Publié le 26 juin 2018

ÉNERGIE

Le nucléaire "essentiel à long terme" pour la France, selon Bruno Le Maire

Le ministre français de l'Économie Bruno Le Maire a plaidé pour un "équilibre" entre les énergies renouvelables et le nucléaire, en soulignant que ce dernier resterait "essentiel à long terme" pour la France. Un discours tenu à l’occasion de l'ouverture du World Nuclear Exhibition, un salon du Bourget du nucléaire qui se tient tous les deux ans à Paris depuis 2014.

Bruno Le Maire
Bruno le Maire, ministre de l'Économie, a apporté son soutien à la filière électronucléaire française.
@AFP

"N'ayez aucun doute : le nucléaire restera essentiel à long terme pour garantir la sécurité d'approvisionnement de notre pays, la compétitivité de notre pays, et l'indépendance énergétique de la nation française", a assuré Bruno le Maire, ministre de l’Économie, lors de l'ouverture de la troisième édition du salon World Nuclear Exhibition (WNE) à Paris.

 À l'heure où la France réfléchit à son avenir énergétique, il a aussi plaidé à plusieurs reprises pour "l'équilibre" entre l'atome et les renouvelables. "Nous sommes soucieux, avec le président de la République et le Premier ministre, de cet équilibre entre la filière nucléaire et le développement du renouvelable", a ajouté Bruno Le Maire.

Ces déclarations interviennent alors que la France souhaite à terme réduire de plus de 70 % actuellement à 50 % la part du nucléaire dans la production d'électricité. Pour atteindre cet objectif, le gouvernement est en pleine élaboration de sa programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) sur un horizon allant jusqu'en 2028.

Ne pas opposer renouvelables et nucléaire

"Cette diversification du mix français doit permettre d'accélérer dans les énergies renouvelables sans pour autant affaiblir notre filière nucléaire", a insisté Bruno Le Maire. "Il me paraît vain d'opposer l'énergie nucléaire et les énergies renouvelables", a-t-il ajouté.

Avant de prononcer son discours, le ministre a longuement déambulé dans le salon pour visiter les stands de champions nationaux comme EDF, Orano (ex-Areva) ou le CEA. Ses propos font suite à des déclarations plus critiques de la part du ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, qui a récemment jugé que le nucléaire emmenait la France, et EDF, "dans une dérive".

Bruno Le Maire a aussi estimé que les industriels avaient "une responsabilité importante : être à la hauteur des investissements qui ont été faits par l'Etat dans la filière nucléaire", notamment pour la recapitalisation d'Areva.

Mais "les choses de ce point de vue sont en bonne voie", a-t-il jugé, malgré des retards et des difficultés sur certains chantiers, notamment celui du réacteur EPR construit par Areva en Finlande. "Toutes les leçons doivent en être tirées pour les prochains chantiers, notamment le grand chantier de Hinkley Point", au Royaume-Uni, où EDF doit construire deux EPR, a toutefois mis en garde Bruno Le Maire.

La Rédaction avec AFP


© 2018 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

ÉNERGIE

Energie nucléaire

L’énergie nucléaire fait l’objet de nouveaux débats. Quelle place lui donner dans une perspective de transition énergétique ? A quel coût et avec quels moyens assurer les conditions de sûreté nécessaire? Comment prévenir les risques qui y sont associés ? Les accidents nucléaires de Tchernobyl et Fukushima ont–ils changé la donne ?

Philippe Varin Jean Bernard Levy Emmanuel Macron Philippe Knoche Areva EDF EricPiermont AFP

Nouveaux EPR, fermetures de vieux réacteurs, Fessenheim: Emmanuel Macron entretient le grand flou nucléaire

Le gouvernement devrait publier mi-novembre sa programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE). Une vision stratégique qui doit définir les investissements à mener jusqu’en 2028. Sans surprise, le nucléaire est au cœur des débats, tant toutes les pistes restent ouvertes, y compris la construction de...

Macron elysee

[Décryptage] Emmanuel Macron prend en main la programmation pluriannuelle de l’énergie… et ça ne plaira pas aux anti-nucléaires

Dans quelques jours, le gouvernement doit remettre sa feuille de route sur l’énergie, la fameuse programmation pluriannuelle de l’énergie. L’objectif est ambitieux : il s’agit de donner des orientations nationales jusqu’en 2028. Après des retards et les péripéties au ministère de la Transition...

Centrale nucleaire de Fessenheim Violettta Kuhn DPA

Des mesures complémentaires demandées à EDF pour pousser les réacteurs au-delà de 40 ans

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a indiqué qu'elle pourrait demander à EDF des "dispositions complémentaires notables" pour permettre la prolongation de la vie de ses réacteurs de 900 mégawatts (MW) en toute sûreté au-delà de 40 ans.

Bure cigeo photo une CA

[Reportage] Déchets radioactifs : le projet Cigéo à Bure nous montre ce qu’il a dans le ventre

Le gouvernement annonce le lancement d'un nouveau débat public sur la gestion de l’ensemble des déchets radioactifs du pays, entre décembre et mars prochains. Parmi les dossiers brûlants, il y a le projet Cigéo à Bure aux confins de la Meuse et la Moselle. Le site teste depuis le début des années...