Publié le 22 octobre 2017

EMPREINTE SOCIALE

[LE CHIFFRE] Le gaspillage alimentaire aux États-Unis pollue autant que 37 millions de voitures

La journée mondiale de lutte contre le gaspillage alimentaire était organisée en début de semaine. L’occasion de rappeler l’étendue de ce phénomène. Outre-Atlantique, 40 % de la nourriture produite se retrouve à la poubelle chaque année, ce qui émet autant de gaz à effet de serre que 37 millions de voitures. Dans le monde, ce sont 41 tonnes de nourriture qui sont jetées chaque seconde.

S'il était un pays, le gaspillage alimentaire serait le 3e plus grand émetteur de gaz à effet de serre au monde.

Le gaspillage alimentaire n’est pas qu’une question de gâchis, c’est aussi un fardeau environnemental. S'il était un pays, il serait le troisième plus grand émetteur de gaz à effet de serre, révélait une étude de la FAO, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, en 2013. Elle estime qu’un tiers de la part comestible des aliments destinés à la consommation humaine est perdu ou gaspillé dans le monde. Cela représente 41 tonnes de nourriture jetées par seconde.

Aux États-Unis, où 40 % de la production finit à la poubelle, le gaspillage alimentaire contribue à 2,6 % des émissions de gaz à effet de serre du pays, soit autant que 37 millions de voitures roulant toute l’année, selon un récent rapport du National Resource Defense Council (NRDC). Un tiers de cette nourriture jetée suffirait pourtant à alimenter les 42 millions d’Américains qui ne mangent pas à leur faim chaque jour.

Le pays s’est fixé comme objectif de réduire le gaspillage alimentaire de moitié d’ici à 2030. Neuf États ont par ailleurs instauré une taxe pour inciter à donner la nourriture plutôt qu’à la jeter et cinq autres ont exigé qu’elle soit recyclée. Le Consumer Goods Forum, qui regroupe plus de 400 détaillants et fabricants, a de son côté pris les mêmes objectifs que le gouvernement.

Les dons aux associations en hausse de 10 %

En France, l’impact carbone du gaspillage alimentaire est évalué à 15,3 millions de tonnes équivalent CO2 (MTeq). C’est 3 % de l’ensemble des émissions de CO2 du pays. Entre 90 et 140 kg de nourriture par habitant sont perdus chaque année sur l’ensemble de la chaîne, de la production à la consommation. Chaque Français jette lui-même à la poubelle entre 20 et 30 kg de denrées, dont 7 encore emballées. Soit une perte évaluée entre 12 et 20 milliards d’euros par an.

La loi Garot oblige les moyennes et grandes surfaces de plus de 400 mètres carrés à donner leurs invendus aux associations alimentaires. Un an et demi après sa mise en place, ces dons ont augmenté de plus de 10 %. Des entreprises ont même vu le jour pour "professionnaliser" la gestion de ces invendus. C’est le cas de Comerso et Phenix, deux entreprises qui prennent en charge la logistique et font l’intermédiaire entre les magasins et les associations.

De nombreuses initiatives voient également le jour comme Le Frigo Jaune, qui permet aux employés de récupérer les invendus de leur cantine. Il existe aussi des applications comme Too good to go qui permet aux consommateurs d'acheter à petits prix les invendus des commerçants de leur quartier. Lutter contre le gaspillage alimentaire a également des vertus économiques, avec un rendement 14 fois supérieur pour les entreprises qui la mettent en œuvre.

Concepcion Alvarez @conce1


© 2017 Novethic - Tous droits réservés

‹‹ Retour à la liste des articles

Voir nos offres