Pêche : MSC et WWF lancent un programme de recherche en Méditerranée

Publié le mardi 01 mars 2016 à 09h11

Alors que près de 90 % des stocks de poissons sont surexploités en Méditerranée (voir le rapport Medtrends), le WWF (World Wild Fund) et le MSC (Marine Stewardship Council) viennent de lancer un projet de recherche de deux ans destiné à mettre les pêcheries participantes sur la voie de la pêche durable.  

Le programme, baptisé Medfish, va analyser en profondeur des pêcheries françaises et espagnoles. 100 (50 dans chaque pays) seront cartographiées (espèces pêchées, techniques utilisées, quantités capturées par rapport à l'état des stocks estimés, impacts potentiels sur la faune et la flore, parties prenantes en jeu, débouchés commerciaux…) puis 14 d’entre elles seront choisies en fonction de leur motivation et de leur représentativité, pour évaluer leur durabilité en utilisant le référentiel "pêcheries" du label MSC. 

"Nous identifierons leurs points forts et leurs points faibles et leurs proposeront des pistes d’amélioration", explique Margaux Favret, de MSC France. "L’activité de 8 300 pêcheurs en Espagne et 2 300 en France repose sur la pêche, Or, un accès limité aux données et aux ressources empêche bien souvent ces pêcheries d’améliorer leur durabilité", estiment ainsi les associations.   

Les deux organisations souhaitent faire de Medfish un programme participatif et réaliste, qui puisse permettre aux pêcheries participantes de changer rapidement leur pratique. "Pour certaines pêcheries, ce projet pourra mener à une évaluation complète en vue d’obtenir la certification MSC", mais pas avant un certain nombre d’années au vu de la situation actuelle prévient l’organisation. "Pour d’autres, il donnera l’occasion de formaliser des plans d’action clairs et précis permettant de prendre le virage de la durabilité". Le programme a pour ambition d’être dupliqué dans d’autres pays, en Grèce et en Italie notamment.

Béatrice Héraud

Suivez-nous