Transparence financière et climat : 10 entreprises s’engagent à suivre les recommandations de la TCFD

Publié le mercredi 20 septembre 2017 à 09h31

10 entreprises, de premier plan s’engagent à mettre en œuvre d’ici trois ans les recommandations de la TCFD, le groupe de travail international sur la transparence financière en matière de climat. C’est ce qu’elles ont annoncé dans un communiqué commun (1), publié à l’occasion de la Climate Week de New York.

Objectif : montrer que des entreprises de premier plan s’engagent à suivre les recommandations de la task force en matière de transparence et de gestion des risques financiers liés au changement climatique. L’idée étant de créer un effet d’entraînement auprès des autres entreprises pour qu'à terme, les performances et risques financiers liés au climat deviennent des critères classiques de décisions pour les entreprises et le secteur financier.

Les entreprises qui se sont engagées dans cette démarche sont issues de 7 secteurs d’activités différents. Il s’agit de : Aviva, Royal DSM, Enagás, Ferrovial, Iberdrola, Marks & Spencer, Philips Lighting, Wipro Ltd, WPP et de l’entreprise de services informatiques française Sopra Steria.

Plus de transparence sur les implications financières des risques et opportunités liés au climat

La TCFD incite les entreprises à présenter une analyse prospective de leurs activités dans un scénario 2°C, c’est-à-dire en ligne avec l’Accord de Paris et son objectif de limitation du réchauffement de la planète à moins de 2°C d’ici la fin du siècle.

Ces entreprises fourniront des "informations sur les implications financières des risques et opportunités liés au climat afin de comprendre comment leur modèle peut s’adapter au changement climatique et exploiter les opportunités que l’économie bas-carbone est déjà en train de créer".

(1)    Lire leur déclaration ici


Béatrice Héraud