EMPREINTE SOCIALE

Espaces de discussion en entreprise : un vecteur de performance

Dans le cadre d’une politique de qualité de vie au travail, les espaces de discussions sont un moyen efficace de donner la parole à tous les salariés. Pourquoi ? Parce qu'ils contribuent à améliorer le quotidien des employés, mais également les résultats de l’entreprise. Zoom sur une pratique qui émerge timidement.

L'APRES PETROLE

Géothermie profonde : une source d’électricité peu recommandable

Produire de l’électricité en allant chercher de la vapeur d’eau à 5 kilomètres sous terre, c’est l'une des pistes suivie par la France pour sa transition énergétique. La création d’un fonds de garantie de 50 millions d’euros, en mars dernier, doit accompagner les industriels dans l’exploration et l’exploitation de forages sur le territoire national. Pourtant, cette géothermie profonde manque d’arguments, tant sur sa rentabilité énergétique que sur son impact environnemental, face à d’autres...

EMPREINTE TERRE

Climat : 140 milliards de dollars, l'engagement de 13 poids lourds de l'économie américaine

General Motors, Coca-Cola, Apple ou encore Bank of America… Ces poids lourds de l’économie américaine font partie de la coalition de treize entreprises1 prêtes à agir contre le réchauffement climatique. Reçues aujourd’hui à la Maison-Blanche, elles ont annoncé un investissement de 140 milliards de dollars en faveur d'une économie bas carbone. Elles s'engagent aussi à produire 1 600 mégawatts d’électricité via des énergies renouvelables. Le point noir ? Aucun producteur d’énergies fossiles,...

ISR / RSE

Risque climatique : les investisseurs pourraient perdre 4 200 milliards de dollars

C’est une nouvelle alerte pour les investisseurs ayant des actifs dans les compagnies extractives d’énergies fossiles. Cette fois, elle est lancée par The Economist Intelligence Unit, qui vient de publier une étude sur le risque carbone. Les pertes liées au changement climatique seraient colossales, atteignant dans le meilleur des cas 4 200 milliards de dollars. Et dans le pire, jusqu’à ... 57 000 milliards de dollars.

Suivez-nous