ISR / RSE

Les cadres RSE, une espèce en voie d'apparition

Porteurs de valeurs fortes, dotés de compétences multiples, atypiques… les cadres du développement durable et de la responsabilité sociale des entreprises (RSE) forment une petite communauté originale au sein des entreprises françaises. C’est ce qui ressort de la première étude sur les métiers et parcours de cette population, réalisée par le sociologue Gilles Hauser pour Birdeo, cabinet européen de conseil en recrutement et de mise à disposition d’experts.

L'APRES PETROLE

Ugo Bardi : "Argent et énergie sont gaspillés pour extraire des ressources fossiles au lieu d’investir dans les renouvelables"

Quarante ans après le rapport retentissant du Club de Rome sur "Les limites à la croissance économique", mettant en évidence les ressources finies de la planète, Ugo Bardi, professeur de chimie, tire à nouveau la sonnette d’alarme. Dans un rapport publié récemment en français, "Le Grand pillage"1, il s’inquiète du déclin des ressources minérales que la Terre a mis des centaines de millions d’années à former. Entretien.

EMPREINTE TERRE

Climat : 140 milliards de dollars, l'engagement de 13 poids lourds de l'économie américaine

General Motors, Coca-Cola, Apple ou encore Bank of America… Ces poids lourds de l’économie américaine font partie de la coalition de treize entreprises1 prêtes à agir contre le réchauffement climatique. Reçues aujourd’hui à la Maison-Blanche, elles ont annoncé un investissement de 140 milliards de dollars en faveur d'une économie bas carbone. Elles s'engagent aussi à produire 1 600 mégawatts d’électricité via des énergies renouvelables. Le point noir ? Aucun producteur d’énergies fossiles,...

EMPREINTE TERRE

Pollution chimique : les autorités britanniques renoncent à enquêter sur l’affaire Trafigura

L’agence de l’environnement britannique a renoncé à enquêter et à poursuivre la multinationale Trafigura, accusée d’avoir déversé plusieurs tonnes de déchets toxiques à Abidjan (Côte d'Ivoire) en 2006, en invoquant un manque d’expertise et de ressources. L’affaire avait été relancée après une enquête de trois ans, menée par Amnesty International et démontrant la responsabilité de l’entreprise dans cette catastrophe sanitaire qui avait tué 15 personnes et provoqué de nombreux problèmes...

Suivez-nous