Publié le 26 août 2017

EMPREINTE TERRE

[VIDEO] Plus de 12 000 Indonésiens dansent contre la déforestation liée à l'huile de palme

Plus de 12 000 Indonésiens ont interprété la danse des "mille mains", classée au patrimoine de l'UNESCO. Un record de participants pour alerter contre la déforestation de Sumatra. L'île a connu "la déforestation le plus rapide de l'histoire de l'humanité". En cause : la production d'huile de palme.


Fachrul Reza / NurPhoto

Ils étaient 12 262 exactement. 12 262 Indonésiens ont participé le 13 août à la "danse des mille mains" sur l'île de Sumatra. L’objectif est d'alerter sur la déforestation dont est victime la région. Et plus particulièrement contre la destruction du parc national de Gunung Leuser au profit de plantations de palmiers à huile.

"La déforestation la plus rapide de l'histoire de l'humanité"

Jamais autant de personne n’avait effectué cette danse classée au patrimoine mondiale de l’UNESCO. Il faut dire que l’île de Sumatra est particulièrement touchée par la déforestation. Avec l’île indonésienne de Bornéo, elle a connu "la déforestation la plus rapide de l’histoire de l’humanité", note un rapport du Parlement européen.

C’est d’ailleurs sur l’île de Sumatra que plusieurs grandes marques agroalimentaires ont été accusées par l’ONG Rainforest Action Network, le 2 août dernier, d’avoir déforesté illégalement plus de 330 hectares. Ainsi les plus gros producteurs d’huile de palme que sont Nestlé, Pepsico, Unilever, Mars ou encore McDonald’s auraient outrepassé le moratoire national d’avril 2016 interdisant la plantation de palmiers à huile.

Dans 10 ans, les orangs-outans auront disparu

Cette destruction de la forêt est une vraie menace pour les espèces en voie de disparition comme les éléphants, les tigres et les orangs-outans. Si la déforestation ne cesse pas en Malaisie et en Indonésie (les deux pays représentent 85 % de la production mondiale d’huile de palme), les orangs-outans auront totalement disparu d’ici 10 ans, alerte l’Union internationale pour la conservation de la nature.

L’Union européenne, en tant que deuxième importateur mondial d’huile de palme, s’est saisie du sujet en avril dernier. Le Parlement européen a recommandé l’interdiction d’huile végétale (palme et colza) dans les biocarburants d’ici 2 020.

"Les institutions financières européennes ont une part de responsabilité"

"Les institutions financières européennes sont l’un des plus grands investisseurs dans ce secteur, elles portent donc une part de responsabilité", écrivent les eurodéputés dans le rapport. Dans ce sillage, Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, souhaite mettre fin à l’importation de produits contribuant à la déforestation, principalement le soja et l’huile de palme.

Mais attention, préviennent les chercheurs Hiroko Shimizu et Cécile Philippe de l’Institut économique Molinari dans La Tribune, "les arbres à huile de palme produisent presque 10 fois plus d’huile à l’hectare que le soja et 5 fois plus que le colza. La production d’huile de palme nécessite environ 70 % moins d’engrais, de pesticides, et de carburant pour produire la même quantité d’huile de colza ou de soja. Remplacer l’huile de palme par d’autres plantes aura un impact environnemental certain".

Marina Fabre @fabre_marina


© 2017 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Voir nos offres