Pétrole offshore : des ONG environnementales reçues par Total

Publié le vendredi 01 avril 2016 à 10h42

"COP21 ou sommet de Pau, climat ou pétrole offshore : il faut choisir", proclamait la banderole tenue par des militants réunis hier au Trocadéro, où ils ont simulé un naufrage et une marée noire. Un avant-goût de ce qu’ils préparent pour le sommet MCE-DD (Marine, Construction and Engineering, Deepwater Development) qui se tiendra à Pau la semaine prochaine autour de la question du pétrole offshore. 

En amont de cet événement qu’elles entendent bloquer, plusieurs ONG environnementales (Action non-violente COP21, Alternatiba, 350.org, Amis de la Terre, Attac, Surfrider Foundation, Bizi !, Nation Océan) ont été reçues hier par Total. "Il n’est pas question de nier notre engagement dans ce secteur, c’est une activité que nous revendiquons et pour laquelle nous sommes à la pointe, et, par ailleurs, Total est la seule grande compagnie autant impliquée dans les énergies renouvelables et le solaire", a expliqué un porte-parole de Total.

Le groupe pétrolier rappelle ainsi son intention de passer les énergies renouvelables, dans son mix, de 3% aujourd’hui à 20% d’ici 2035.

Prochaine rencontre prévue le 5 avril devant les portes du palais Beaumont à Pau, pour l’ouverture du sommet.

Concepcion Alvarez