Portrait des investisseurs responsables européens

Les investisseurs institutionnels et l’ESG

Publication : novembre 2015

Les principales tendances de l'enquête :

L’investissement responsable continue de progresser chez les investisseurs institutionnels européens
Près de 90% des 181 acteurs gérant 7 367 milliards d’euros d’actifs interrogés par Novethic pratiquent au moins l’une des trois principales approches d’investissement responsable : exclusions (sectorielles et/ou normatives), sélection ESG et engagement actionnarial. Près de 40% d’entre eux combinent les trois.

Les investisseurs européens présentent des niveaux de maturité variable
On distingue trois niveaux de développement dans la communauté européenne des investisseurs responsables, en comparant les niveaux de formalisation des politiques, de déploiement de l’intégration aux diverses classes d’actifs et leur capacité à en rendre compte. La Norvège, la Finlande, les Pays-Bas, le Danemark et la Suède sont des pays où l’investissement responsable est mature. La France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Autriche et la Belgique sont à un niveau intermédiaire. L’Espagne et la Suisse ferment la marche avec un développement encore modéré de l’investissement responsable.

Le climat, une priorité des investisseurs, qui privilégient l’engagement actionnarial
Plus de la moitié des investisseurs institutionnels européens (53%) déclarent accorder une forte priorité au climat, mais ce chiffre cache de profondes disparités. COP21 oblige, la mobilisation dépasse les 70% en France et en Suède, mais demeure très faible en Espagne et en Suisse.