Réchauffement climatique : Total développe une stratégie compatible avec les 2°C

Publié le vendredi 19 février 2016 à 11h49

Total "inscrira sa stratégie de développement dans un scénario compatible avec un réchauffement climatique limité à 2°C" d’ici à la fin du siècle. C'est ce qu'a déclaré Patrick Pouyanné, directeur général (DG) et président du comité exécutif du pétrolier. Une annonce faite lors d’un road-show de présentation des résultats financiers de Total, jeudi 11 février à Londres et rapportée par l’agence AEF-développement durable.

Le groupe avait signé le 16 octobre dernier une déclaration commune avec la Oil and Gaz initiative pour "intégrer une trajectoire 2°C dans [sa] stratégie et transformer l’enjeu du climat en opportunité".

Le groupe se base sur la projection de mix énergétique 2030 de l’Agence Internationale de l’énergie (AIE) et non, comme d’autres pétroliers (Exxon ou BP notamment) le pratiquent, sur ses propres projections.

Pour le patron de Total, "le gaz va continuer à croître. Le charbon va diminuer. Biocarburants et renouvelables vont augmenter leur part dans le mix énergétique (…) Concernant le pétrole, nous allons nous concentrer sur les [lieux de production] où les coûts d’extraction sont les plus bas pour éviter d’avoir des stranded assets (actifs bloqués, NDLR), et pour faire face à la volatilité du prix du pétrole. Ce qui pourrait rendre moins prioritaire pour Total l’exploitation de techniques plus coûteuses telles que les schistes bitumineux. C’est la direction que nous allons prendre. Nous allons complètement sortir du charbon en 2016, activités de trading inclus".

Alors que le baril a perdu 47 % en moyenne l’an dernier (et le gaz 28 %), Total montre une bonne résistance (résultat net ajusté de 10,5 milliards de dollars, en baisse de 18% par rapport à 2014) par rapport aux autres majors si l’on en croit les résultats publiés par le groupe le 11 février.

Béatrice Héraud

Suivez-nous