Publié le 29 décembre 2016

ISR / RSE

Le théâtre : pour rendre les collaborateurs acteurs de la RSE

La RSE est une notion floue pour les salariés. Comment faire en sorte que le personnel s’en approprie les enjeux ? Toute la semaine, Novethic revient sur des outils qui ont fait leur preuve. 5ème volet: le théâtre. Outil de sensibilisation mais aussi de formation, c'est un outil modulable, qui permet notamment d’aborder des sujets délicats voire tabou.

"Does it pay to be good?", le spectacle de Co.théâtre pour démonter les préjugés sur la RSE.
Co.théâtre

Un spectacle vaut parfois mieux qu'un long discours. Quand Catherine Papillon, la directrice de la RSE de BNP Paribas Real Estate, a dû présenter sa toute nouvelle direction aux fonctions centrales du groupe, elle a fait intervenir des comédiens d'Acteurs et Cie en introduction de son intervention.

"J'avais besoin de présenter la nouvelle direction RSE et nos missions à des collaborateurs qui n'étaient pas forcément sensibilisés aux questions de développement durable, explique-t-elle. Lors d'une réunion au C3D, j’avais vu la pièce 'Mission Colibri', qui présente les préjugés que peuvent avoir les collaborateurs sur la RSE. Elle donnait à voir des situations ayant trait aux sujets RSE que l’on peut vivre en entreprise mais qui sont parfois mal compris. Les comédiens ont une aisance et une liberté bien plus grandes pour tenir ce genre de discours avec légèreté et second degré."

"Solliciter un comédien m’a permis d'avoir une bonne entrée en matière, avec un effet de surprise et sur le ton de l’humour, pour que je puisse ensuite délivrer mon message, poursuit-elle. Mais attention : "Le théâtre est un facilitateur, un briseur de glace, mais en aucun cas il ne peut se substituer à la parole de l'entreprise".

 

Un format modulable

 

Le théâtre a aussi séduit Muriel Voisin, la directrice RSE de Dalkia. Après une expérience réussie de sensibilisation au siège, elle souhaite décliner l’outil auprès de différents publics. "L’objectif est de déployer la pièce dans tout le groupe : en la jouant dans des séminaires, des évènements particuliers pour un large public, mais aussi en plus petits comités, lors de formation avec des ateliers pour les commerciaux ou les hauts potentiels. Et pourquoi pas dans des petits modules vidéo, pour nos clients par exemple ?" 

De fait, le théâtre est "un format très modulable, qui permet une entrée en matière moins frontale sur des sujets parfois délicats (par exemple la diversité, le handicap ou le fait religieux) et qui permet tout à la fois de dédramatiser et de s'identifier. C'est un outil de sensibilisation mais qui peut aussi être très efficace pour changer nos comportements", souligne de son côté Bérangère Pessaque, coordinatrice des prestations et du conseil RSE au sein de Face, la Fondation agir contre l'exclusion. Une fondation qui a travaillé avec Co.théâtre l'écriture du spectacle "RSE : does it pay to be good?", présenté en mars dernier au salon Produrable.

La co-écriture est l'une des clefs du succès de ces pièces. Acteurs et Cie a écrit Mission Colibri avec des directeurs développement durable, quand Co.théâtre s'adjoint souvent les conseils d'associations ou d'experts. Quand la pièce n'est pas écrite sur mesure pour l'entreprise, lorsque celle-ci veut vraiment adapter la problématique à son environnement.

La pièce n'est d'ailleurs souvent qu'un point de départ et un point d'appui. L'échange qui suit avec les spectateurs est souvent crucial. Un temps qui peut être plus ou moins long, plus ou moins creusé et qui peut aussi intégrer des ateliers de mise en situation des collaborateurs. Il permet de digérer et décoder le spectacle et de le relier à ses propres questionnements ou situations vécues.

Sommaire

La RSE reste une notion floue pour les salariés. Comment faire en sorte qu'ils s’en approprient les enjeux ? Novethic revient sur des outils qui ont fait leur preuve.

Béatrice Héraud
© 2017 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Voir nos offres