Publié le 13 août 2019

ÉNERGIE

Et l’entreprise la plus rentable au monde est toujours le pétrolier Saudi Aramco… mais ses profits baissent

En six mois, le plus grand pétrolier au monde, Saudi Aramco, à enregistrer 46,9 milliards de dollars de bénéfices. C’est le double d’Apple sur toute l’année 2018 ! Mais le groupe souffre quand même d’un recul de 12 % en raison de la faiblesse du brut.

Champs Gazier de Shaybah de Saudi Aramco.
@SaudiAramco

Le géant pétrolier saoudien Saudi Aramco a annoncé un bénéfice en baisse de 12 % au premier semestre, lors d'un exercice de communication rarissime pour cette entreprise d'Etat extrêmement secrète qui vise une introduction en Bourse.

Pour les six premiers mois de l'année, le groupe public a enregistré "un bénéfice net de 46,9 milliards de dollars, comparé aux 53 milliards de dollars pour la même période l'an dernier", a précisé Saudi Aramco dans un communiqué, attribuant cette baisse à un recul des cours du brut.

Exercice de transparence

C’était la première fois que le groupe faisait une conférence de presse à l’occasion de ses résultats. Cette "transparence" se fait car Aramco s'est dit "prêt à une introduction en Bourse", sans toutefois dévoiler le calendrier. C'est au gouvernement de décider du moment opportun en attendant "des conditions optimales de marché", a déclaré Khaled al-Dabbagh, vice-président du groupe public.

Saudi Aramco avait déjà dévoilé début avril des bénéfices considérables pour 2018, qui faisaient du géant saoudien du pétrole l'entreprise la plus rentable au monde avec 111,1 milliards de dollars de profit annuel. Ce chiffre dépassait de près d'un tiers le bénéfice cumulé des cinq supermajors : Exxon, Chevron, BP, Shell et Total.

Les marchés attendent les détails et le calendrier d'une potentielle entrée en Bourse du groupe, qui devrait être la plus grande vente mondiale d'actions. Cette opération, initialement prévue en 2018, a été repoussée en raison de conditions de marché défavorables. L'opération pourrait permettre de lever jusqu'à 100 milliards de dollars et constitue la pierre angulaire d'un vaste programme de réformes envisagé par le prince pour diversifier l'économie du royaume, qui dépend majoritairement de l'or noir.

Ludovic Dupin avec AFP


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies fossiles

L’extraction des énergies fossiles se fait à un coût environnemental de plus en plus élevé. Si leur épuisement est encore lointain, les modèles économiques qui ont fait la fortune des grandes compagnies pétrolières sont aujourd’hui bousculés.

Baisse historique du charbon dans la production électrique mondiale en 2019

C'est un premier signal positif de la mutation qu'est entrée d'opérer le secteur énergétique vers un monde bas-carbone. Le charbon est en passe de connaître un recul historique dans la production électrique mondiale en 2019, selon les premières estimations de Carbon Brief. L'Union européenne, les...

Centrale charbon chine Kleineolive

À la veille de la COP25, la Chine pointée du doigt pour son addiction au charbon

Après la sortie officielle des Etats-Unis de l'Accord de Paris, c'est un bien mauvais signal envoyé à la communauté internationale à quelques jours de la COP25. Dans un nouveau rapport du Global Energy Monitor, la Chine est de nouveau pointée du doigt pour sa production électrique au charbon. Après...

Export : la France officialise la fin des aides au charbon, mais préserve le pétrole et le gaz

Dans le projet de loi de Finances 2020, voté par les députés en première lecture mardi 15 novembre, le charbon est désormais officiellement exclu des garanties à l'export, à quelques exceptions près. Il est rejoint par les hydrocarbures non conventionnels et le torchage de routine, qui sont...

Divest invest go fossil free 350 org fossil free

[Génération climat] Les jeunes mettent les énergies fossiles au ban et ça marche !

Ce qui a démarré par la révolte d’une poignée d’étudiants américains est devenu en quelques années un mouvement international baptisé "Go Fossil Free" (Sortir des énergies fossiles). Aujourd’hui, il se targue de réunir plus de 1 100 institutions, pesant 11 500 milliards de dollars, et 58 000...