Teleperformance : les salariés obligés d’envoyer un mail pour prendre leur pause

Publié le jeudi 24 mars 2016 à 12h34

Leader mondial des centres d’appel, Teleperformance a mis en place depuis mercredi 23 mars un logiciel imposant aux salariés de demander leur pause par mail à un supérieur. Cette mesure s’applique au site de Blagnac, près de Toulouse, et concerne les 140 salariés (sur 400) qui travaillent pour le service client SFR-Numericable. L’objectif étant de mieux répartir la charge de travail, selon la direction.

Les syndicats dénoncent cependant "une atteinte à la dignité de la personne humaine". "Sur les sept heures de travail, nous avons une pause réglementaire d’une demi-heure. Avec ce nouveau logiciel, vous devez solliciter l’autorisation via une sorte de 'tchat' pour les pauses physiologiques ou pour aller fumer une cigarette. C’est votre responsable, qui va en fonction des flux d’appels, vous autoriser ou non à la prendre. C’est de l’infantilisation et un manque de respect de la dignité humaine, c’est inacceptable", critique Samira Alaoui, déléguée CGT et membre du Comité d’entreprise.

Thierry Godec, délégué CFDT de l'entreprise, s’inquiète quant à lui du "grand risque de non-réponse". Chiffres à l’appui. "Selon les statistiques, les cadres ne passent que 55 % de leur temps devant l'ordinateur. Alors si vous tombez sur les 45 % et que vous prenez un autre appel qui dure une heure, vous pétez un câble".

Ce jeudi, une réunion a lieu entre la direction et les syndicats pour aborder cette nouvelle mesure. Et les salariés sont appelés à faire grève demain de 14h à 17h.

Concepcion Alvarez

Suivez-nous