AFSSAPS

L'AFSSAPS est l'Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé. Établissement public, sous la tutelle du ministère de la santé, créé en 1999, l'AFSSAPS a mis en place un dispositif de veille et de sécurité sanitaire. En 2012, l'AFSSAPS est devenue l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM).

C'est l'une des trois agences françaises de sécurité sanitaire avec l'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) et l'Institut de Veille Sanitaire (InVS). La loi du 1er juillet 1998 définie les principales missions de l'ANSM qui sont : offrir un accès équitable aux innovations en matière de soins à tous les patients, garantir la sécurité des produits de santé, des essais cliniques jusqu'à l'autorisation de mise sur le marché...

L'agence évalue la sécurité d'emploi des produits de santé (médicaments, produits biologiques, dispositifs médicaux, cosmétiques). Elle assure leur surveillance, contrôle leur qualité en laboratoire et inspecte les sites de fabrication, de distribution et d'essais. Elle mène aussi des informations sur le bon usage de ces produits auprès des patients et des professionnels de santé.

Elle travaille en partenariat avec les ARS (Agences Régionales de Santé), l'Assurance Maladie ainsi qu'avec d'autres agences sanitaires et partenaires institutionnels. L'AFSSAPS compte environ 900 professionnels, 9 commissions et 12 groupes d'experts ainsi que trois laboratoires.

Qu'est-ce que le label isr ?

Pour aller plus loin

Irène Frachon : "Pour lancer une alerte, il faut enquêter et avoir des preuves"

Pendant des années, la pneumologue Irène Frachon a rassemblé des preuves contre le Mediator, médicament coupe-faim responsable de la mort de 2000 personnes en France. Le film La fille de Brest, sorti mercredi dernier au cinéma, relate son combat. Un "hommage aux victimes", une "lutte...

Scandale du Mediator : l’État jugé responsable

Scandale du Mediator : l’État jugé responsable

La Cour administrative d’appel de Paris a confirmé, dans un arrêt rendu le 31 juillet, la responsabilité de l’État dans l’affaire du Mediator, pour avoir tardé à retirer du marché ce médicament ayant provoqué la mort de 1 800 personnes. Avec l’affaire du sang contaminé, c’est la deuxième...

Deux ans après le Médiator, ces experts toujours en conflit d'intérêts

Deux ans après le Médiator, ces experts toujours en conflit d'intérêts

L'Agence nationale de sécurité des médicaments vient de nommer ses experts externes. Malgré des garde-fous, leur indépendance n'est pas toujours garantie, tant l'imbrication entre recherche et industrie est forte.