ALENA

L'Accord de Libre Échange Nord-Américain (ALENA) ou NAFTA (North American Free Trade Agreement) regroupe le Canada, les États-Unis et le Mexique. Cet accord vient remplacer l’ALE (Accord de Libre Échange) de 1989. La procédure de remplacement ayant été assez longue, l’ALENA est signé, en 1992, par Georges Bush père, Brian Mulroney et Carlos Salinas de Gortari, mais n’est entré en vigueur qu’en 1994, sous Bill Clinton. Le but de cette alliance est de favoriser l'accroissement des échanges commerciaux et des investissements entre les pays signataires afin de faire contrepoids face à la puissance européenne.

Pour cela, l’ALENA prévoit la suppression progressive des droits de douane entre les trois États membres sur presque tous les produits ainsi que la réduction des barrières non tarifaires. Cette zone de libre-échange vise à " éliminer les obstacles au commerce des biens et des services, promouvoir les conditions d'une compétition loyale à l'intérieur de la zone (accès garanti au marché...) et protéger et respecter les droits de propriété intellectuelle ". Cet accord prévoit également une clause spécifique en cas de différends : des groupes particuliers sont en charge d’examiner les ordonnances d'imposition de droits compensateurs et anti-dumping.

Comme tout Traité, l'Accord de Libre Échange Nord-Américain est partiellement critiqué. En effet, ses détracteurs le considèrent comme une opportunité supplémentaire pour les multinationales de transférer une partie de leur production vers les " maquiladoras ", un territoire mexicain à proximité de la frontière américaine, ce qui leur permet de se soustraire à certaines obligations qui ne sont pas applicables dans ce type de zone. Prenons le cas des ONG qui accusent les nombreuses usines qui y sont implantées d'être un haut lieu de violation des droits du travail...

Actuellement, l’ALENA se heurte aux nouveaux accords en cours de négociation. En effet, vu comme un modèle au moment de sa mise en place, il s’avère assez limité aujourd’hui face aux problématiques actuelles. Il semblerait donc que l’accord puisse être renégocié en vue d’actualiser certaines de ses clauses.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

Mobilisation contre les sables bitumineux

Mobilisation contre les sables bitumineux

Alors que l'exploitation des sables bitumineux, dont l'impact sur l'environnement est très préoccupant, bat son plein, les associations environnementales font campagne pour tenter de mobiliser les populations et convaincre les entreprises pétrolières d'y renoncer.