Notation extra-financière et empreinte carbone : acteurs et offres

Notation ESG

Publication : septembre 2016

Le marché de la notation extra-financière s’est fortement développé au cours des deux dernières décennies. La première version de ce panorama, réalisée en 2011, montrait que le marché avait déjà traversé une première phase de consolidation (2008-2010). De nombreux acteurs se sont lancés sur ce marché, d’autres ont disparu, le plus souvent rachetés par un concurrent. L’année 2015 a été marquée par une nouvelle phase de concentration du marché de la notation extra-financière qui redessine le paysage, avec le rachat de l’agence suédoise Ethix par l’Américain ISS et la fusion de deux gros acteurs : Vigeo et Eiris (désormais « Vigeo - Eiris ») et une évolution vers des services liés aux empreintes carbone de portefeuilles.

Ce nouveau mouvement de concentration s’accompagne d’une intégration croissante des services extra-financiers par des fournisseurs traditionnels de données financières, à l’image des partenariats noués par Sustainalytics avec Bloomberg (2014) et Morningstar (2016), qui redéfinissent le modèle classique de la notation extra-financière. 

Si le marché de la notation extra-financière est plus concentré autour des principales, il se diversifie en termes de produits et services proposés pour répondre aux besoins de nombreux investisseurs. En complément de la notation extra-financière, les agences offrent des services d’alertes en cas de controverses graves, ainsi que de l’accompagnement sur de l’engagement auprès des sociétés détenues en portefeuille. Les agences de notation proposent aussi de l’accompagnement sur les émissions d’obligations vertes (green bonds). Elles proposent le plus souvent des « Second opinions » qui consistent à présenter aux investisseurs un avis sur le caractère environnemental des projets à financer, en amont des émissions obligataires vertes.

Elles proposent enfin des services « sur-mesure », et déploient une nouvelle offre liée à la mesure d’empreinte carbone.