Publié le 13 août 2019

ÉNERGIE

Et l’entreprise la plus rentable au monde est toujours le pétrolier Saudi Aramco… mais ses profits baissent

En six mois, le plus grand pétrolier au monde, Saudi Aramco, à enregistrer 46,9 milliards de dollars de bénéfices. C’est le double d’Apple sur toute l’année 2018 ! Mais le groupe souffre quand même d’un recul de 12 % en raison de la faiblesse du brut.

Champs Gazier de Shaybah de Saudi Aramco.
@SaudiAramco

Le géant pétrolier saoudien Saudi Aramco a annoncé un bénéfice en baisse de 12 % au premier semestre, lors d'un exercice de communication rarissime pour cette entreprise d'Etat extrêmement secrète qui vise une introduction en Bourse.

Pour les six premiers mois de l'année, le groupe public a enregistré "un bénéfice net de 46,9 milliards de dollars, comparé aux 53 milliards de dollars pour la même période l'an dernier", a précisé Saudi Aramco dans un communiqué, attribuant cette baisse à un recul des cours du brut.

Exercice de transparence

C’était la première fois que le groupe faisait une conférence de presse à l’occasion de ses résultats. Cette "transparence" se fait car Aramco s'est dit "prêt à une introduction en Bourse", sans toutefois dévoiler le calendrier. C'est au gouvernement de décider du moment opportun en attendant "des conditions optimales de marché", a déclaré Khaled al-Dabbagh, vice-président du groupe public.

Saudi Aramco avait déjà dévoilé début avril des bénéfices considérables pour 2018, qui faisaient du géant saoudien du pétrole l'entreprise la plus rentable au monde avec 111,1 milliards de dollars de profit annuel. Ce chiffre dépassait de près d'un tiers le bénéfice cumulé des cinq supermajors : Exxon, Chevron, BP, Shell et Total.

Les marchés attendent les détails et le calendrier d'une potentielle entrée en Bourse du groupe, qui devrait être la plus grande vente mondiale d'actions. Cette opération, initialement prévue en 2018, a été repoussée en raison de conditions de marché défavorables. L'opération pourrait permettre de lever jusqu'à 100 milliards de dollars et constitue la pierre angulaire d'un vaste programme de réformes envisagé par le prince pour diversifier l'économie du royaume, qui dépend majoritairement de l'or noir.

Ludovic Dupin avec AFP


© 2020 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies fossiles

L’extraction des énergies fossiles se fait à un coût environnemental de plus en plus élevé. Si leur épuisement est encore lointain, les modèles économiques qui ont fait la fortune des grandes compagnies pétrolières sont aujourd’hui bousculés.

Manifestations Siemens Adani JulianStratenschulte DPA AFP

Le PDG de Siemens confirme "à regret" sa participation à la mine de charbon d’Adani en Australie

Au moment où l’Australie est en feu, Siemens a signé un contrat pour équiper l’une des plus grandes mines de charbon dans le pays, celle de Carmichael développé par l’indien Adani. Mis sous pression par la jeunesse écologiste allemande pour quitter le projet, le PDG Joe Kaeser assure qu’il n’a...

Fracturation hydraulique gaz de schiste pixabay

Gaz de schiste : craignant des séismes, l'Angleterre fait marche arrière sur la fracturation hydraulique

Contrairement aux États-Unis, où l'industrie du schiste a connu un boom spectaculaire, en Angleterre, les projets ont vite tourné court. Après plusieurs secousses sismiques et un rapport officiel faisant le lien entre risques de séismes et fracturation hydraulique, le gouvernement britannique a fait...

Baril de petrole annavaczi

[À l’origine] Le pétrole se mesure en baril… comme le whisky

Le système métrique a depuis bien longtemps conquis le monde des échanges commerciaux, y compris dans les pays anglo-saxons. Pourtant le monde continue à parler de la consommation, des réserves et de la cotation du pétrole en termes de baril. Un volume de 42 gallons qui remonte à l’époque où le...

Centrale a charbon a Halle en Allemagne JensSchueter Getty AFP

Le jour n’est pas si loin où les assureurs refuseront de couvrir les mines et centrales à charbon

Il y a encore presque un millier de centrales à charbon prêtes à être construites dans le monde. Mais ces projets ont de plus en plus du mal à trouver des assureurs. Presque tous les acteurs européens et désormais des acteurs américains et australiens refusent de couvrir des centrales et des mines....