Publié le 12 août 2013

EMPREINTE TERRE

Consommation : Les Français plébiscitent le réemploi

Une étude publiée par l'ADEME témoigne de la dynamique économique du secteur du réemploi et du recyclage des objets de consommation. Son chiffre d'affaires a augmenté de 10 % en deux ans et 98 % des Français déclarent utiliser ce type de services. La réussite de Recommerce Solutions, entreprises française spécialiste de la reprise de produits électroniques, en témoigne.

141219_GF.jpg

Consommation durable : un programme global pour le PNUE

Le Programme des Nations-Unies pour l'Environnement (PNUE) a développé une politique spécifique sur la consommation durable. Il travaille à la fois sur les modes de vie, l'éducation et la jeunesse et les standards et labels existants, encourage les gouvernements à pousser des modes de vie plus économes en ressources et les bâtiments des Nations-Unies et autres organisations publiques à être plus vertueux sur le plan energétique et climatique.
Le PNUE a publié un état des lieux global des politiques de consommation durable et des actions mises en place, en 2012.

« Chaque année, plus de 20 millions de téléphones portables sont commercialisés en France. Nous estimons à plus d'un demi-milliard d'euros la valeur résiduelle des téléphones mobiles qui sont ainsi abandonnés dans un tiroir au profit d'un neuf... un énorme gaspillage et une perte économique considérable en ces temps de crise ! » explique Pierre-Etienne Roinat, cofondateur et président de Recommerce Solutions. Avec trois associés, il a donc fondé, en 2009, Recommerce Solutions qui propose des services innovants de rachat, reconditionnement et revente de produits électroniques usagés, en particulier de téléphones mobiles. En quatre ans, ils sont devenus numéro 1 de leur secteur et ont pour clients les grands opérateurs de téléphonie mobile. Quand les clients rapportent un téléphone ou un ordinateur, ils bénéficient soit d'un bon d'achat, soit d'une compensation financière. Recommerce Solutions reconditionne ensuite les appareils sur un plan technique et leur redonne ainsi une valeur financière commerciale. Les produits réemployés sont vendus en France mais aussi sur d'autres marchés, en Asie et en Afrique. Le reconditionnement des appareils se fait dans des ateliers protégés puisque les quatre fondateurs de Recommerce Solutions défendent un modèle économique respectueux de l'environnement et du social. Ils proposent même aux vendeurs individuels de téléphones portables de financer les associations de leur choix.
Leur réussite leur a permis de recruter une quarantaine de personnes et d'alimenter 70 emplois indirects. Ils ont aussi levé, début 2013, plus de 7 millions d'euros auprès d'investisseurs dont CDC Entreprises, pour accélérer leur développement international et perfectionner leur avance technologique. C'est un record dans ce domaine et pour Bruno Rivet, l'un de cesinvestisseurs directeur associé chez Seventure Partners, c'est logique puisque : « Le concept du recommerce est une véritable tendance de fond pouvant s'appliquer à énormément de produits. En déployant ses services et technologies à l'échelle européenne, l'entreprise contribue à l'évolution des modes de consommation et à la résolution de problématiques tant environnementale et sociale qu'économique. »

Tendance de fond

Les désirs de consommation des Français évoluent. Selon les travaux de l'ADEME qui a publié, en juillet 2013, une étude économique sur le réemploi, la quasi-totalité des Français, soit 98 % d'entre eux, déclarent l'avoir déjà pratiqué. Du coup le chiffre d'affaire de ce secteur est estimé à 1250 millions d'euros par an dont 250 millions d'euros générés par la seule Economie Sociale et Solidaire (ESS). Il a augmenté de 10 % en deux ans et les diverses études réalisées auprès des consommateurs mentionnent toutes ces changements de tendance. Selon une étude Ipsos pour Bigmat de l'été 2013 réalisée auprès d'un échantillon de 2000 personnes, une grande majorité de Français (80%) dit rejeter l'évolution consumériste de la société et 62 % se déclarent attachés aux produits respectueux de l'environnement. L'enquête annuelle d'Ethicity sur la consommation durable, publiée en avril 2013, faisait état des mêmes tendances puisque 48% des Français ont déclaré avoir davantage privilégié les produits plus durables dans les 12 mois précédents. Tout cela participe d'une volonté d'encourager des modes de consommation plus efficaces et une évolution des modes de vie vers une consommation durable qui, selon le Conseil d'Analyse Stratégique «n'est pas une déconsommation mais une nouvelle écologie domestique porteuse d'une meilleure qualité de vie pour tous et chacun, quel que soit son niveau de revenu

A.C.Husson-Traore
© 2016 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles