Risque carbone : "l’exposition des investisseurs britanniques est potentiellement gigantesque"

Publié le mercredi 30 septembre 2015 à 22h00

Le gouverneur de la Banque d’Angleterre et président du Conseil de stabilité financière (FSB, mis en place par le G20 pour évaluer les risques auxquels fait face le secteur financier), Mark Carney, a présenté mardi soir à Londres, devant un parterre d’assureurs, un rapport  de son Autorité de régulation prudentielle . Celui-ci reconnaît explicitement l’existence d’un risque carbone lié au changement climatique.  

Le gouverneur pointe trois risques : le risque physique lié aux catastrophes naturelles, le aussi le risque de responsabilité (surcroît de poursuites contre les sociétés qui n'agiraient pas pour atténuer le changement climatique) et le risque lié à la transition vers une économie plus sobre en carbone. Le "changement de valorisation des actifs financiers intensifs en carbone” pourraient les transformer en “actifs échoués” ou “stranded assets”.  

"Le budget carbone qu’il nous reste représente entre un cinquième et un tiers des réserves mondiales prouvées de pétrole, de gaz et de charbon. Si cette estimation est ne serait-ce qu’à peu près juste, cela rendrait la grande majorité des réserves inexploitables. Ce pétrole, ce gaz et ce charbon seront littéralement “imbrûlables” sans avoir recours à la coûteuse technologie du captage du carbone, qui, en soi, altère la compétitivité des combustibles fossiles. L’exposition des investisseurs britanniques, dont les sociétés d’assurances, à de telles évolutions est potentiellement gigantesque”, explique Mark Carney.  

Plusieurs pistes sont à explorer pour anticiper ce risque carbone : la création d’une task force chargée de concevoir un cadre de reporting climatique, la mise en place de stress-tests climatiques et la communication par les entreprises de leur empreinte carbone et de leur stratégie bas-carbone. "Le G20 - dont les Etats membres représentent environ 85% des émissions mondiales - a une capacité unique pour rendre cela possible " estime Mark Carney. Le prochain sommet aura lieu les 15 et 16 novembre en Turquie.  

Concepcion Alvarez

Suivez-nous