Publié le 17 janvier 2022

ENVIRONNEMENT

+50°C en Australie, +43°C en Argentine, +44°C en Uruguay : la planète brûle

Une chaleur étouffante s'abat dans l'hémisphère sud, de la côte ouest de l'Australie jusqu'à l'Argentine, en passant par l'Uruguay où un nouveau record vient d'être battu. Les températures dépassent la barre des 40°C, voire même des 50°C comme ce fut le cas en Australie, menaçant la santé des populations, l'approvisionnement en eau et en énergie ou encore l'agriculture.

En Argentine, une canicule historique plombe le pays, avec des températures se situant entre 10 et 12 °C au-dessus des moyennes de saison.
@CC0

C’est l’été de tous les records dans l’hémisphère Sud. L’Australie a décroché celui de la température la plus élevée jamais enregistrée dans cette partie du monde. La semaine dernière, il a fait 50,7°C à Onslow, une ville de la côte ouest de l’île. Jamais il n’avait fait aussi chaud à cet endroit depuis 1962. Le pays est en proie à d’importants feux de forêts chaque année, causés principalement par le changement climatique, la surface incendiée ayant augmenté de 800 % en moyenne ces 20 dernières années par rapport aux décennies précédentes.

Scott Duncan record de chaleur australie capture d ecran

Capture d'écran, compte Instagram de Scott Duncan, météorologue

Selon Martin Rice, le directeur du Conseil du climat, sans une réduction des émissions de gaz à effet de serre, ces chaleurs records pourraient devenir courantes. "À Sydney et Melbourne, d'ici 2030, nous aurons des journées d'été à 50 degrés", a-t-il estimé. "Les vagues de chaleur tuent silencieusement en Australie, elles causent plus de décès que tout autre événement météorologique extrême", a-t-il déclaré. Pourtant, le gouvernement australien refuse toujours de sortir du charbon et de prendre des objectifs climatiques ambitieux.

Des millions de scarabées ont proliféré dans plusieurs villes argentines

En Argentine, une canicule historique plombe également le pays, avec des températures se situant entre 10 et 12 °C au-dessus des moyennes de saison. Coupures d’électricité, incendies, cultures agricoles asséchées : "la vague de chaleur en Argentine a un impact sur la santé, l'approvisionnement en énergie et en eau, l'agriculture" a alerté l’Organisation météorologique mondiale. Des millions de scarabées ont aussi proliféré dans les rues de plusieurs villes argentines, en raison de chaleur, soulevant des toitures et bouchant des canalisations.  

Il a fait 41°C à Buenos Aires la semaine dernière, 42,5°C à Cordoba ou encore 43,4°C à Santiago del Estero. "À cause des fortes chaleurs, même les feux de circulation ont arrêté de fonctionner, provoquant ainsi le chaos dans la ville", rapporte le correspondant de RFI à Buenos Aires. Les pompiers sont également mobilisés sur des feux de forêt dans neuf des 23 provinces d'Argentine, dont un actif depuis plus d'un mois a détruit près de 6000 hectares de végétation, sans blessés ni évacuations à ce jour. Quasiment toute l'Amérique du Sud est concernée avec un record battu également ce week-end à Florida, en Uruguay, à +44°C.

Une étude récente a montré que la plupart des pays du monde (92 % des 165 pays étudiés), connaîtront une extrême chaleur une année sur deux dès 2030. Ce niveau record était attendu une fois tous les cent ans à l'ère pré-industrielle, avant l'augmentation exponentielle des émissions dues à l'activité humaine et responsables du changement climatique. Selon le dernier rapport de Copernicus, le service européen de surveillance du changement climatique, les sept dernières années ont déjà été les plus chaudes jamais enregistrées. 2021 ne fait pas exception en se classant à la cinquième place du podium.  

Concepcion Alvarez @conce1 avec AFP


© 2022 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

POLITIQUE

Politique

Les acteurs politiques sont les seuls à même d'activer les grands leviers qui permettront, à grande échelle, la transformation responsable de l'économie et de la finance. Des conditions sine qua nonpour s'orienter vers un modèle soutenable.

Elisabeth borne discours de politique generale BERTRAND GUAY AFP

Élisabeth Borne défend sa "radicalité écologique" sans décroissance et avec nationalisation d’EDF

Dans son discours de politique générale, la Première Ministre, Élisabeth Borne, a engagé la bataille des mots pour le climat. Elle a revendiqué une "radicalité écologique", terme jusqu’ici utilisé dans les cercles engagés tout en refusant la "décroissance". Elle a donné très peu d’éléments concrets...

Ministre transition ecologique christophe bechu Geoffroy VAN DER HASSELT AFP

Remaniement : Christophe Béchu prend les rênes d’un ministère de la Transition écologique rétrogradé

Christophe Béchu, ex-LR, remplace Amélie de Montchalin à la tête du ministère de la Transition écologique. Maire d’Angers il tranche avec le profil technocrate de sa prédécesseure. Reste à savoir quel sera son cap alors que la feuille de route n’est pas définie, rendant encore plus brumeux ce...

Legislatives Amelie de Montchalin Alain JOCARD AFP

Législatives : La canicule a dopé l’abstention, pas la place du climat dans une soirée électorale disruptive

La transition écologique version Emmanuel Macron est-elle terminée avant d’avoir commencé ? La défaite électorale de celle qui en avait la charge, Amélie de Montchalin, remet en cause un échafaudage considérablement fragilisé par le recul global du parti du Président de la République. La déclaration...

Legislative premier tour ludovic marin afp

Législatives 2022 : Victoire de l’abstention, défaite du climat

C’est un record sous la Vème République. L’abstention a dépassé les 52 %, une chute de participation qui s’inscrit dans une tendance de fond. La non-campagne législative n’aura pas soulevé les foules alors que les députés sont en première ligne dans la lutte contre le changement climatique. Si les...