Financements verts : quelle contribution des banques et assurances européennes ?

Financements verts

Publication : février 2015

L’analyse de la communication publique des 32 principaux groupes bancaires et d’assurance européens permet de faire les constats suivants. Ce institutions financières ont pris conscience de leur responsabilité environnementale qui s’étend à l’impact des activités qu’elles financent.
Elles ont développé des analyses de risques environnementaux. Celles-ci servent d’abord à limiter leur exposition aux projets les plus controversés mais ne peuvent pas être considérées comme des stratégies de transformation pour financer la transition vers une économie bas carbone.

Principales tendances :

  • Les informations sur les financements verts se développent mais ne sont pas axées sur les métiers.
  • Les informations sur les politiques de gestion de risques environnementaux et sociaux (ES) se structurent avec d’une part la mise en place de politiques sectorielles et d’autre part l’élaboration d’outils d’analyse des risques environnementaux
  • Le reporting sur l’impact environnemental des produits financés reste encore embryonnaire.