Publié le 03 décembre 2020

ÉNERGIE

Énergies fossiles : les prévisions de production placent hors d'atteinte les objectifs de l’Accord de Paris

À quelques jours du cinquième anniversaire de l'Accord de Paris, les Nations-Unies tirent la sonnette d'alarme. Au rythme actuel, la production d'énergies fossiles ne va pas permettre de respecter la trajectoire 1,5°C. Si une baisse devrait être constatée cette année, en raison de la pandémie de Coronavirus, les experts prévoient que la production de charbon, pétrole et gaz augmente de 2 % par jusqu'en 2030, alors qu'elle devrait baisser de 6 %. 

Centrale electrique pixabay
Selon les prévisions des experts, la production d'énergies fossiles devrait augmenter de 2 % par an entre 2020 et 2030, alors qu’il faudrait qu’elle baisse de 6 %.
@CC0

Le monde est encore trop accro aux énergies fossiles. Selon un nouveau rapport, publié mercredi 2 décembre par le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) (1), les États s'apprêtent à produire 120 % d'énergies fossiles de plus que ce qu'il faudrait pour rester sous la barre de 1,5°C, conformément à ce que prévoit l’Accord de Paris. Selon les prévisions des experts, la production de charbon, pétrole et gaz devrait ainsi augmenter de 2 % par an entre 2020 et 2030, si tous les projets dans les cartons se réalisaient. Il faudrait pourtant qu’elle baisse de 6 % (-11% pour le charbon, - 4% pour le pétrole et -3% pour le gaz).  

Schema production gap PNUE 2020

Écart de production d'énergies fossiles selon les projections actuelles et les contributions climatiques nationales (NDC), par rapport aux scénarios 1,5°C et 2°C, en gigatonnes de CO2 par an. (source : PNUE)

"Nos recherches montrent clairement que nous serons confrontés à de graves perturbations climatiques si les pays continuent à produire des combustibles fossiles aux niveaux actuels, sans parler de leurs augmentations prévues", a insisté Michael Lazarus, auteur principal et directeur du Stockholm Environment Institute. "Les conclusions de ce rapport montrent clairement que 2020 ne peut pas être l'année où rien ne change, elle doit être l'année où tout se change" a également réagi Will Nichols, responsable de la recherche sur l'environnement et le changement climatique chez Verisk Maplecroft.  

Des plans de relance encore trop bruns

Selon des estimations préliminaires, la production d'énergies fossiles pourrait diminuer de 7 % en 2020 par rapport à 2019, (8 % pour le charbon, 7 % pour le pétrole et 3 % pour le gaz), indique également le rapport. Cela est proche de la trajectoire que le monde devrait suivre, mais les premiers signes venant des plans de relance post-covid ne sont pas encourageants. "Ceux qui subventionnaient déjà massivement les énergies fossiles ont accru leur soutien, et ceux qui avaient des engagements plus importants envers les énergies propres utilisent les plans de relance pour accélérer cette transition", note le rapport.  

Globalement, les plans de relance sont en effet majoritairement bruns. Selon un compteur mis à jour régulièrement par une coalition d'organisations (2), les gouvernements du G20 ont déjà engagé plus de 250 milliards de dollars vers des secteurs liés aux énergies fossiles (compagnies aériennes, constructeurs automobiles...) contre seulement 166 milliards envers les énergies propres. Inger Andersen, directrice exécutive du PNUE, appelle dès lors les gouvernements à "saisir l'occasion" pour "reconstruire en mieux, pour un avenir plus juste, plus durable et plus résistant aux chocs futurs". 

Un autre rapport qui fait le lien entre santé et changement climatique, The Lancet Countdown (3), publié le 3 décembre, estime que l'usage d'énergies fossiles, notamment le charbon, est responsable de sept millions de décès annuels à cause de la pollution de l'air. "L'humanité fait la guerre à la nature, c'est suicidaire", a dénoncé Antonio Guterres, le secrétaire général de l'ONU en réclamant que le sommet prévu le 12 décembre pour le cinquième anniversaire de l'Accord de Paris sur le climat permette de déclencher un véritable mouvement positif et une réduction substantielle du recours aux énergies fossiles.

