Publié le 04 août 2022

ÉCONOMIE

À Bergerac, explosion dans une usine Seveso : radiographie de ces sites industriels à haut risque

Une explosion dans la poudrerie de Bergerac a fait huit blessés dont un gravement. Le même jour, un incendie à eu lieu dans une usine de Safran dans le Bas-Rhin. Les deux sites sont classés Seveso comme plus de 1300 autres sites industriels en France. Ces installations à hauts risques industriels doivent respecter des exigences en matière de sûreté mais le risque d'accident existe toujours.

Seveso Bergerac AFP
L'explosion de la poudrerie de Manuco à Bergerac a causé huit blessés.
YOHAN BONNET/AFP

En dépit de mesures de sûreté sur les sites dangereux, la France n’est pas épargnée par les accidents industriels graves. Après l’immense incendie dans l’usine Lubrizol à Rouen en 2019, la violente explosion dans l’usine d’engrais AZF à Toulouse en 2001 ou encore le vaste incendie dans une papeterie à Venize en 2001, c’est désormais au tour de l’explosion dans la poudrerie de Bergerac ce mercredi de marquer tristement les esprits. L’entreprise privée Manuco (Groupe Eurenco), héritière de la Société nationale des poudres et explosifs (SNPE), a été le théâtre de quatre déflagrations qui ont soufflé un hangar de stockage de nitrocellulose et fait huit blessés, dont un gravement.

Un début d’incendie a été rapidement maîtrisé par les sapeurs-pompiers. Il n'y a pas de risque de propagation et "il n'y a pas de danger pour le voisinage", assure Jean-Charles Jobart, sous-préfet de Bergerac, sur France Bleu Périgord. Au niveau environnemental, le groupe indique qu'il n'y a pas eu "de rejet" dans la Dordogne.

Plan blanc à l'hôpital et secteur bouclé

Une enquête est ouverte par le parquet ainsi qu’une enquête interne initiée par Eurenco pour identifier les causes de l’explosion dont l’origine accidentelle est pour l’heure privilégiée. "La nitrocellulose contenue dans un atelier s’est enflammée lors d’opérations de maintenance", explique Eurenco dans un communiqué. "ll est probable qu'un incendie ait provoqué les explosions", juge Thierry Francou, PDG d'Eurenco, sur France Bleu Périgord. "Est-ce que la chaleur a compliqué le travail de ceux qui étaient à l'intérieur ?", interroge de son côté le maire de Bergerac sur France Bleu Périgord. En attendant des réponses, la mairie de Bergerac demande aux personnes d'éviter le secteur. Le plan blanc a par ailleurs été déclenché à l'hôpital de Bergerac. 

Ces mesures de précaution sont prises en raison de la nature de l’activité de l’entreprise qui produit de la nitrocellulose pour munitions. Elle est ainsi classée Seveso "seuil haut", soit le niveau de risque le plus élevé pour les populations en cas d’accident. Les sites Seveso sont classés selon deux niveaux de risque, seuil haut et seuil bas, en fonction de la quantité de matières dangereuses présentes.

Quelques heures plus tard, un autre site Seveso "seuil haut" connaissait un incident. L'usine de Safran Landing System à Molsheim, dans le Bas-Rhin, a connu un incendie dans la nuit de mercredi à jeudi qui n'a provoqué aucune victime et causé, a priori, aucune pollution extérieure.

La France compte 1302 sites classés Seveso, dont 691 en seuil haut et 611 en seuil bas, selon les données du ministère de la Transition écologique et solidaire datant de 2021. La région Auvergne-Rhône-Alpes concentre le plus grand nombre d'établissements classés seuil haut (108).

Des mesures pour prévenir des accidents majeurs

Cette qualification impose le respect de normes de sécurité, détaillées par la directive européenne Seveso 3, entrée en vigueur en France en juin 2015. Cette version est la dernière d'une législation adoptée en 1982, à la suite d'un rejet accidentel de dioxine en 1976 dans la commune italienne de Seveso. Les sites industriels ainsi classés doivent fournir une batterie de données, dont la notification sur internet de la nature des substances stockées et des risques associés, des coordonnées des personnes en charge des plans d'urgence, des comportements à adopter en cas d'urgence, la date de la dernière inspection, ou encore le lieu où en consulter le compte-rendu.

L'objectif est de prévenir des accidents majeurs (explosion, incendie, fuite de substances toxiques dans l'air ou dans l'eau, etc.) ou d'en réduire les conséquences, dans les sites présentant les plus grands potentiels d'accident en cas de dysfonctionnement, compte tenu des substances chimiques qui y sont présentes. La législation vise aussi à informer le public, les données étant publiques.

Concernant l’explosion de mercredi, sur son site internet, la préfecture de Dordogne indique que le site d'Eurenco est surveillé pour le "stockage" et la "manipulation de produits explosifs (nitrocellulose)", ainsi que pour le "stockage d’acides (acide nitrique, acide sulfurique)". "On a toujours des risques, mais il n'y a aucune habitation à proximité. Il n'y a pas de consignes à donner et les fumées ne vont pas vers les habitations", assure sur France Bleu Périgord Jean-Charles Jobart, sous-préfet de Bergerac. 

Mathilde Golla @Mathgolla avec AFP


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

POLITIQUE

Politique

Les acteurs politiques sont les seuls à même d'activer les grands leviers qui permettront, à grande échelle, la transformation responsable de l'économie et de la finance. Des conditions sine qua nonpour s'orienter vers un modèle soutenable.

Academie des futurs leaders Davood Maeili

Alice Barbe, cofondatrice de l’Académie des futurs leaders : "La politique ce n’est pas gouverner, c’est servir"

Qui veut encore entrer en politique ? Peu de personnes, toutes les mêmes en tout cas, sorties de grandes écoles et du même moule alors même que des entrepreneurs sociaux, des activistes pourraient se lancer. Pour rétablir des ponts entre ces agitateurs de la société civile et la politique, Alice...

Boris johnson NIKLAS HALLE N AFP

Johnson après Trump, les populistes à mèche blonde vont-ils lâcher le pouvoir dans les démocraties qu’ils épuisent ?

La démission de 45 membres de son gouvernement a acculé Boris Johnson à la démission. Il avait réussi à rester au pouvoir malgré les scandales des "partygate", ses vérités alternatives, ses remises en cause des engagements du traité post-brexit, son plan de transfert des migrants vers le Rwanda… Il...

Elisabeth borne discours de politique generale BERTRAND GUAY AFP

Élisabeth Borne défend sa "radicalité écologique" sans décroissance et avec nationalisation d’EDF

Dans son discours de politique générale, la Première Ministre, Élisabeth Borne, a engagé la bataille des mots pour le climat. Elle a revendiqué une "radicalité écologique", terme jusqu’ici utilisé dans les cercles engagés tout en refusant la "décroissance". Elle a donné très peu d’éléments concrets...

Ministre transition ecologique christophe bechu Geoffroy VAN DER HASSELT AFP

Remaniement : Christophe Béchu prend les rênes d’un ministère de la Transition écologique rétrogradé

Christophe Béchu, ex-LR, remplace Amélie de Montchalin à la tête du ministère de la Transition écologique. Maire d’Angers il tranche avec le profil technocrate de sa prédécesseure. Reste à savoir quel sera son cap alors que la feuille de route n’est pas définie, rendant encore plus brumeux ce...