Publié le 19 décembre 2016

EMPREINTE TERRE

Chine : la pollution met 1/10ème du pays en alerte rouge

Le nord de la Chine suffoque sous un nuage pollué de particules fines. 23 grandes villes sont passées en alerte rouge alors que les hôpitaux de la région font face à un pic d'affluence. Plus de 1 200 usines ont été provisoirement fermées. L'économie fonctionne au ralenti.

Centrale au charbon dans la région de Tianjin. La combustion de la houille est un facteur majeur de pollution en Chine.
Li Xiaofei / Imagechina / AFP

Un dixième de la surface de la Chine est recouvert par un nuage de pollution.

Ce lundi marque le quatrième jour de l’alerte qui doit durer jusqu’à mercredi. Les avis d'alerte rouge sont émis lorsque l'indice de qualité de l'air – le baromètre de la pollution atmosphérique –  est susceptible de demeurer au-dessus de 200 plus de quatre jours consécutifs, dépasser 300 pendant plus de deux jours ou encore 500 pendant 24 heures. 

23 villes du nord du pays ont émis des alertes rouges. Celles-ci déclenchent des mesures obligatoires de type circulation alternée, fermeture d’établissements scolaires, annulation de vols mais aussi fermeture d’industries.

En Chine, la pollution atmosphérique est principalement causée par la combustion du charbon utilisé pour la production industrielle et la consommation des ménages.

Elle provoque de fortes tensions sociales. Chaque année, des milliers de manifestations sont organisées pour s'opposer à des projets économiques fortement polluants.

Samedi, 1 200 usines situées près de Pékin ont ainsi reçu l'ordre de réduire ou de stopper totalement leur production, contrôles à l’appui.

Début 2016, le gouvernement chinois à mis en place un moratoire de 3 ans sur l'ouverture de nouvelles mines de charbon.

Béatrice Héraud
© 2017 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Voir nos offres