Concepcion Alvarez avec AFP

(1) Production Gap Report 2020 (publié le 2 décembre 2020)

(2) Energy Policy Tracker (mis à jour le 2 décembre 2020)

(3) The Lancet Countdown 2020 (publié le 3 décembre 2020)


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Pour aller plus loin

[Infographie] Les plans de relance du monde passés au crible de la transition écologique

Plusieurs études récentes ont comparé les plans de relance post-Covid lancés à travers le monde. Si dans plusieurs pays, des investissements sont bien orientés vers la protection de l’environnement, la majorité des sommes engagées entravent la nécessaire transition écologique. Parmi les...

La transition écologique largement servie par le plan de relance, mais reste à en assurer un suivi exigeant

Sur les 100 milliards d’euros du plan de relance français, 30 milliards iront directement à la transition écologique et encore bien plus indirectement selon la ministre de la Transition écologique. Selon les experts, la France se met à la hauteur du Greendeal européen pour transformer...

[Infographie] Vers le crépuscule des énergies fossiles

Plusieurs données récentes et prévisions laissent penser que les énergies fossiles entament leur déclin, accéléré par la crise du Coronavirus. Les prix en berne et les investissements en chute libre vont durablement impacter le secteur, concurrencé par des coûts du renouvelable de plus en...

Plus renouvelable et plus nucléaire, l’énergie mondiale voit ses émissions de CO2 se stabiliser en 2019

Après deux années de hausse, les émissions de CO2 liées à l'usage de l'énergie se sont stabilisées dans le monde en 2019. Une évolution expliquée par le développement des énergies renouvelables dans les économies développées, a indiqué le 11 février l'Agence internationale de l'énergie...

Les renouvelables deviennent la première source d’électricité en Europe, devant les énergies fossiles

Les énergies renouvelables ont produit plus d'électricité que les énergies fossiles au premier semestre 2020 au sein de l'Union européenne. Une première historique qui envoie un bon signal pour le développement d'une énergie verte. Bien que la baisse de la demande, due au confinement,...

ÉNERGIE

Energies fossiles

L’extraction des énergies fossiles se fait à un coût environnemental de plus en plus élevé. Si leur épuisement est encore lointain, les modèles économiques qui ont fait la fortune des grandes compagnies pétrolières sont aujourd’hui bousculés.

Conseil europeen embargo petrole russe commission europeenne

Embargo sur le pétrole russe : les importations européennes réduites de 90 % d’ici la fin de l’année

Les dirigeants des 27 pays de l'Union européenne, réunis en sommet, ont entériné un sixième train de sanctions contre la Russie. Ils ont enfin trouvé un accord pour réduire de 90 % leurs importations de pétrole russe d'ici la fin de l'année afin de tarir le financement de la guerre menée par Moscou...

Terminal methanier rio grande LNG au sud du texas RioGrandeLNG

Sommet des chefs d’État européens sur l’énergie : pourquoi une crise du gaz naturel liquéfié (GNL) semble inévitable

Les chefs d’État et de gouvernement européens se réunissent ces lundi 30 et mardi 31 mai pour discuter du plan Repower EU sur l’indépendance énergétique de l'Union européenne, présenté par la Commission le 18 mai. La pression se fait de plus en plus forte pour sortir de notre dépendance aux énergies...

Gazprom NIKOLAY DOYCHINOV AFP

Coupures de gaz à la Pologne et la Bulgarie : l'étau se resserre sur l'Union européenne pour accélérer son indépendance énergétique

La pression s'accroît sur l'Union européenne. Alors qu'un sixième train de sanctions est en préparation à Bruxelles, la Russie a mis ses menaces à exécution en suspendant ses livraisons de gaz à la Bulgarie et à la Pologne. Les deux pays avaient refusé de payer en roubles, comme l'exige Moscou...

La centrale à charbon de Saint-Avold pourrait finalement ne pas fermer au 31 mars

À Saint-Avold, en Moselle, c'est l'incompréhension la plus totale. La centrale à charbon, l'une des deux dernières encore en fonctionnement en France, doit officiellement s'arrêter au 31 mars, soit dans deux jours. Mais la pénurie d'électricité nucléaire, et la guerre en Ukraine qui menace...