Travail forcé

Agrandir l'infographie

21 millions de personnes dans le monde sont aujourd'hui victimes de travail forcé, selon l’Organisation Internationale du Travail (OIT). 90% le sont dans l’économie privée, 10% sont esclavagisés par des États ou des groupes rebelles. Les secteurs économiques les plus touchés sont l’agriculture, la construction, la pêche ou le secteur du sexe. L’OIT estime à 150 milliards de dollars le profit illégal généré chaque année par les travailleurs forcés.

Le dossier



Le travail forcé, un esclavage moderne dans les chaînes d’approvisionnement

Près de 21 millions de personnes dans le monde sont aujourd’hui victimes de travail forcé. Une grande partie sont exploitées dans des champs, sur des chantiers, des bateaux de pêche ou dans des usines, générant pas moins de 150 milliards de dollars de profits illégaux.

Travail forcé : des esclaves d’État nord-coréens en plein cœur de l’Europe

Privés de leur passeport, amputés d’une partie de leur salaire, travaillant jusqu’à 12 heures par jour, 6 jours par semaine dans des conditions déplorables et obligés de participer à des séances d’éducation idéologique. Voici la situation dans laquelle seraient maintenus des milliers de travailleurs...

Travail forcé : la lutte mondiale s’organise

Le travail forcé, ou l'esclavage moderne, est encore une réalité aujourd'hui. Il concerne même 21 millions de personnes dans le monde et génère 150 milliards de profits illicites, selon l'Organisation Internationale du Travail (OIT). Il y a deux ans, celle-ci a donc adopté un nouveau protocole pour...

Coupe du monde 2022 au Qatar : les droits bafoués de milliers de travailleurs migrants

La Coupe du monde 2022 sera-t-elle entachée de violation des droits des travailleurs ? Amnesty International sort aujourd’hui un rapport choc. Pendant un an, l’ONG a suivi des migrants embauchés pour la rénovation d’un stade à Doha et l’aménagement d’espaces verts alentour. Tous sont victimes...

Travail forcé en Thaïlande : Nestlé, accusé, déploie un plan d’action pour sécuriser sa chaîne d’approvisionnement

Aux États-Unis, il y a un an, Nestlé faisait face à des accusations pour soutien délibéré au travail forcé dans les pêcheries thaïlandaises. Après une période de déni, le groupe a adopté un plan d'action pour sécuriser sa chaîne d'approvisionnement. Mais son efficacité reste à démontrer, tant le...

Lutte contre l'esclavage moderne : aux Etats-Unis, une loi pionnière aux effets limités

Il y a cinq ans, la Californie adoptait la loi baptisée "California Transparency in Supply Chains Act" pour obliger les entreprises locales à rendre publics leurs efforts pour lutter contre l'esclavage moderne au sein de leur chaîne d'approvisionnement. Une législation pionnière mais dont le bilan...

SUR LE MÊME THÈME

Travail des enfants