protocole de Kyoto

Le Protocole de Kyoto a été établi en Décembre 1997 par les négociateurs des 180 États adhérents à la CCNUCC (Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques, proposée par l’ONU au Sommet de Rio en 1992). 

Ce protocole visait à réduire, grâce à des engagements juridiquement contraignants, les émissions de six gaz à effet de serre (dioxyde de carbone, méthane, protoxyde d'azote et trois substituts de chlorofluorocarbones) d'au moins 5 % par rapport au niveau de 1990.

Le protocole de Kyoto fixait des objectifs spécifiques aux pays industrialisés, soit les plus gros émetteurs de GES. La période d’engagement s’étalait entre 2008 et 2012 en application des réductions certifiées obtenues entre 2000 et 2007. Chaque pays s’est vu fixer des cibles maximales individuelles ou "quantité attribuée". Celles-ci ont été négociées par chacun des pays.

Le protocole de Kyoto n’est entré en vigueur que le 16 février 2005 pour une première période d’engagement de 4 ans (entre 2008 et 2012). Une seconde période d’engagement a été décidée lors de la 18e Conférence des Parties à Doha en 2012. Elle s’étend de 2013 à 2020 et conserve les mêmes objectifs que la période précédente mais concerne encore moins de pays, certains s'étant désengagés du Protocole comme le Canada et d'autres, comme la Russie et le Japon, ayant décidé de ne pas s'engager sur une seconde période.

En 2011, on comptait 191 États ayant signé et ratifié le protocole de Kyoto. Certains pays gros producteurs de GES n’ont pas ratifié le protocole, comme les États-Unis ou la Chine (qui a signé le protocole, mais qui n'avait pas d’objectifs contraignants en matière de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre).

L'Accord de Paris, dont les mesures concernent la période post 2020, prend la suite du Protocole de Kyoto.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

Climat : Exxon évoquait un scénario 2 °C… dès 1994 !

Aux États-Unis, plusieurs procureurs ont ouvert une enquête pour savoir si Exxon a menti sur ses connaissances à propos du changement climatique. Une pièce lourde pour le pétrolier va être versée au dossier. Selon deux chercheurs d’Harvard, plus de 80 % des documents internes de...

Salon du Bourget : le secteur aérien embarque pour l'Accord de Paris

[Mis à jour le 19 juin 2017] Coup d'envoi ce lundi 19 juin du 52e salon aéronautique du Bourget. L'occasion de faire le point sur l'empreinte carbone du secteur, le septième plus gros émetteur de CO2 au monde. En octobre dernier, l'aviation civile internationale (OACI) a adopté un système...

[Infographie] Après le retrait des États-Unis, qui est dans l’Accord de Paris ?

À ce jour, 147 parties ont ratifié l’Accord de Paris qui vise à limiter le réchauffement de la planète à 2 degrés, voire 1,5 degré, d'ici la fin du siècle. Ces pays représentent 83 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Mais, le 1er juin, l'annonce par Donald Trump du retrait...