Publié le 29 septembre 2015

EMPREINTE TERRE

COP 21 : L’Indonésie veut protéger ses forêts pour réduire ses émissions

L’Indonésie va s’engager à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 29 % en 2030 par rapport à un scénario business as usual (dit BAU), a annoncé Siti Nurbaya Bakar, la ministre de l’Environnement. L’objectif paraît faible pour le 8ème émetteur mondial, qui s’est déjà engagé sur une réduction de 26 % en 2020, soit à peine moins que son objectif pour 2030.

L’Indonésie ne réduira ses émissions que de 13 % en 2020, soit seulement la moitié de ce qui était promis.
Rain Forest action

La contribution indonésienne à la lutte contre le réchauffement climatique est insuffisante.

C'est l'analyse réalisée par le Climate Action Tracker après la publication des engagements du pays en vue de la COP 21. L'ONG estime même qu’avec les mesures actuelles, l’Indonésie ne réduira en 2020 que de 13% ses émissions par rapport au scénario BAU (Business As Usual), soit seulement la moitié de ce qui était promis.

Dans ce contexte, l’Indonésie devra fournir de réels efforts pour parvenir à une réduction de 29% de ses émissions en 2030. Le pays prévoit également un objectif de réduction additionnelle de 12 % conditionné au financement international censé aider les pays pauvres et les économies émergentes.

Additionnée aux 29 % inconditionnels, cette réduction de 41 % ferait tomber les émissions du pays à 1 700 Mt en 2030, soit une baisse en valeur absolue de 14 % par rapport aux émissions en 2012.

 

Limiter les émissions passe par la lutte contre la déforestation

 

Le gouvernement indonésien compte entre autres sur le développement des énergies renouvelables dont la part devrait grimper à 23 % dans la production d’électricité d’ici dix ans. Le gouvernement entend notamment tripler la capacité de production d’électricité venant de la géothermie d’ici les prochaines années.

La stratégie nationale inclut également une meilleure préservation de ses ressources forestières pour réduire davantage ses émissions. " Le développement économique croîtra de manière significative, mais nous intensifierons nos efforts de conservation [des forêts] " a déclaré Siti Nurbaya Bakar, la ministre indonésienne de l'Environnement.

Un moratoire sur l’exploitation des forêts primaires a été mis en place afin de ralentir la perte de ces puits de carbone précieux pour le pays et son économie. Malgré les efforts consentis par le gouvernement pour protéger ses forêts, le rythme de la déforestation a augmenté l’an dernier après une baisse saluée l’année précédente, selon des chiffres publiés par le World Resources Institute.

Gary Dagorn
© 2016 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Cet article vous a plu ?

Recevez, deux fois par semaine,
les dernières infos de Novethic

Ou sélectionnez la ou les thématiques
qui vous intéressent
pour recevoir une alerte

Suivez-nous