Publié le 29 novembre 2015

EMPREINTE TERRE

COP21 : Une chaîne humaine à Paris pour le climat

Entre 4 500 et 10 000 personnes ont manifesté vers midi le long du boulevard Voltaire à Paris. Côte à côte sur le trottoir, les manifestants ont formé une chaîne humaine pour dénoncer "l’état d’urgence climatique". Dans la matinée des centaines de chaussures ont été déposées place de la République pour symboliser une marche silencieuse appelant les négociateurs à s'entendre sur une réduction des gaz à effet de serre. Une mobilisation pacifique ternie par la violence de quelques centaines de contestataires violents. 

Des manifestants lors de la chaîne humaine pour le climat, organisée à Paris le 29 novembre, en marge de la COP21.
Marie Pecquerie / Novethic

Le long du boulevard Voltaire, de la station de métro Oberkampf à la place de la Nation, près de 10 000 personnes selon les organisateurs et 4 500, selon la police, se sont rassemblées aujourd’hui vers midi.

Alignés contre les immeubles, brandissant des pancartes et se tenant parfois par la main, les manifestants ont appelé les chefs d’Etat et de gouvernement, réunis à l'occasion de l’ouverture de la 21e conférence onusienne sur le climat, à prendre la mesure de "l’urgence climatique".

 

Une chaîne humaine pour remplacer la grande marche pour le climat

 

Le 18 novembre dernier, la Préfecture de Police de Paris avait décidé d’interdire les manifestations prévues le 29 novembre et le 12 décembre, et devant rassembler la société civile en marge des négociations du Bourget où sont attendus près de 150 chefs d’Etat et de gouvernement. Très déçues par cette annonce, 130 ONG telles que Attac et Alternatiba, réunies au sein de Coalition Climat 21, avaient appelé les militants à venir déposer des chaussures sur la place de la République, afin de "symboliser leurs pas pour le climat".

 

 (Andre Larsson / Nurphoto / AFP)

 

Entièrement recouverte de tongs, de baskets et de chaussons d’enfants, la place a également exposé les bottines de Marion Cotillard, les Converse de Laurence Tubiana et les souliers du Pape François. Les chaussures ont ensuite été rassemblées pour être remises à des associations caritatives comme Emmaüs.

Nombre de militants avaient apporté des pancartes réclamant une "justice climatique", tandis qu’on pouvait lire sur d’autres "Changeons le système, pas le climat", "ils exploitent, ils polluent, ils profitent! L’urgence est sociale et climatique" et "pour un climat de paix".

 

 (Novethic)

 

Des manifestants, venus déguisés, exhibaient des nuages, des feuilles et des animaux marins en carton, fabriqués lors de la COY11, la Conférence de la jeunesse pour le climat qui s’est tenue du 26 au 28 novembre à Villepinte, au nord de Paris.  

 

 (Novethic)

 

300 organisateurs et bénévoles ont été déployés par les associations pour assurer le bon déroulement de la démonstration. Chargés de contenir les manifestants le long des murs et sur les trottoirs, les animateurs encourageaient également les militants à chanter, sauter et scander "Plus chaud que le climat".

 

 (Novethic)

 

Cette chaîne humaine a permis aux ONG organisatrices de manifester contre la volonté des autorités de police. Lorsque la grande marche avait été interdite, celles-ci avaient déclaré chercher des voies "originales" pour symboliser leur mobilisation. "Cette chaîne n’est ni autorisée, ni interdite. C’est une zone grise. On interprète ça comme une marge de tolérance", a concédé Jon Palais, porte-parole d’Alternatiba et cité par l’Express.

 

 (Novethic)

 

Des citoyens du monde entier étaient présents lors de ce rassemblement. Un groupe de 20 militants a même rallié Rome à Paris ... à pied, à l’instar de Yeb Sano, ancien chef négociateur des Philippines pour le climat. Présent au sein de la chaîne humaine aux côtés de certains de ses compatriotes, cette figure de la lutte contre le réchauffement climatique avait cessé de s’alimenter en solidarité avec les Philippins touchés par le typhon Haiyan lors de la COP19, à Varsovie, en 2013.

 

 (Novethic)

 

Des militantes australiennes s’étaient également déplacées. Grimées de grandes ailes blanches et couronnées de fleurs, ces "climate angels" ont appelé recourir à des énergies moins polluantes que le charbon.

 

 (Novethic)

 

Dans une ambiance chaleureuse, la chaîne humaine a également reçu la visite d’une quinzaine de personnes et de leurs instruments de musique. Les musiciens de la "Fanfare invisible" ont entonné plusieurs classiques, comme "This land is your land", de Woody Guthrie, rapidement suivis par les autres manifestants présents.

 

 (Novethic)

 

Des CRS étaient présents tout le long du parcours de la chaîne humaine, en particulier vers le Bataclan. La salle de spectacle a été le théâtre principal des attentats du 13 novembre dernier. 87 personnes y ont été assassinées. Un important dispositif policier dont la présence a été rendue nécessaire dans l'après-midi. Des débordements ont éclatés lorsque quelques centaines de protestataires violents ont tenté de manifester malgré l'interdiction préfectorale. 289 personnes ont été interpelées. 174 ont été mises en examen.

 

 (Mustafa Segvi / Anadolu Agency / AFP)

 

 

Marie Pecquerie
© 2016 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Cet article vous a plu ?

Recevez, deux fois par semaine,
les dernières infos de Novethic

Ou sélectionnez la ou les thématiques
qui vous intéressent
pour recevoir une alerte

Suivez-nous