Publié le 03 décembre 2015

L'APRES PETROLE

Pour Ikea, la COP21 est un "moment charnière"

Ikea France est l'une des entreprises sponsor de la Conférence climat de Paris. Une sorte d'évidence pour le groupe d'ameublement suédois qui s'est fortement engagé dans les énergies renouvelables. Rencontre avec la directrice du développement durable de la branche hexagonale du groupe, Carole Brozyna-Diagne.

Carole Brozyna Diagne, directrice du Développement durable pour Ikea France.
Crédit: Ikea

Novethic. Ikea France est sponsor de la COP21. Qu'est ce qui vous a motivé à le faire ?  

Carole Bozyna-Diagne. La COP21 est selon nous un moment charnière. Il s'y décide le monde de demain pour les populations et les acteurs économiques. Ikea est engagé depuis longtemps dans un travail de fond destiné à influencer les négociations en faveur d'un accord ambitieux. C'est pourquoi le groupe est un membre fondateur de plusieurs organisations professionnelles destinées à aller dans ce sens, comme We Mean Business ou la RE100 qui regroupe les entreprises s'engageant sur une énergie à 100 % renouvelable par exemple. Notre message, c'est de dire qu'un business model intégrant 100 % d'énergie renouvelable, c'est possible et rentable!

Nous nous sommes engagés en tant qu'Ikea France car nous sommes le leader de l'aménagement dans l'Hexagone et nous avons donc décidé qu'il était notre devoir de fournir les conditions de travail et de repos confortables aux délégations et autres membres accrédités de la COP21. Nous fournissons lampes, chaises, etc. En tout 7 007 produits exactement! Nous leur avons prévu une seconde vie : une fois la conférence terminées,ils seront donnés à Emmaüs.  

 

Novethic. Plusieurs ONG critiquent ce sponsoring de la COP21 par les entreprises, dénonçant une opération de greenwashing. Comprenez-vous ces critiques ?  

Carole Bozyna-Diagne. Oui, je les comprends. Mais le développement durable est vraiment intégré dans notre business model, à travers l'éco-conception, la production d'énergies renouvelables ou le recyclage. C'est pour cela que nous avons décidé d'y aller et de nous exposer. Si nous avions estimé que nous n'étions pas à la hauteur, nous n'aurions pas pris ce risque.  

 

Novethic. Vous profitez d'ailleurs de ce sponsoring pour sensibiliser le grand public.  

Carole Bozyna-Diagne. Oui, l'autre pendant du sponsoring c'est de promouvoir un mode de vie durable. Dans le cadre de la COP21, cela passe par l'installation d'une éolienne de 20 mètres et de 440 panneaux solaires sur les Champs Elysées. Par ailleurs, 25 zones d'activités et de sensibilisation permettront aux passants de s'informer sur les enjeux climatiques et de créer de l'énergie en pédalant. Cela permettra d'alimenter pendant une semaine les illuminations de Noël (le 2 décembre, 43 000 Wh avait été produits, ndlr).L'objectif, c'est de montrer que tout un chacun peut être acteur de changement.  

Nous relayons aussi cela sur Internet avec une plateforme créée en partenariat avec la Fondation Nicolas Hulot et l'Ademe, qui aide les gens à adopter des gestes simples qui sont bons pour le climat. Nous avons déjà 30 000 visites depuis samedi.  

Cela a aussi un sens avec nos activités régulières de sensibilisation comme l'opération "Durable et vous" lancé en janvier. Nous avons choisi 230 foyers représentatifs de la population française et nous leur avons offert les conseils d'un coach énergie. En fonction de ces recommandations, les ménages pouvaient s'équiper à hauteur de 500 € chez Ikea. L'expérience montre qu'un foyer peut ainsi économiser en moyenne 150 € par an et 12% de sa consommation énergétique.  

 

Novethic. Vous servez-vous aussi de la COP21 pour sensibiliser vos propres collaborateurs ?  

Carole Bozyna-Diagne. Oui. Nous avons mis en place un plan de communication pour rappeler les engagements et les mesures prises par Ikea en termes de développement durable et plus la conférence s'approchait, plus nous parlions des enjeux propres à la COP21. Nos collaborateurs sont très demandeurs. D'ailleurs, plusieurs initiatives viennent de nos équipes. C'est par exemple le cas de l'espace seconde main qui a été lancé à Strasbourg et qui est aujourd'hui intégré à nos 32 magasins. En tout, 25000 meubles ont été repris et revendus depuis le lancement.  

 

Novethic. Concernant vos initiatives, vous avez notamment annoncé il y a quelques mois que vous alliez investir 1 milliard d'euros en faveur des énergies renouvelables et des communautés les plus affectées par le changement climatique. Vous avez aussi pour objectif d'être indépendant énergétiquement en 2020. Où en êtes-vous ?  

Carole Bozyna-Diagne. Sur notre investissement dans les énergies renouvelables le milliard d'euros dont vous parlez vient s'ajouter au 1,5 milliard d'euros déjà investis sur la période 2010-2015.  

Concernant notre engagement d'être autonome en énergie -et en ressources- nous sommes sur la bonne voie: nos 700 000 panneaux solaires et 314 éoliennes à travers le monde nous permettent de satisfaire environ 53 % de nos besoins énergétiques. En France, nous sommes même en avance. L'an dernier, nos 29 éoliennes et 20 000 panneaux solaires nous ont permis de couvrir virtuellement l'ensemble de nos besoins (magasins, dépôts et bureaux). Cette année, IKEA Avignon sera le premier magasin à auto-consommer l’énergie qu’il produit. L'énergie générée par les panneaux photovoltaïques installés sur son toit sera directement réinjectée dans le magasin et couvrira 40 % de ses besoins énergétiques.  

 

Novethic. Votre activité est aussi grande consommatrice de bois. Or, la déforestation est source d'une grande partie des émissions de CO2. Comment gérez-vous cette ressource ?  

Carole Bozyna-Diagne. Notre objectif est de nous approvisionner à 100% en bois d'origine certifié FSC ou recyclé d'ici 2020. Actuellement, nous en sommes à 50 %, avec 2 ans d'avance sur notre programme. Le reste est sous notre exigence Ikea way, qui s'assure que le bois que l'on achète n'est pas coupé illégalement, qu'il n'alimente pas les conflits et qu'il n'est pas issu des forêts primaires. Si un de nos fournisseurs contrevenait à ces standards, il serait à terme, déréférencé.  

Dans la même veine, 100 % de notre coton est aujourd'hui certifié par la Better cotton Intiative qui permet de réduire l'impact de la production sur l'environnement et d'améliorer les conditions de vie dans les zones de récolte.  

Enfin, nous travaillons aussi sur la gestion de nos déchets : sur l'éco-conception et le recyclage.  

 

Novethic. Qu'attendez-vous de la COP21 ?  

Carole Bozyna-Diagne. Nous attendons que soit adopté un cadre clair, fort, équilibré, stable et avec une vision de long terme, qui permettent aux entreprises d'innover, d'investir et de renouveler leur business model. Ensuite, au niveau français, nous attendons qu'elle soit l'un des moteurs du changement. C'est un moment unique de sensibilisation, de vulgarisation des enjeux et de mise en marche d'une dynamique. En ce sens nous sommes déjà satisfaits car le gouvernement français a selon nous œuvré  en ce sens. Une petite graine est plantée, ce n'est que le début. Aux entreprises maintenant de prendre leur responsabilité.

Propos recueillis par Béatrice Héraud
© 2016 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles