Publié le 20 janvier 2019

ÉNERGIE

Au Mexique, le drame provoqué par l'explosion d'un oléoduc met en lumière le fléau des vols de carburants

[Actualisé le 25 janvier 2019] 107 personnes ont été tuées et plus de 40 ont été blessées dans l’explosion d’un oléoduc au Mexique. Le drame s’est produit alors que plusieurs personnes le siphonnaient. La pratique, que le gouvernement essaie de juguler, est un véritable fléau dans le pays.

Explosion oleaoduc Mexique Tlahuelilpan FRANCISCO VILLEDA AFP
L'explosion de l'oléoduc de Tlahuelilpan au Mexique a fait 73 morts. Il met en lumière la fléau des vols de carburants qui ravage le pays depuis deux ans
@FRANCISCO VILLEDA / AFP

C’est l’une des plus meurtrières explosions d’oléoduc dans le monde depuis 25 ans. Elle s’est produite samedi 19 janvier au Mexique, à Tlahuelilpan dans l’Etat de Hidalgo situé à l’est du pays. Le vendredi 25 janvier, le bilan faisait état de 107 morts et plus de 40 blessés. Parmi les blessés figurent huit mineurs, dont un enfant de douze ans.

L’accident met en lumière un fléau qui ravage le pays depuis des années : le vol de carburant. En effet l’explosion s’est produite deux heures après le percement d’un oléoduc par des trafiquants de carburants. La fuite ainsi créée avait attiré des centaines de familles, venues récupérer le carburant à l’aide de sceaux et de jerrycans. Elles espéraient faire face à la pénurie de carburants qui touche le pays depuis que le gouvernement a mis en place une politique nationale de lutte contre les vols de carburants.

Plus de 10 000 siphonnages d'oléoducs

En 2017 et 2018, plus de 10 000 siphonnages ont été enregistrés sur les canalisations appartenant au groupe pétrolier public Pemex faisant perdre quelque 3 milliards de dollars à l’Etat. La lutte contre les trafiquants de carburants est fondamentale pour sauver la compagnie Pemex de la crise. Sa production a considérablement baissé depuis trois ans, passant de 382 000 barils par jour en 2015 à 210 000 en 2018, selon le journal Le Monde. La compagnie est aussi fortement endettée, notamment par l’importation de barils de pétrole pour faire face à la demande.

Depuis deux semaines plusieurs oléoducs acheminant le pétrole dans les stations-service du pays avaient été fermé dans le cadre du plan gouvernemental laissant la population d’une dizaine d’Etat mexicain en manque de carburant. Des pénuries grevant l’économie mexicaine de 2 milliards de dollars selon la banque Citibanamex.

Si la situation ne change pas, il est à craindre que le drame de Tlahuelilpan ne se reproduise. Selon la compagnie Pemex un autre incendie d’oléoduc s’est déclaré dans le week-end, là encore après un siphonage illégal. Situé dans une zone désertique de l’Etat de Queretaro, celui-ci n’a cependant pas fait de victime et ne présente pas de risque pour la population, a tenu à préciser la compagnie.

Béatrice Héraud avec AFP


© 2019 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energies fossiles

L’extraction des énergies fossiles se fait à un coût environnemental de plus en plus élevé. Si leur épuisement est encore lointain, les modèles économiques qui ont fait la fortune des grandes compagnies pétrolières sont aujourd’hui bousculés.

FPSO Total Angola Clov Angola Total

[Décryptage] L'humanité consomme désormais plus de 100 millions de barils par jour... et sa soif n’est pas étanchée

Transport, énergie, chimie, médecine, agriculture… Le pétrole est présent dans chaque segment de notre civilisation. Et nous sommes loin d’en avoir fini avec cet hydrocarbure. Le passage du seuil des 100 millions de barils de pétrole consommés chaque jour le prouve. Si la sortie du charbon est en...

Plateforme petrole Total Gabon Total

Forage pétrolier de Total en Guyane : la justice rejette le recours des associations environnementales

Engagé depuis plusieurs années sur l’exploration pétrolière en Guyane, Total a fait l’objet d’un recours pour empêcher la réalisation d’un nouveau puits sur son permis maritime. Le recours de sept ONG contre ce projet vient d’être rejeté par la justice.

Centrale charbon Chine

La Chine ne fait pas assez d’efforts pour réduire ses émissions de méthane

Les émissions de méthane issues de l’extraction de charbon demeurent à des niveaux élevés, selon une étude de la Whiting school of engineering Johns Hopkins. La Chine s’était pourtant fixé des objectifs ambitieux de réduction des émissions.

Centrale solaire bardzour la reunion

À La Réunion, les énergies renouvelables font jeu égal avec le charbon pour fournir l'électricité

À quelque 10 00 kilomètres de la métropole, la Réunion bataille pour se débarrasser de ses deux centrales à charbon. Mais ici, l’enjeu est bien différent car elles fonctionnent à plein régime et constituent le socle d’approvisionnement de l’électricité de l’île. La région insulaire mise sur une...