dans un avenir proche", écrit ExxonMobil dans un document adressé mardi 12 décembre au gendarme de la Bourse américain, la SEC.

"Ces améliorations vont inclure les problèmes liés à la demande d'énergie (fossile), les conséquences de scénarios (d'une hausse de la température) de 2°C et d'un avenir avec une faible empreinte carbone", souligne le groupe texan sans donner davantage de détails.

Ce revirement d'ExxonMobil est une victoire importante pour de nombreux militants écologistes et des actionnaires d'ExxonMobil qui avaient voté à une large majorité en mai en faveur d'une proposition visant à contraindre le géant pétrolier à évaluer l'impact financier des politiques publiques s'appliquant au climat sur son activité, après l'accord de Paris.

Des puits de pétrole de moins en moins lucratifs

A l'époque, le PDG Darren Woods, opposé à cette résolution, avait indiqué que le groupe allait "examiner" attentivement le résultat. Des ONG environnementes et des fonds de pension actionnaires d'ExxonMobil demandent au groupe une plus grande transparence financière en la matière ainsi qu'à son compatriote et rival Chevron.

Ils appellent notamment à une réduction des investissements dans l'exploration de nouveaux puits pétroliers en affirmant que les nouvelles politiques environnementales vont rendre cette activité, première contributrice aux bénéfices, moins lucrative pour les groupes pétroliers.

Elles contestent les données sur le changement climatique communiquées par ExxonMobil, qui de longue date a financé des recherches sur le sujet et se trouve être la cible de plusieurs procédures judiciaires aux Etats-Unis. 

Des enquêtes ont notamment été diligentées par les procureurs des Etats de New York et du Massachusetts. La SEC cherche aussi à savoir si le pétrolier a de bonne foi informé ses actionnaires des risques pour son activité - les énergies fossiles étant responsables de 75 % des émissions de gaz à effet de serre - et s'il a correctement ajusté la valorisation de ses actifs.  

La Rédaction avec AFP


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies fossiles

L’extraction des énergies fossiles se fait à un coût environnemental de plus en plus élevé. Si leur épuisement est encore lointain, les modèles économiques qui ont fait la fortune des grandes compagnies pétrolières sont aujourd’hui bousculés.

IStock @lyash01 Forage pétrolier Arctique

Pétrole et gaz en Arctique : à chacun sa définition des frontières pour autoriser les forages

Il n'existe pas de définition officielle des contours de l'Arctique. Si bien que la majorité des banques et des acteurs de la finance ont adopté un périmètre restreint de la région, là où les associations environnementales et du Conseil de l'Arctique donnent une aire bien plus vaste. L'enjeu est de...

IStock vichie81 Wawasaki (Japon) baril de pétrole

Réchauffement climatique : l'humanité doit se passer de 60% du pétrole et du gaz et de 90 % du charbon

Pour atteindre l'objectif climatique porté par l'Accord de Paris, l'humanité doit décroître sa production de pétrole et de gaz de 3 % par an d'ici 2050. Cela signifie qu'il est nécessaire de laisser sous terre plus de la moitié de ces réserves de pétrole et 90 % des réserves de charbon, indique une...

Gaz prix Magnascan

Face à l’explosion des prix de l’énergie, l’Europe veut prévenir les risques de colère sociale

Les prix du gaz explosent en Europe et dans leur foulée les prix de l’électricité. Plusieurs raisons en sont à l’origine : manque de disponibilité, problèmes de production et taxe carbone. Certains pays européens mettent en place des mesures d’urgence pour limiter l’impact sur les ménages alors que...

Shell Texas LNG Mark Felix AFP

Attendu sur les enjeux climatiques, Shell tire un trait sur le gaz de schiste américain

Sous pression des investisseurs pour réduire sa production d’hydrocarbures et diminuer ses émissions, le géant pétrolier anglo-néerlandais a décidé de céder toutes ses activités dans le gaz de schiste au Texas. Un compromis qui illustre les dilemmes d’une entreprise tiraillée entre son cœur de...