Une campagne pour mobiliser 1000 entreprises de l'ESS sur le climat et la transition énergétique

Publié le jeudi 05 novembre 2015 à 11h54

L’ESS (associations, entreprises sociales, coopératives, mutuelles et fondations) est un levier majeur pour le développement de la transition énergétique et la lutte contre le changement climatique. A l’occasion du mois de l’ESS et à quelques semaines de la COP21, c’est le message que veut faire passer le Labo de l’économie sociale et solidaire.  

Pour cela, le Labo entend mobiliser tout le secteur. Il lance donc une campagne en partenariat avec diverses instances de l’ESS (le CNCRES, la Chambre française de l’ESS, Coop FR, Mouvement associatif et Mouves) pour encourager 1 000 structures de l’ESS à prendre des engagements concrets et mesurables. Ils sont au nombre de 5 : passer à un fournisseur d’électricité 100 % verte et coopérative (Enercoop), faire un diagnostic de sa consommation d’énergie, élaborer un plan pluriannuel de réduction de consommation, participer à des projets citoyens d’énergie renouvelable (ex : Energies partagées ou investissement via la NEF) et enfin en faire des émules, en en parlant à ses salariés, adhérents, sociétaires et partenaires.

Le 23 novembre, de grandes entreprises, des structures de terrain de l’ESS et la Chambre française de l’ESS dévoileront leurs engagements au nom des instances du secteur. Mais toute structure qui le souhaite peut prendre des engagements jusqu’à la fin du mois dans le cadre de la campagne. Les entrreprises auront ensuite un an pour réaliser leurs objectifs et le faire savoir.

Le think-tank porte aussi 8 propositions pour développer la transition énergétique par le biais de l’ESS et intégrer les citoyens à cette révolution. Le modèle qu’il propose est basé sur une réduction de la consommation et une production d’énergie propre, renouvelable, portée par les citoyens. Pour le Labo de l’ESS, il est indispensable "que les citoyens se réapproprient la gestion de l’énergie - de sa production à sa maîtrise - dans un esprit d’intérêt général. Cette transition représente pour l’ESS une opportunité majeure de peser sur l’évolution des modèles socio-économiques".

Marie Pecquerie

Suivez-nous