Signature de l’Accord de Paris : les pays les plus vulnérables interpellent les pays riches et le secteur financier sur le climat

Publié le vendredi 15 avril 2016 à 11h46

Le V20, qui réunit les ministres des finances du Climate Vulnerable Forum (CVF), 43 pays parmi les plus vulnérables aux impacts du changement climatique, viennent, dans une déclaration, d’interpeller le G7.

Une initiative qui intervient quelques jours seulement avant la cérémonie de signature de l’Accord de Paris, qui aura lieu le 22 avril à New York. Le V20 se retrouvait, en marge de la réunion de printemps de la Banque Mondiale et du FMI, le jeudi 14 avril pour trouver des réponses économiques et financières aux questions posées par le changement climatique.

Dans sa déclaration finale le V20 appelle :

- le G7, le G20 et le secteur financier à s’aligner sur l’objectif de l’Accord de Paris de limiter le réchauffement à 1,5°C.

- les pays développés à des progrès plus rapides pour concrétiser l’engagement des 100 milliards de dollars de finance climat.

- ses membres à adopter une vision de long terme pour instaurer des régimes de tarification du carbone dans leur pays dans la décennie à venir.

- à la création d’une taxe sur les transactions financières pour mobiliser rapidement les financements nécessaires à l’action climatique.

La déclaration acte aussi la mise en place d'une plateforme de collaboration avec les entreprises. 

Le V20 a aussi créé à cette occasion trois groupes de travail sur l’intégration des coûts du changement climatique dans la comptabilité privée et publique ; le plaidoyer en faveur des demandes du V20 concernant le système financier international ; et la mise en place d’un mécanisme de mutualisation des risques du V20.  ("V20 Risk Pooling Mechanism”).

Béatrice Héraud