Publié le 13 décembre 2017

ÉNERGIE

ExxonMobil va évaluer l’impact des réglementations climatiques sur son business… et c’est une véritable révolution

ExxonMobil va commencer à évaluer l'impact financier des politiques environnementales sur son activité, une victoire pour les défenseurs de l'environnement engagés dans un bras de fer depuis plusieurs mois avec le géant pétrolier.


ExxonMobil

Après avoir consulté différentes parties, "le conseil d'administration a décidé d'améliorer la qualité des informations publiées (en lien avec le climat) et va les rendre publiques dans un avenir proche", écrit ExxonMobil dans un document adressé mardi 12 décembre au gendarme de la Bourse américain, la SEC.

"Ces améliorations vont inclure les problèmes liés à la demande d'énergie (fossile), les conséquences de scénarios (d'une hausse de la température) de 2°C et d'un avenir avec une faible empreinte carbone", souligne le groupe texan sans donner davantage de détails.

Ce revirement d'ExxonMobil est une victoire importante pour de nombreux militants écologistes et des actionnaires d'ExxonMobil qui avaient voté à une large majorité en mai en faveur d'une proposition visant à contraindre le géant pétrolier à évaluer l'impact financier des politiques publiques s'appliquant au climat sur son activité, après l'accord de Paris.

Des puits de pétrole de moins en moins lucratifs

A l'époque, le PDG Darren Woods, opposé à cette résolution, avait indiqué que le groupe allait "examiner" attentivement le résultat. Des ONG environnementes et des fonds de pension actionnaires d'ExxonMobil demandent au groupe une plus grande transparence financière en la matière ainsi qu'à son compatriote et rival Chevron.

Ils appellent notamment à une réduction des investissements dans l'exploration de nouveaux puits pétroliers en affirmant que les nouvelles politiques environnementales vont rendre cette activité, première contributrice aux bénéfices, moins lucrative pour les groupes pétroliers.

Elles contestent les données sur le changement climatique communiquées par ExxonMobil, qui de longue date a financé des recherches sur le sujet et se trouve être la cible de plusieurs procédures judiciaires aux Etats-Unis. 

Des enquêtes ont notamment été diligentées par les procureurs des Etats de New York et du Massachusetts. La SEC cherche aussi à savoir si le pétrolier a de bonne foi informé ses actionnaires des risques pour son activité - les énergies fossiles étant responsables de 75 % des émissions de gaz à effet de serre - et s'il a correctement ajusté la valorisation de ses actifs.  

La Rédaction avec AFP


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies fossiles

L’extraction des énergies fossiles se fait à un coût environnemental de plus en plus élevé. Si leur épuisement est encore lointain, les modèles économiques qui ont fait la fortune des grandes compagnies pétrolières sont aujourd’hui bousculés.

Jonas Gahr Stoere Norvege TrondReidarTeigen NTB NTB via AFP

La Norvège, premier pays producteur de pétrole en Europe, fait un pas de plus vers la fin des énergies fossiles

L’économie norvégienne est irriguée par le pétrole. Le premier secteur industriel du pays est pourtant questionné après les résultats des dernières élections législatives. Le futur Premier ministre est soutenu par une coalition bien décidée à mettre fin - plus ou moins rapidement - à toute...

Nord Stream 2 Gazprom NordStream2 Sputnik via AFP

Le gazoduc Nord Stream 2 est achevé : une victoire géopolitique russe, une défaite pour l’indépendance européenne

Un nouveau canal s’ouvre pour déverser le gaz russe vers l’Europe, avec l’achèvement du gazoduc géant Nord Stream 2 qui aboutit en Allemagne. Cette infrastructure à 10 milliards de dollars est vue par beaucoup, en particulier par les Américains et les Ukrainiens, comme une puissante arme...

Plateforme petrole woodside

Joe Biden recule sur le pétrole et approuve de nouvelles exploitations dans le Golfe du Mexique

Les services du Président américain Joe Biden ont annoncé qu'ils prévoyaient d'ouvrir plus de de 320 000 km2 dans le golfe du Mexique à l'exploration pétrolière et gazière. L’administration américaine dit avoir conscience des alertes du Giec, mais les jugent insuffisantes pour renoncer au projet.

Essence diesel energie fossile andreas160578 de Pixabay

[Bonne nouvelle] Le monde a définitivement tourné la page de l’essence au plomb

L'essence au plomb, c'est fini. Le dernier pays à utiliser encore cette énergie fossile particulièrement dangereuse pour l'environnement et la santé, l'Algérie, vient d'épuiser ses derniers stocks. Pour l'ONU il s'agit d'une étape majeure qui devrait servir d'exemple au monde entier dans la lutte...