Publié le 30 novembre 2022

ÉCONOMIE

Les bouchers-charcutiers manifestent contre la hausse des prix de l'énergie

Des dizaines de bouchers-charcutiers ont manifesté devant l'Assemblée nationale ce mardi 29 novembre, face à la hausse des prix de l'énergie. La plupart de ces entreprises échappe au bouclier tarifaire, leur activité, très énergivore, ne cochant pas toutes les conditions prévues par l'administration. Les artisans commencent à mettre en place des solutions pour réduire leur consommation énergétique. Mais demandent aussi un plafonnement du prix de l'énergie.

Manifestation bouchers hausse prix energie
De nombreuses boucheries ne bénéficient pas du bouclier tarifaire.
@Novethic

Après les boulangers, c'est au tour des bouchers-charcutiers de manifester contre la hausse des prix de l'énergie. Ce mardi 29 novembre matin, ils sont venus de toute la France pour exprimer devant l'Assemblée nationale, en tenue de travail, les difficultés rencontrées par leur profession. D'autres ont choisi d'éteindre leurs lumières pour accompagner la manifestation, la première de la profession depuis vingt ans. Les artisans comptent faire pression pour trouver des solutions face à des factures de plus en plus salées.

De nombreuses boucheries ne peuvent en effet pas bénéficier du bouclier tarifaire. Pour l'obtenir, celles-ci doivent avoir moins de 10 salariés, un chiffre d'affaires inférieur à 2 millions d'euros, et une puissance électrique inférieure à 36 kilovoltampères (kva). Or cette dernière condition n'est souvent pas remplie car l'activité de boucher-charcutier est très énergivore.

Economiser l'énergie

"Les tarifs sont multipliés par trois au premier janvier par rapport au mois de septembre", témoigne Benoît Lapalus, le dirigeant de la boucherie éponyme, située à Renaison dans la Loire (42). "Depuis plusieurs mois, je reçois de nombreux appels des adhérents qui alertent sur la hausse des tarifs", abonde David Moulons, le président des bouchers-charcutiers d'Ardèche. "Par exemple, la facture est passée de 915 euros par mois à 1932 euros par mois dans une entreprise de trois salariés. Elle n'a pas de bouclier tarifaire car sa puissance est égale à 36 kva", illustre-t-il.

Grille prix energie

Nouvelle grille des tarifs de l'électricité au 1er janvier 2023 présentée par le boucher Benoît Lapalus 

Frigos, fourneaux, rôtissoires, fumoirs... L'activité de boucherie-charcuterie consomme beaucoup d'énergie. "Certaines viandes doivent cuire à cœur à 74 degrés et ensuite redescendre à 10 degrés dans les deux heures à l'aide de cellules de refroidissement", explique Benoît Lapalus. "La climatisation est utilisée toute l'année pour maintenir des températures adaptées aux normes d'hygiène dans les laboratoires", poursuit l'artisan.

Les bouchers ont déjà commencé à prendre des mesures pour tenter de réduire leur consommation. "Regrouper les cuissons, passer à la cuisson longue qui consomme moins d'énergie au total et en réaliser la nuit pour bénéficier des heures creuses sont des solutions", énumère David Moulons, le président des bouchers-charcutiers d'Ardèche. D'autres solutions pourraient être mises en place, comme la récupération de la chaleur produite par les frigos, ou encore l'installation de panneaux solaires thermiques pour préchauffer l'eau. "Ces systèmes fonctionnent mais sont chers à l'investissement", déplore-t-il toutefois.

Trois bouchers loire ardèche drôme

Loire, Drôme, Ardèche... Les bouchers-charcutiers viennent de toute la France

"L'augmentation des tarifs devient insupportable"

Et la hausse des prix de l'énergie ne leur permet pas d'investir. "Nous sommes prêts à changer, mais l'augmentation des tarifs devient insupportable", explique Benoît Lapalus. Les artisans ont en effet déjà subi successivement la crise du Covid, l'augmentation du tarif des matières premières et, dernièrement, le retour de la grippe aviaire. "Les matières premières ont augmenté de 30% en moyenne, certains produits de 70%, nous avons déjà pris dans les marges et commencé à augmenter nos tarifs", explique David Moulons.

Les artisans, regroupés autour de la Confédération française de la boucherie-charcuterie, demandent en priorité de plafonner le prix de l'énergie, avec comme modèles l'Allemagne et l'Espagne. Une aide en France a déjà été annoncée pour les entreprises ne bénéficiant pas du bouclier tarifaire. Celle-ci apporte 120 euros par Mwh pour les entreprises ayant des contrats supérieurs à 325 euros par Mwh, prenant effet au 1er janvier 2023. Mais elle est jugée trop faible. "C'est insuffisant. Des entreprises vont mourir, il va falloir licencier. Ce sont des pertes pour les centres-villes", affirme Guy Tourdias, le président des bouchers charcutiers de la Côte-d'Or.

Fanny Breuneval, @breuneval_fanny


© 2023 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

POLITIQUE

Politique

Les acteurs politiques sont les seuls à même d'activer les grands leviers qui permettront, à grande échelle, la transformation responsable de l'économie et de la finance. Des conditions sine qua nonpour s'orienter vers un modèle soutenable.

Jacinda ardern MICHAEL BRADLEY AFP

Jacinda Ardern, Première ministre néo-zélandaise emblème d'une politique alternative, démissionne

Le parcours de Jacinda Ardern, la Première Ministre néo-zélandaise, aura cassé tous les codes politiques depuis le début. Élue par surprise en 2017 à 37 ans, elle aura dirigé le pays pendant six ans en assumant maternité, empathie avec la population, attitude exemplaire lors des attentats de...

Assaut contre les batiments du Congres de la Cour supreme et du palais presidentiel Brasilia janvier 2023 EVARISTO SA AFP

La prise éphémère des symboles démocratiques de Brasilia incarne les nouvelles batailles de l’extrême droite

Pendant quatre heures dimanche, les partisans de Jair Bolsanaro ont rejoué la prise du Capitole sous d’autres latitudes. Couverts de drapeaux brésiliens, ils ont pris d’assaut la place des Trois pouvoirs construite par Oscar Niemeyer, vandalisant au passage le Congrès, la Cour Suprême et le palais...

Montage photos tondelier ciotti bompard marseille dec 2022 AFP

Les changements à la tête de quatre partis politiques feront-ils plus de place à l'écologie dans le débat public ?

Quatre nouveaux dirigeants de partis politiques ont été désignés ce week-end. Élus par des militants, comme Marine Tondelier pour EELV et Eric Ciotti pour les Républicains ou désignés par les instances de leurs partis comme Manuel Bompard qui remplace Jean-Luc Mélenchon à la tête de la France...

Eva Kaili Parlement europeen CCO

Qatar 2022 : la compétition sportive n’a pas dissipé le parfum de corruption qui flotte jusqu’au Parlement européen

Les appels au boycott se sont taris face aux matches de football mais la corruption dénoncée depuis l’attribution de la Coupe du Monde poursuit ses ravages. Elle est à l’origine de l’interpellation de la vice-présidente grecque du Parlement européen vendredi. Eva Kaili, du parti S&D, s’était...