Publié le 12 juillet 2020

ÉNERGIE

[Bonne Nouvelle] La justice américaine stoppe le projet de l'oléoduc Dakota Access Pipeline, contesté par les Sioux

Un tribunal américain a ordonné lundi 6 juillet la fermeture temporaire du Dakota Access Pipeline, un oléoduc dont le tracé est contesté depuis des années par des tribus amérindiennes et des associations de protection de l'environnement. Deux autres oléoducs ont été mis à l'arrêt au même moment.

Dakota Access Pipeline Sioux Transferenergy Greenpeace
Les Sioux luttent depuis des années contre le pipeline Dakota Access.
@Greenpeace

L'oléoduc de près de 1 900 kilomètres, qui relie le bassin de la formation de Bakken dans le Dakota du Nord à un centre de distribution dans l'Illinois, devra être clôturé d'ici au 5 août. Dans une décision de 24 pages, le juge de Washington James E. Boasberg a estimé que le pipeline était loin de respecter les normes environnementales, notamment concernant les risques de fuite de pétrole. Il a par conséquent suspendu un permis d'exploitation, accordé à l'entreprise Energy Transfers, pour construire une portion de l'oléoduc sous le lac de barrage Oahe dans le Dakota du Sud et le Dakota du Nord.

"Craignant de graves conséquences environnementales, les tribus amérindiennes des réserves à proximité cherchent depuis plusieurs années à annuler les permis fédéraux autorisant le Dakota Access Pipeline à transporter du pétrole sous le lac", écrit le juge. "Aujourd'hui, elles ont finalement atteint leur but, du moins pour le moment", poursuit-il.

Appel à venir

Dans un communiqué transmis à l'AFP, Energy Transfers a fait part de son intention de déposer une requête en suspension et, si celle-ci n'était pas accordée, de faire appel du jugement. "Nous estimons que la décision du juge Boasberg n'est pas conforme à la loi ou aux éléments du dossier", a indiqué Lisa Coleman, responsable de la communication de l'entreprise. "En outre, nous estimons que le juge Boasberg a dépassé son autorité en ordonnant la fermeture du Dakota Access Pipeline, qui fonctionne sans incident depuis plus de trois ans", ajoute-t-elle.

Le pipeline devra être fermé en attendant les conclusions d'un rapport sur son impact environnemental. Ce jugement est un revers de taille pour le président Donald Trump, qui avait relancé le Dakota Access en janvier 2017, peu après sa prise de fonction, parallèlement à un autre projet controversé d'oléoduc, Keystone XL. Ces deux chantiers avaient été gelés par l'administration Obama.

La suspension du Dakota Access intervient au lendemain de l'abandon par deux géants américains de l'énergie, Duke Energy et Dominion Energy, de la construction d'un gazoduc traversant la chaîne montagneuse des Appalaches, le Atlantic Coast Pipeline.

La Rédaction avec AFP


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies fossiles

L’extraction des énergies fossiles se fait à un coût environnemental de plus en plus élevé. Si leur épuisement est encore lointain, les modèles économiques qui ont fait la fortune des grandes compagnies pétrolières sont aujourd’hui bousculés.

Plateforme Petroliere Murphy Maiasie TechnipFMC

Garanties à l’export : le gouvernement annonce l’arrêt du soutien public pour les projets de pétrole et de gaz

À partir de 2025, la France n’apportera plus aucune garantie publique pour les projets pétroliers portés à l’étranger par des entreprises tricolores. Ce sera 2035 pour le gaz. Pour Bruno Le Maire, c’est une avancée majeure pour faire du pays la première grande économie décarbonée. En revanche, les...

Mine machine vide pixabay

[Bonne nouvelle] La Pologne fermera ses dernières mines de charbon en 2049

La Pologne fait un pas de plus vers la neutralité carbone. Seul état membre de l'Union européenne à ne pas avoir endossé cet objectif, Varsovie multiplie les signaux positifs. Face aux pertes colossales subies par l'industrie du charbon, le gouvernement a annoncé la fin des mines de charbon pour...

Installation solaire de Total au Chili Total

Pour la première fois, Total ne mise plus tout son avenir sur le pétrole

La croissance de Total ne se fera plus dans la production pétrolière, mais dans l’exploitation du gaz et celle des énergies renouvelables. Ce n’est pas l’opinion d’un analyste ou d’un expert, mais la stratégie affichée par le PDG de l’entreprise, Patrick Pouyanné. Une vraie remise en cause du...

Bernard Loomey PDG BP BP

Pour BP, le déclin du pétrole est déjà engagé

La demande de pétrole dans le monde pourrait avoir déjà atteint son pic et ne plus cesser de décliner en raison des conséquences de la pandémie et de la transition énergétique, estime le géant britannique des hydrocarbures BP.