Publié le 21 octobre 2020

ÉCONOMIE

Olivia Grégoire, secrétaire d’État à l’Économie sociale, solidaire et responsable, veut réformer "un capitalisme à bout de souffle"

Dans une interview accordée à l’Essentiel de la Finance Durable, Olivia Grégoire explique comment elle veut diffuser les bonnes pratiques de l’économie sociale et solidaire dans le reste de l’économie. Pour la secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des finances, une plus grande transparence des données extra-financières des entreprises sera clé, de même que le développement de l’épargne durable.

Olivia Gregoire Taille Novethic Bercy
Olivia Grégoire, secrétaire d'État à l'Économie sociale, solidaire et responsable.
@Bercy

La désignation des portefeuilles ministériels revêt toujours une signification particulière. En ajoutant le mot "responsable" à son titre, Olivia Grégoire, secrétaire d’État en charge de l’Économie sociale, solidaire et responsable, veut affirmer son intention de transformer le capitalisme. Dans une interview accordée à l’Essentiel de la Finance Durable, la ministre explique qu’"à un moment où le capitalisme financier est à bout de souffle, et connaît une crise qui ne date pas de la Covid mais de plusieurs années, j’ai promu l’idée auprès du Président de la République que cette économie sociale et solidaire pouvait être source d’inspiration, par ses pratiques, pour le reste de l’économie."

Ce renouvellement des pratiques passe par une plus grande transparence des entreprises, sur leurs données environnementales, sociales et de gouvernance. La secrétaire d’État, dont le portefeuille a été rattaché à Bercy, va notamment garder un œil sur la directive européenne sur le reporting non-financier qui sera révisée en 2021, pour s’assurer de voir "des standards européens de performance extra-financière émerger".

Plus de transparence

Cette plus grande transparence doit aussi permettre de mieux orienter l’épargne des particuliers vers l’économie durable. Une idée sur laquelle Olivia Grégoire a déjà beaucoup travaillé, en tant que députée, au moment du vote de la loi Pacte qui obligera de proposer des fonds labellisés dans les contrats d’assurance-vie. Pour accélérer le processus, la révision du label ISR sera clé. "Le label ISR correspondait à une première étape, à une période où la finance durable en était à ses balbutiements, explique-t-elle. Nous avons demandé une évaluation du dispositif à l’Inspection générale des finances, dans la perspective d’une deuxième phase de développement. Les critères d’éligibilité et la gouvernance du label ISR ont par exemple vocation à devenir plus exigeants."

Restera à démontrer la capacité de transformation de l’économie par cette épargne. "Il y a un engouement des épargnants et des investisseurs sur l’enjeu de l’impact", remarque Olivia Grégoire. Pour la secrétaire d’État, le premier objectif consiste à s’accorder sur la définition de l’impact. "Il faut se rassembler dans les prochains mois pour caractériser ce qu’on entend par impact : qu’est-ce qu’un impact environnemental ? Qu’est-ce qu’un impact social ? Comment on le quantifie et l’évalue ?", explique-t-elle.

Arnaud Dumas, @ADumas5


© 2021 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

POLITIQUE

Politique

Les acteurs politiques sont les seuls à même d'activer les grands leviers qui permettront, à grande échelle, la transformation responsable de l'économie et de la finance. Des conditions sine qua nonpour s'orienter vers un modèle soutenable.

Constitution @Erasoft24 Creative Commons

L'intégration de la protection de l'environnement dans la Constitution est menacée... et ce n’est pas si grave

La tenue d'un référendum pour intégrer la préservation de l'environnement dans l'article 1er de la Constitution était l'une des propositions phares de la Convention citoyenne. En votant un texte différent de celui de l'Assemblée nationale le 10 mai, le Sénat éloigne la possibilité d'organiser le...

Macron devant les 150 citoyens de la CCC elysee

Référendum sur le climat : une bataille s’engage entre l’Élysée et le Sénat

D’ici la fin de l’année, l’Élysée veut organiser un référendum. Il s’agit d’inscrire dans la Constitution le fait que la France garantisse la protection de l’Environnement. Mais le Sénat rejette le verbe "garantir" jugé trop contraignant et lui préfère le verbe préserver. Impossible selon des...

IStock @SomeMeans Chine Europe

Ouïghours : l'Union européenne suspend les discussions avec la Chine sur l'accord d'investissement

L'Europe durcit sa position sur la situation des Ouïghours en Chine. La Commission a mis entre parenthèses début mai la ratification d'un accord sur les investissements avec la Chine dans un contexte d'escalade des tensions entre les deux blocs. Alors que l'Europe a déjà appliqué des sanctions en...

Liquidation ACHT

[Édito] Les territoires, négligés par la bataille électorale des Régionales, ont besoin d’un avenir durable

L’agitation politique autour des élections régionales s’accroît, mais la relance des territoires oubliés reste peu évoquée. Pourtant, c’est une condition importante pour redonner du souffle à l’économie française. 70 % de la population y vit alors qu’elle capte moins de 20 % de la croissance. Du...