Publié le 31 juillet 2021

ÉNERGIE

Climat : le Groenland met fin à l’exploration pétrolière sur son territoire

Le gouvernement écologiste du Groenland a annoncé interdire l'exploration pétrolière sur son territoire, marquant un tournant dans la politique économique et climatique du pays. Un projet de loi interdisant l'extraction de l'uranium est également en réflexion. Deux décisions qui sont notamment motivées par la lutte contre la destruction de l'environnement alors que la région regorge de ressources précieuses. 

Groenland petrole Tina Rolf on Unsplash
Les eaux groenlandaises contiendraient 51 milliards de barils de pétrole
Tina Rolf on Unsplash

C’est une décision inédite pour une région si convoitée. Le Groenland, sous pavillon danois, a annoncé à la mi-juillet "suspendre la stratégie pétrolière actuelle et mettre fin à l’exploration future du pétrole au Groenland". Selon l’Institut de géophysique américaine, plus d’un cinquième des réserves d’hydrocarbures non découvertes se situent au nord du cercle polaire. Elles représenteraient 13 % des ressources mondiales de pétrole. Les eaux groenlandaises contiendraient ainsi 51 milliards de barils de pétrole.

Mais le gouvernement écologiste est prêt à faire une croix sur l’exploitation de ses ressources. Il avance deux éléments. D’abord la faible rentabilité de l’exploration pétrolière. "Une nouvelle analyse économique de la rentabilité de l’exploration pétrolière (au Groenland) montre clairement que la rentabilité est faible, avec des rendements en réalité deux fois inférieurs à ce qu’attendent les compagnies pétrolières", indique Naalakkersuisut, le gouvernement local. Ensuite, son impact sur le climat et l’environnement. "C’est une étape logique, car le gouvernement prend la crise climatique au sérieux. La décision a également été prise dans l’intérêt de notre nature, dans l’intérêt de notre pêche et pour concentrer notre économie sur les potentiels réels", a affirmé la ministre des matières premières Naaja Nathanielsen.

"Les activités commerciales doivent tenir de l'environnement"

Cette décision est avant tout symbolique. Si ces immenses réserves ont attiré les compagnies pétrolières, l’exploration était déjà au point mort ces dernières années au Groenland. La principale campagne d’exploration offshore, menée par l’écossais Cairn Energy vers 2010-2011, n’avait pas débouché sur une découverte et les deux stratégies pétrolières présentées par les précédents gouvernements depuis 2014 avaient "échoué" à attirer des entreprises.

Et le gouvernement ne compte pas s’arrêter là. Conformément à sa promesse électorale, il mène actuellement des consultations en vue de l’adoption d’un projet de loi interdisant la prospection et l’exploitation de l’uranium au Groenland. "La population groenlandaise a basé sa subsistance sur les ressources naturelles du pays pendant des siècles, et l'interdiction de l'extraction de l'uranium est enracinée dans la conviction profonde que les activités commerciales doivent tenir compte de la nature et de l'environnement", indique le gouvernement. 

S’il peut s’appuyer sur un solide secteur de la pêche, le territoire arctique reste largement dépendant des subventions danoises pour boucler son budget. De nouvelles ressources issues des matières premières faciliteraient l’indépendance de l’immense île arctique, seulement peuplée de 56 000 habitants pour plus de 2 millions de km2. Le nouveau gouvernement n’a d’ailleurs pas fermé la porte à d’autres projets miniers, hors uranium et pétrole.

Marina Fabre, @fabre_marina avec AFP


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies fossiles

L’extraction des énergies fossiles se fait à un coût environnemental de plus en plus élevé. Si leur épuisement est encore lointain, les modèles économiques qui ont fait la fortune des grandes compagnies pétrolières sont aujourd’hui bousculés.

Mine charbon relance Noel Celis AFP

La hausse de la demande d’électricité en 2021 a largement été comblée par le charbon, entraînant un record d’émissions de CO2

Les centrales à charbon ont tourné à plein régime en 2021. Selon un nouveau rapport de l'Agence internationale de l'énergie, le charbon, énergie la plus polluante, a répondu à plus de la moitié de la hausse de la demande d'électricité l'an dernier. Les prévisions de l'AIE pour les deux prochaines...

Stop Cambo projet petrolier Ecosse Shell greenpeace UK

Un champ pétrolier en mer du Nord mis à l'arrêt après le retrait de Shell

Le projet de champ pétrolier Cambo au large de l'Écosse a pris un sérieux coup dans l'aile. Le géant Shell, qui détenait 30 % des parts, a décidé de se retirer pour des raisons économiques, mettant le chantier à l'arrêt. Ce projet est dénoncé par les ONG environnementales qui exigent son abandon par...

Greenpeace artwashing louvre joconde total greenpeace paris

Artwashing : quand les multinationales de l’industrie fossile financent les musées

Après les universités, les banques ou encore les compagnies d'assurance, ce sont désormais les institutions culturelles qui sont visées par le mouvement de désinvestissement des fossiles. En France, Greenpeace dénonce l'artwashing pratiqué par Total Énergies au travers de sa fondation qui finance un...

Arctic LNG2 Total projet gazier arctique Novatek RU

La France ne soutient pas le projet gazier TotalEnergies en Arctique

C'est une victoire en demi-teinte. La France a finalement décidé de ne pas soutenir le projet gazier de TotalEnergies en Arctique, de même qu'aucune banque française. Mais l'énergéticien vient d'annoncer avoir quand même bouclé son tour de table. Le projet est situé dans une région déjà largement...