Réduction des gaz à effet de serre : il faut "intensifier les efforts"

Publié le vendredi 21 avril 2017 à 10h59

L’objectif de division par quatre des émissions de gaz à effet de serre pour 2050 par rapport à 1990 reste "délicat" à atteindre, estime le CGEDD, Conseil général de l’environnement et du développement durable, dans un rapport publié le 14 avril.  

Même si "le contexte semble plus favorable" qu’en 2013, date du premier rapport, grâce à la loi sur la transition énergétique ou encore l’Accord de Paris, "les difficultés subsistent".

Le CDEDD pointe certains secteurs difficiles à décarboner comme l’agriculture qui représente un cinquième des émissions, le secteur du bâtiment (26% des GES) ou encore les transports, "gros émetteurs de GES" qui capitalise 30% des émissions. Promotion de carburants alternatifs issus de biomasse ou l’hydrogène, amélioration de l’efficacité énergétique des véhicules, développement des voitures électriques… les leviers sont pourtant nombreux, rappelle le CGEDD. "L’essentiel des efforts reste encore à faire", conclut-il.

Marina Fabre