Publié le 05 janvier 2017

EMPREINTE TERRE

Volkswagen : une politique d’indemnisation à géométrie variable

Un scandale peut en cacher un autre. Alors que les automobilistes européens victimes du Dieselgate réclament une indemnisation à Volkswagen, le journal Bild révèle le montant de la pension de retraite de l’ex-patron du groupe : 3 100 euros… par jour.

La retraite de Martin Winterkorn, ancien patron de Volkswagen au moment du dieselgate, fait scandale en Allemagne.
Felix Hörhager / DPA / AFP

Première plainte en Allemagne. My Right, l’association de défense des droits des consommateurs a annoncé mardi 3 janvier avoir déposé une plainte rassemblant plus de 100 000 automobilistes d’Outre Rhin. En cause : le dieselgate.

En septembre 2015, Volkswagen avouait, deux jours après la découverte des autorités américaines, avoir doté 11 millions de véhicules dans le monde d’un logiciel faussant le niveau réel d’émissions de gaz polluants.

 

Les automobilistes américains indemnisés

 

Le scandale concerne plus de 8,5 millions de véhicules en Europe. Pour l’instant, Volkswagen n’a évoqué aucune indemnisation pour les automobilistes du Vieux continent.

Mais de l’autre côté de l’Atlantique, la politique du groupe est bien différente. Une enveloppe de 14,7 milliards de dollars a été annoncée pour dédommager les 500 000 automobilistes américains concernés. En Europe, un simple retrait des logiciels de trucage est prévu.

 

 

Fédérer les plaintes européennes

 

Mais l’association MyRight compte bien changer la donne. Elle espère créer une jurisprudence et obtenir le rachat, au prix d’origine, de chaque véhicule concerné. Apdef, première association européenne pour les victimes du Dieselgate s’inscrit aussi dans cette démarche.

Son président Francesc G. Rafanell souhaite regrouper les propriétaires espagnols, français et italiens pour faire pression. "Volkswagen sait qu’il est dans une Europe mosaïque. La seule chose qui peut le rendre nerveux, c’est l’unité".

 

 

2,5 SMIC quotidien

 

Une détermination d’autant plus forte que l’ancien président du directoire de Volkswagen touche 3100 euros de retraite… par jour. Soit 2,5 SMIC quotidien. De quoi faire grincer des dents.

Selon le journal Bild, Martin Winterkorn, qui a quitté ses fonctions à la suite du Dieselgate, a accumulé 28,6 millions d’euros de droit à la retraite et bénéficie d’une voiture de fonction à vie.

Marina Fabre
© 2017 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles