Publié le 22 août 2017

EMPREINTE TERRE

Réchauffement climatique : des villes californiennes portent plainte contre 37 compagnies pétrolières

Plusieurs agglomérations côtières de Californie refusent de payer pour les dégâts à venir causés par la remontée des eaux. Aussi, trois d’entre elles portent plainte contre 37 compagnies pétrolières. Elles les accusent d'avoir eu connaissance des risques de réchauffement climatique liés à leur activité sans avoir pour autant modifier leur modèle économique. Une initiative qui pourrait faire florès dans les années à venir.

Imperial Beach est l'une des trois communautés californienne a porté plainte contre les grands pétroliers mondiaux.

Les comtés de Marin, San Mateo et la ville d’Imperial Beach, trois communautés situées sur la côte de la Californie n’ont pas l’intention d’assumer seules les conséquences du changement climatique. Ces agglomérations ont porté plainte contre 37 compagnies pétrolières et gazières. Elles accusent ces entreprises d’avoir été au courant du fait que les énergies fossiles contribuaient au changement climatique ou, à défaut, qu’elles auraient dû le savoir.

Ces villes souhaitent obtenir des indemnités pour compenser les coûts à venir liés à la montée des océans, tel que le besoin accru de traitement des eaux usées, la perte d’accès à des nappes phréatiques près des côtes, l’érosion des plages et de certaines infrastructures… "C'est un moment sans précédent pour les litiges liés au changement climatique. Plusieurs plaintes ont été portées contre les "Carbon Majors" (les principales entreprises émettrices de CO2) et les gouvernements du monde entier (…) Les avocats trouvent de nouvelles façons de remédier aux préjudices subis", explique Sophie Marjanac de Clint Earth.

Exxon déjà empêtré dans un procès

Parmi les principaux visés, on trouve les grands pétroliers américains dont ExxonMobil qui est déjà en difficulté sur ces sujets. L’entreprise est accusée par les procureurs de plusieurs états, dont New-York, la Californie et le Massachussetts, d’être au courant depuis 1981 du risque de réchauffement climatique.

Plus récemment, ce sont les actionnaires de l’entreprises qui se sont rebellés contre la direction du groupe sur le sujet du climat. Lors de l’Assemblée générale d'Exxon, le mercredi 31 mai 2017, plusieurs grands investisseurs, comme BlackRock ou le fonds de pensions de l’État de New-York, ont voté en faveur d’une motion qui met la société en demeure de proposer des stratégies compatibles avec le maintien du réchauffement climatique en dessous de 2 degrés, comme prévu par l'Accord de Paris.

Les communautés à l’origine de ces plaintes s’inspirent des procès retentissant menés dans les années 90 contre l'industrie du tabac. Le gouvernement américain avait demandé réparation aux industriels pour les dépenses de santé engendrées par le tabagisme. En 1998, les producteurs américains, dont Philip Morris et RJ Reynolds, avaient fini par accepter de verser plus de 200 milliards de dollars sur 25 ans.

Ludovic Dupin @LudovicDupin


© 2017 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Voir nos offres