Publié le 12 janvier 2021

ÉCONOMIE

Un tiers des 20 milliards d'euros du nouveau Programme d’investissements d’avenir sera consacré à l’environnement

Le nouveau Programme d’investissements d’avenir doit faire la part belle à la transition énergétique et écologique. Un tiers de l’enveloppe de 20 milliards d’euros doit y être consacré, le reste des dépenses ne devant pas être défavorable à l’environnement. Agriculture durable, villes résilientes, recyclage,... devraient faire partie des nouveaux thèmes d’investissement.

Station hydrogene AirLiquide
Le développement de l'hydrogène vert sera financé par le nouveau PIA.
@AirLiquide

Après le plan de relance à 100 milliards d’euros, le gouvernement met désormais 20 milliards d’euros sur la table pour investir dans l’avenir. Il a annoncé le lancement d’un quatrième Programme d’investissements d’avenir (PIA), qui seront débloqués sur la période 2021 à 2025, avec pour ambition de "transformer la France par l’innovation". Ce programme, qui existe depuis dix ans, se fixe cette fois l’ambition de répondre aux enjeux de la transition écologique, de la compétitivité et de la résilience du pays.

Pour cela, le gouvernement a fixé l’objectif qu’au moins 30 % des dépenses totales du PIA soient consacrées à des investissements pour la transition écologique et énergétique. Une ambition calquée sur celles du plan de relance européen lancé pendant la crise sanitaire, ainsi que sur le propre plan de relance français.

Outre ce fléchage vers des investissements verts, le PIA se fixe aussi l’objectif que les 70 % restant du plan ne soit pas défavorable à l’environnement. Un dispositif qui n’existait pas dans les précédents programmes d’investissements d’avenir. L’évaluation du caractère défavorable des dépenses reviendra au secrétariat à l’investissement, l’organe chargé du PIA.

Même logique que le budget vert

"Nous sommes dans la logique du budget vert, que nous avons lancé l’année dernière", explique un porte-parole du gouvernement. Le PIA 4 va suivre la même logique que le budget de l’État qui mesure désormais l’impact sur l’environnement de l’action publique, le Projet de loi de finance 2021 comptabilisant ainsi près de 38 milliards de dépenses favorables à la transition, et 10 milliards défavorables.

Les thèmes d’investissements du nouveau PIA se portent donc en grande partie sur des technologies vertes. Parmi les quatre premières priorités d’investissement du nouveau PIA, se trouvent ainsi la stratégie de développement de la filière hydrogène décarbonée, annoncée en septembre dernier. Les trois autres sont la cybersécurité, l’informatique quantique et le numérique dans l’enseignement.

Onze nouvelles stratégies sont déjà en cours d’élaboration et devraient bénéficier d’investissements publics dans les cinq prochaines années. La plupart d’entre elles sont aussi liées à la transition écologique, comme l’agriculture durable, l’alimentation favorable à la santé, le recyclage, les villes durables et résilientes, ou encore la décarbonation de l’industrie. Le principe selon lequel les dépenses ne doivent pas être défavorables à l’environnement risque en revanche de faire l’objet de discussions intenses sur d’autres thèmes envisagés, tels que le développement de la 5G.

Arnaud Dumas, @ADumas5


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

POLITIQUE

Politique

Les acteurs politiques sont les seuls à même d'activer les grands leviers qui permettront, à grande échelle, la transformation responsable de l'économie et de la finance. Des conditions sine qua nonpour s'orienter vers un modèle soutenable.

Constitution @Erasoft24 Creative Commons

L'intégration de la protection de l'environnement dans la Constitution est menacée... et ce n’est pas si grave

La tenue d'un référendum pour intégrer la préservation de l'environnement dans l'article 1er de la Constitution était l'une des propositions phares de la Convention citoyenne. En votant un texte différent de celui de l'Assemblée nationale le 10 mai, le Sénat éloigne la possibilité d'organiser le...

Macron devant les 150 citoyens de la CCC elysee

Référendum sur le climat : une bataille s’engage entre l’Élysée et le Sénat

D’ici la fin de l’année, l’Élysée veut organiser un référendum. Il s’agit d’inscrire dans la Constitution le fait que la France garantisse la protection de l’Environnement. Mais le Sénat rejette le verbe "garantir" jugé trop contraignant et lui préfère le verbe préserver. Impossible selon des...

IStock @SomeMeans Chine Europe

Ouïghours : l'Union européenne suspend les discussions avec la Chine sur l'accord d'investissement

L'Europe durcit sa position sur la situation des Ouïghours en Chine. La Commission a mis entre parenthèses début mai la ratification d'un accord sur les investissements avec la Chine dans un contexte d'escalade des tensions entre les deux blocs. Alors que l'Europe a déjà appliqué des sanctions en...

Liquidation ACHT

[Édito] Les territoires, négligés par la bataille électorale des Régionales, ont besoin d’un avenir durable

L’agitation politique autour des élections régionales s’accroît, mais la relance des territoires oubliés reste peu évoquée. Pourtant, c’est une condition importante pour redonner du souffle à l’économie française. 70 % de la population y vit alors qu’elle capte moins de 20 % de la croissance. Du...