EMPREINTE TERRE

Pesticides : la stratégie ʺdeux poids, deux mesuresʺ du groupe Bayer

Le géant pharmaceutique et chimique allemand Bayer se porte bien. Mais selon des associations environnementales, cette bonne santé financière est entachée par des pratiques nuisibles à l’environnement, et particulièrement aux abeilles. Certaines parlent même de ʺdeux poids, deux mesuresʺ car Bayer continue, tout en s'en défendant, à vendre ailleurs dans le monde des produits interdits en Europe, hautement dangereux pour l’environnement et les consommateurs.

ISR / RSE

Investissement responsable : une forte progression, dopée par l'Amérique du Nord et l'Europe

L'investissement responsable a le vent en poupe : c'est ce que met en évidence l'étude publiée le 24 février 2015 par la GSIA (Global Sustainable Investment Alliance), qui réunit les principaux forums mondiaux pour l’investissement responsable. Et si les pratiques en matière d'ISR diffèrent encore beaucoup selon les pays, un courant de responsabilisation globale et des règlementations innovantes tendent à confirmer une mutation durable, comme le met en évidence notre infographie publiée à la fin...

EMPREINTE TERRE

Contre l'explosion de la criminalité environnementale, la lutte s’organise

Les chiffres sont vertigineux : la criminalité environnementale représente près de 190 milliards d’euros par an. Un marché juteux, et peu risqué pour les trafiquants. Mais la situation pourrait bien changer, notamment grâce aux actions d’Interpol et aux 35 propositions faites par un groupe de juristes internationaux pour lutter contre ce genre de criminalité.

EMPREINTE TERRE

Alix Mazounie, de Réseau Action Climat : "On s’achemine vers un accord climatique insuffisant"

Après les négociations de Genève sur le climat, qui se sont tenues du 9 au 13 février 2015, on chemine doucement vers un accord global. Une bonne nouvelle pour Alix Mazounie, membre et conseillère du Réseau Action Climat (RAC), chargée des politiques internationales. Pourtant, ces progrès ne suffiront pas à maintenir la hausse globale des températures sous les deux degrés d'ici la fin du XXIe siècle, estime-t-elle. Elle nous explique pourquoi.

Suivez-nous