Publié le 29 décembre 2020

ÉCONOMIE

Les 10 plus importantes catastrophes naturelles de 2020 ont coûté 140 milliards de dollars

Une saison jamais vue d’ouragans en Atlantique, deux tempêtes majeures en Europe. La Chine, l’Inde, le Bangladesh sous l’eau…. tandis que l’Australie et la Californie partaient en fumée. Le changement climatique ne s’est pas arrêté en 2020. Au contraire. Les 10 plus importantes catastrophes naturelles ont causé 1450 milliards de dollars de dégâts. Mais cela ne prend pas en compte les biens non assurés.

La crise du Covid-19 a sans doute un peu masqué l’accélération des effets du changement climatique. Les données de Christian Aid remettent en avant la question. Selon l’ONG britannique, les dix catastrophes météo les plus coûteuses de 2020 ont dépassé les 140 milliards de dollars de dommages assurés, un chiffre plus important qu'en 2019 avec 133 milliards, mais moins qu'en 2018 avec 176 milliards. Ces dix catastrophes ont fait également 3 500 morts et ont déplacé plus de 13,5 millions de personnes, selon un rapport de Christian Aid.

Les 10 plus coûteuses catastrophes naturelles en 2020

1. Saison des ouragans en Atlantique (mai à octobre) – 40 milliards de dollars (États-Unis et en Amérique centrale)

2. Inondations en Chine (juin à octobre) – 32 milliards de dollars

3. Feux sur la côte ouest des États-Unis (juillet à novembre) – 20 milliards de dollars

4. Cyclone Amphan en Inde, Sri Lanka et Bangladesh (mai) - 13 milliards de dollars

5. Inondations en Inde (juin à octobre) – 10 milliards de dollars

6. Nuées de criquets en Afrique de l’Est - 8.5 milliards de dollars

7. Tempêtes Windstorms Ciara (février) et Alex (octobre) en Europe – 5,9 milliards de dollars

8. Incendies en Australie (janvier) – 5 milliards de dollars

9. Inondations au Japon (juillet) – 5 milliards de dollars

10. Inondations au Pakistan (Juillet à septembre) – 1,5 milliard de dollars

Des méga-feux qui ont ravagé l'Australie aux ouragans en série dans les Caraïbes, le véritable coût des événements climatiques extrêmes de 2020, renforcés par le réchauffement, est en réalité bien plus élevé, la plupart des dommages n'étant pas assurés, insiste l'ONG. Dans les pays pauvres, seules 4 % des pertes économiques causées par les événements météo extrêmes étaient assurées, contre 60 % dans les pays riches, selon l’ONG.

30 tempêtes en une saison

Tout en haut du classement, on trouve les tempêtes en Atlantique. La saison record pour les ouragans est marquée par une série sans précédent de 30 tempêtes suffisamment puissantes pour être nommées. Elles ont provoqué au moins 400 morts et 41 milliards de dollars de dégâts aux États-Unis, en Amérique centrale et dans les Caraïbes, selon Christian Aid.

"Que ce soit les inondations en Asie, les sauterelles en Afrique ou les tempêtes en Europe et en Amérique, le changement climatique a continué à faire rage en 2020", a commenté Kat Kramer, responsable climat de Christian Aid. Cinq des plus coûteuses catastrophes de 2020 étaient liées à une mousson particulièrement importante en Asie. "Les inondations de 2020 ont été parmi les pires de l'Histoire au Bangladesh, avec plus d'un quart du pays sous l'eau", a commenté Shahjahan Mondal, climatologue à l'université d'ingénierie et de technologie du Bangladesh.

La France apparaît indirectement dans ce classement à la septième place, avec la tempête Alex en octobre qui avait balayé le sud du pays et l’Italie. Elle a causé dans les Alpes-Maritimes 210 millions d'euros de dégâts. L'actuelle tempête Bella qui a touché la France ces derniers jours a privé 34 000 foyers d'électricité et a provoqué de nombreux dégâts. Les coûts, bien moindres, seront connus dans les semaines à venir.

Ludovic Dupin avec AFP


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

POLITIQUE

Politique

Les acteurs politiques sont les seuls à même d'activer les grands leviers qui permettront, à grande échelle, la transformation responsable de l'économie et de la finance. Des conditions sine qua nonpour s'orienter vers un modèle soutenable.

Manifestation bruxelle pass sanitaire omicron covid Sander De Wilde Hans Lucas Hans Lucas via AFP

Manifestation monstre contre les mesures sanitaires à Bruxelles, premier signe de colère sociale européenne ?

Des dizaines de milliers de manifestants, venus de Belgique et d’autres pays européens, ont défilé à Bruxelles pour protester contre les mesures sanitaires. Des émeutes violentes ont éclaté en fin d’après-midi dans un climat d’extrême tension. A l’heure où la France lance son pass vaccinal, la...

Taubira primaire populaire JEAN PHILIPPE KSIAZEK AFP

Primaire Populaire : le soutien de Christiane Taubira suffira-t-il à lancer le débat de fond ?

La campagne des Présidentielles 2022 ressemble à une course d’écuries individuelles où n’est débattue que la progression comparée des uns et des autres dans les sondages. Primaire après primaire, le débat de fond sur les dimensions sociales et environnementales des programmes n’a toujours pas...

EMacron PFUE capture

PFUE : Emmanuel Macron dessine un projet européen avec un modèle social et bas carbone

Emmanuel Macron a esquissé les grandes lignes de son projet pour la Présidence Française de l’Union européenne (PFUE) que le pays exercera à partir du 1er janvier prochain. Il a détaillé pendant plus d’une heure, une ambition forte tous azimuts - social, climat, politique internationale - en faisant...

Valerie Pecresse presidentielle JULIEN DE ROSA AFP

Valérie Pécresse, candidate de la droite républicaine, a une petite place pour l’environnement

Les militants des Républicains ont finalement désigné Valerie Pécresse comme candidate aux Présidentielles pour porter la voix de la droite républicaine. Mettant en avant une grande première, la désignation d’une femme pour mener la campagne d’un parti de gouvernement, la Présidente de la Région île...